×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Luc 8.49

Luc 8.49 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Luc 8.49  Comme il parlait encore, survint de chez le chef de la synagogue quelqu’un disant : Ta fille est morte ; n’importune pas le maître.

Segond dite « à la Colombe »

Luc 8.49  Il parlait encore, lorsque survint de chez le chef de la synagogue quelqu’un qui disait : Ta fille est morte ; n’importune plus le maître.

Nouvelle Bible Segond

Luc 8.49  Il parlait encore lorsque arrive de chez le chef de la synagogue quelqu’un qui dit : Ta fille est morte ; n’importune plus le maître.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Luc 8.49  Comme il parlait encore, survint de chez le chef de la synagogue quelqu’un disant : Ta fille est morte ; n’importune pas le maître.

Segond 21

Luc 8.49  Jésus parlait encore quand quelqu’un arriva de chez le chef de la synagogue et [lui] dit : « Ta fille est morte, ne dérange plus le maître. »

Les autres versions

Bible du Semeur

Luc 8.49  Il parlait encore quand quelqu’un arriva de chez le responsable de la synagogue et lui dit : - Ta fille vient de mourir, n’importune plus le Maître !

Traduction œcuménique de la Bible

Luc 8.49  Il parlait encore quand arriva de chez le chef de synagogue quelqu’un qui dit : « Ta fille est morte. N’ennuie plus le maître. »

Bible de Jérusalem

Luc 8.49  Tandis qu’il parlait encore, arrive de chez le chef de synagogue quelqu’un qui dit : "Ta fille est morte à présent ; ne dérange plus le Maître."

Bible Annotée

Luc 8.49  Comme il parlait encore, arrive quelqu’un de chez le chef de la synagogue, disant : Ta fille est morte ; ne fatigue pas davantage le Maître.

John Nelson Darby

Luc 8.49  -Comme il parlait encore, il vient quelqu’un de chez le chef de synagogue, lui disant : Ta fille est morte, ne tourmente pas le maître.

David Martin

Luc 8.49  Et comme il parlait encore, quelqu’un vint de chez le Principal de la Synagogue, qui lui dit : ta fille est morte, ne fatigue point le Maître.

Osterwald

Luc 8.49  Comme il parlait encore, quelqu’un vint de chez le chef de la synagogue, qui lui dit : Ta fille est morte ; ne fatigue pas le Maître.

Auguste Crampon

Luc 8.49  Comme il parlait encore, quelqu’un de chez le chef de la synagogue vint lui dire : « Ta fille est morte, ne fatigue pas le Maître. »

Lemaistre de Sacy

Luc 8.49  Comme il parlait encore, quelqu’un vint dire au chef de synagogue : Votre fille est morte : ne donnez point davantage de peine au Maître.

André Chouraqui

Luc 8.49  Comme il parle encore, quelqu’un vient de chez le chef de la synagogue. Il dit : « Ta fille est morte. Ne fatigue plus le Rabbi. »

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Luc 8.49  Ἔτι αὐτοῦ λαλοῦντος ἔρχεταί τις παρὰ τοῦ ἀρχισυναγώγου ⸀λέγων ὅτι Τέθνηκεν ἡ θυγάτηρ σου, ⸀μηκέτι σκύλλε τὸν διδάσκαλον.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Luc 8.49  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Versions étrangères

New Living Translation

Luc 8.49  While he was still speaking to her, a messenger arrived from Jairus's home with the message, "Your little girl is dead. There's no use troubling the Teacher now."