×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Luc 14.18

Luc 14.18 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Luc 14.18  Mais tous unanimement se mirent à s’excuser. Le premier lui dit : J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir ; excuse-moi, je te prie.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Luc 14.18  Mais tous unanimement se mirent à s’excuser. Le premier lui dit : J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir ; excuse-moi, je te prie.

Segond 21

Luc 14.18  Mais tous sans exception se mirent à s’excuser. Le premier lui dit : ‹ J’ai acheté un champ et je suis obligé d’aller le voir, excuse-moi, je t’en prie. ›

Les autres versions

King James en Français

Luc 14.18  Et ils commencèrent tous, de concert, à s’excuser. Le premier lui dit: J’ai acheté une terre, et j’ai besoin d’aller la voir; je te prie de m’excuser.

Bible Annotée

Luc 14.18  Mais ils se mirent tous unanimement à s’excuser. Le premier lui dit : J’ai acheté un champ, et il me faut nécessairement sortir pour le voir ; je te prie, tiens-moi pour excusé.

John Nelson Darby

Luc 14.18  Et ils commencèrent tous unanimement à s’excuser. Le premier lui dit : J’ai acheté un champ, et il faut nécessairement que je m’en aille et que je le voie ; je te prie, tiens-moi pour excusé.

David Martin

Luc 14.18  Mais ils commencèrent tous unanimement à s’excuser. Le premier lui dit : j’ai acheté un héritage, et il me faut nécessairement partir pour l’aller voir ; je te prie, tiens-moi pour excusé.

Ostervald

Luc 14.18  Et ils se mirent tous, de concert, à s’excuser. Le premier lui dit : J’ai acheté une terre, et il me faut nécessairement partir et la voir ; je te prie de m’excuser.

Lausanne

Luc 14.18  Et ils se mirent tous unanimement à s’excuser. Le premier lui dit : J’ai acheté un champ, et je suis obligé de m’en aller pour le voir ; je te prie, tiens-moi pour excusé.

Vigouroux

Luc 14.18  Mais tous, unanimement, commencèrent à s’excuser. Le premier lui dit : J’ai acheté une terre (maison de campagne), et il est nécessaire que j’aille la voir ; je t’en prie, excuse-moi.

Auguste Crampon

Luc 14.18  Et tous, unanimement, se mirent à s’excuser. Le premier lui dit : J’ai acheté une terre, et il faut que j’aille la voir ; je te prie de m’excuser.

Lemaistre de Sacy

Luc 14.18  Mais tous, comme de concert, commencèrent à s’excuser. Le premier lui dit : J’ai acheté une terre, et il faut nécessairement que j’aille la voir : je vous supplie de m’excuser.

Zadoc Kahn

Luc 14.18  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Luc 14.18  καὶ ἤρξαντο ἀπὸ μιᾶς ⸂πάντες παραιτεῖσθαι⸃. ὁ πρῶτος εἶπεν αὐτῷ· Ἀγρὸν ἠγόρασα καὶ ἔχω ἀνάγκην ⸀ἐξελθὼν ἰδεῖν αὐτόν· ἐρωτῶ σε, ἔχε με παρῃτημένον.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Luc 14.18  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

La Vulgate

Luc 14.18  et coeperunt simul omnes excusare primus dixit ei villam emi et necesse habeo exire et videre illam rogo te habe me excusatum

La Septante

Luc 14.18  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !