×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Marc 7.11

Marc 7.11 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Marc 7.11  Mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est corban, c’est-à-dire, une offrande à Dieu,

Segond dite « à la Colombe »

Marc 7.11  Mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est qorbân, c’est-à-dire une oblation (à Dieu).

Nouvelle Bible Segond

Marc 7.11  Mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère : « Ce que j’aurais pu te donner pour t’assister est korbân — un présent sacré »

Segond Nouvelle Édition de Genève

Marc 7.11  Mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est corban, c’est-à-dire, une offrande à Dieu,

Segond 21

Marc 7.11  Mais d’après vous, si un homme dit à son père ou à sa mère : ‹ Ce dont j’aurais pu t’assister est corban, c’est-à-dire une offrande à Dieu ›,

Les autres versions

Bible du Semeur

Marc 7.11  Mais vous, que dites-vous ? Si un homme dit à son père ou à sa mère : « La part de mes biens avec laquelle j’aurais pu t’assister est corban (c’est-à-dire offrande à Dieu) »,

Traduction œcuménique de la Bible

Marc 7.11  Mais vous, vous dites : “Si quelqu’un dit à son père ou à sa mère : le secours que tu devais recevoir de moi est qorbân, c’est-à-dire offrande sacrée...”

Bible de Jérusalem

Marc 7.11  Mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère : Je déclare korbân (c’est-à-dire offrande sacrée) les biens dont j’aurais pu t’assister,

Bible Annotée

Marc 7.11  Mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère : Ce dont tu pourrais être assisté par moi est corban (c’est-à-dire une offrande),

John Nelson Darby

Marc 7.11  mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère : Tout ce dont tu pourrais tirer profit de ma part est corban, c’est-à-dire don...

David Martin

Marc 7.11  Mais vous dites : si quelqu’un dit à son père ou à sa mère, le corban (c’est-à-dire le don) qui [sera fait] de par moi, viendra à ton profit, [il ne sera point coupable].

Osterwald

Marc 7.11  Mais vous, vous ajoutez : À moins qu’il n’ait dit à son père ou à sa mère : Tout ce dont je pourrais t’assister est corban, c’est-à-dire, un don consacré à Dieu.

Auguste Crampon

Marc 7.11  Et vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère : Le bien dont j’aurais pu t’assister est corban, c’est-à-dire un don fait à Dieu,

Lemaistre de Sacy

Marc 7.11  Mais vous dites, vous autres : Si un homme dit à son père, ou à sa mère, Tout don que je fais à Dieu vous soit utile ; il satisfait à la loi.

André Chouraqui

Marc 7.11  Et vous, vous dites : ‹ Si un homme dit au père ou à la mère : est Qorbân, c’est-à-dire présent pour Elohîms, ce qui, de mon bien, aurait pu t’être utile ›,

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Marc 7.11  ὑμεῖς δὲ λέγετε· Ἐὰν εἴπῃ ἄνθρωπος τῷ πατρὶ ἢ τῇ μητρί· Κορβᾶν, ὅ ἐστιν Δῶρον, ὃ ἐὰν ἐξ ἐμοῦ ὠφεληθῇς,

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Marc 7.11  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Versions étrangères

New Living Translation

Marc 7.11  But you say it is all right for people to say to their parents, 'Sorry, I can't help you. For I have vowed to give to God what I could have given to you.'