×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Marc 14.65

Marc 14.65 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Marc 14.65  Et quelques-uns se mirent à cracher sur lui, à lui voiler le visage et à le frapper à coups de poing, en lui disant : Devine ! Et les serviteurs le reçurent en lui donnant des soufflets.

Segond dite « à la Colombe »

Marc 14.65  Et quelques-uns se mirent à cracher sur lui, à lui voiler le visage et à le frapper à coups de poing en lui disant : Devine. Et les gardes le reçurent avec des gifles.

Nouvelle Bible Segond

Marc 14.65  Quelques–uns se mirent à lui cracher dessus, à lui voiler le visage et à le frapper à coups de poing en lui disant : Fais le prophète ! Et les gardes le reçurent avec des gifles.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Marc 14.65  Et quelques-uns se mirent à cracher sur lui, à lui voiler le visage et à le frapper à coups de poing, en lui disant : Devine ! Et les serviteurs le reçurent en lui donnant des soufflets.

Segond 21

Marc 14.65  Quelques-uns se mirent à cracher sur lui, à lui mettre un voile sur le visage et à le frapper à coups de poing en lui disant : « Devine ! » Même les serviteurs le frappaient en lui donnant des gifles.

Les autres versions

Bible du Semeur

Marc 14.65  Quelques-uns se mirent à cracher sur lui, ils lui recouvrirent le visage et le frappèrent en lui disant : - Hé ! Fais le prophète ! Qui c’est ? Les gardes saisirent Jésus et lui donnèrent des gifles.

Traduction œcuménique de la Bible

Marc 14.65  Quelques-uns se mirent à cracher sur lui, à lui couvrir le visage, à lui donner des coups et à lui dire : « Fais le prophète ! » Et les serviteurs le reçurent avec des gifles.

Bible de Jérusalem

Marc 14.65  Et quelques-uns se mirent à lui cracher au visage, à le gifler et à lui dire : "Fais le prophète !" Et les valets le bourrèrent de coups.

Bible Annotée

Marc 14.65  Et quelques-uns commencèrent à cracher contre lui et à lui couvrir le visage et à le souffleter et à lui dire : Prophétise ! Et les serviteurs le reçurent à coups de bâtons.

John Nelson Darby

Marc 14.65  Et quelques-uns se mirent à cracher contre lui, et à lui couvrir le visage, et à lui donner des soufflets, et à lui dire : Prophétise. Et les huissiers le frappaient de leurs mains.

David Martin

Marc 14.65  Et quelques-uns se mirent à cracher contre lui, et à lui couvrir le visage, et à lui donner des souffets ; et ils lui disaient : prophétise ; et les sergents lui donnaient des coups avec leurs verges.

Osterwald

Marc 14.65  Et quelques-uns se mirent à cracher contre lui, à lui couvrir le visage, et à lui donner des soufflets en disant : Devine ! Et les sergents le frappaient avec des bâtons.

Auguste Crampon

Marc 14.65  Et quelques-uns se mirent à cracher sur lui, et, lui voilant le visage, ils le frappaient du poing, en lui disant : « Devine » ; et les valets le souffletaient.

Lemaistre de Sacy

Marc 14.65  Alors quelques-uns commencèrent à lui cracher au visage ; et lui ayant couvert la face, ils lui donnaient des coups de poing, en lui disant : Prophétise, et dis qui t’a frappé . Et les valets lui donnaient des soufflets.

André Chouraqui

Marc 14.65  Quelques-uns commencent à cracher sur lui ; il lui voilent la face, le soufflettent et disent : « Fais l’inspiré ! » Les gardes le reçoivent avec des gifles.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Marc 14.65  καὶ ἤρξαντό τινες ἐμπτύειν αὐτῷ καὶ περικαλύπτειν ⸂αὐτοῦ τὸ πρόσωπον⸃ καὶ κολαφίζειν αὐτὸν καὶ λέγειν αὐτῷ· Προφήτευσον, καὶ οἱ ὑπηρέται ῥαπίσμασιν αὐτὸν ⸀ἔλαβον.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Marc 14.65  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Versions étrangères

New Living Translation

Marc 14.65  Then some of them began to spit at him, and they blindfolded him and hit his face with their fists. "Who hit you that time, you prophet?" they jeered. And even the guards were hitting him as they led him away.