×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Marc 12.3

Marc 12.3 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Marc 12.3  S’étant saisis de lui, ils le battirent, et le renvoyèrent à vide.

Segond dite « à la Colombe »

Marc 12.3  Ils le prirent, le frappèrent et le renvoyèrent les mains vides.

Nouvelle Bible Segond

Marc 12.3  Ils le prirent, le battirent et le renvoyèrent les mains vides.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Marc 12.3  S’étant saisis de lui, ils le battirent, et le renvoyèrent à vide.

Segond 21

Marc 12.3  Ils s’emparèrent de lui, le battirent et le renvoyèrent les mains vides.

Les autres versions

Bible du Semeur

Marc 12.3  Mais ceux-ci se précipitèrent sur ce serviteur, le rouèrent de coups et le renvoyèrent les mains vides.

Traduction œcuménique de la Bible

Marc 12.3  Les vignerons l’ont saisi, roué de coups et renvoyé les mains vides.

Bible de Jérusalem

Marc 12.3  Mais ils se saisirent de lui, le battirent et le renvoyèrent les mains vides.

Bible Annotée

Marc 12.3  Mais eux s’étant saisis de lui, le battirent et le renvoyèrent à vide.

John Nelson Darby

Marc 12.3  mais eux, le prenant, le battirent et le renvoyèrent à vide.

David Martin

Marc 12.3  Mais eux le prenant, le battirent, et le renvoyèrent à vide.

Osterwald

Marc 12.3  Mais l’ayant pris, ils le battirent, et le renvoyèrent à vide.

Auguste Crampon

Marc 12.3  Mais s’étant saisis de lui, ils le battirent et le renvoyèrent les mains vides.

Lemaistre de Sacy

Marc 12.3  Mais l’ayant pris, ils le battirent, et le renvoyèrent sans lui rien donner.

André Chouraqui

Marc 12.3  Ils s’emparent de lui, le battent et le renvoient, vide.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Marc 12.3  ⸀καὶ λαβόντες αὐτὸν ἔδειραν καὶ ἀπέστειλαν κενόν.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Marc 12.3  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Versions étrangères

New Living Translation

Marc 12.3  But the farmers grabbed the servant, beat him up, and sent him back empty-handed.