×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Joël 2.22

Joël 2.22 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Joël 2.22  Bêtes des champs, ne craignez pas, Car les plaines du désert reverdiront, Car les arbres porteront leurs fruits, Le figuier et la vigne donneront leurs richesses.

Segond dite « à la Colombe »

Joël 2.22  Bêtes des champs, soyez sans crainte,
Car les pâturages du désert reverdissent,
Car les arbres portent leurs fruits,
Le figuier et la vigne donnent leurs richesses.

Nouvelle Bible Segond

Joël 2.22  Bêtes de la campagne, n’ayez pas peur, car les pâturages du désert reverdissent, car les arbres portent du fruit, le figuier et la vigne donnent leur richesse.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Joël 2.22  Bêtes des champs, ne craignez pas, Car les plaines du désert reverdiront, Car les arbres porteront leurs fruits, Le figuier et la vigne donneront leurs richesses.

Segond 21

Joël 2.22  Bêtes sauvages, n’ayez pas peur, car les plaines du désert reverdiront, les arbres porteront leurs fruits, le figuier et la vigne donneront leurs richesses.

Les autres versions

Bible du Semeur

Joël 2.22  Soyez sans crainte, bêtes sauvages,
car les pacages de la steppe vont reverdir,
les arbres sont chargés de fruits,
le figuier et la vigne font abonder leur riche production.

Traduction œcuménique de la Bible

Joël 2.22  Ne craignez pas, bêtes des champs :
les pâturages des steppes reverdissent,
les arbres portent leurs fruits,
le figuier et la vigne donnent leurs richesses.

Bible de Jérusalem

Joël 2.22  Ne craignez plus, bêtes des champs ! les pacages des landes ont reverdi, les arbres portent leurs fruits, la vigne et le figuier donnent leurs richesses.

Bible Annotée

Joël 2.22  Ne craignez point, bêtes des champs ; car les oasis du désert ont verdi ; car l’arbre porte son fruit ; le figuier et la vigne donnent leur richesse.

John Nelson Darby

Joël 2.22  Ne craignez pas, bêtes des champs, car les pâturages du désert verdissent, car l’arbre porte son fruit, le figuier et la vigne donnent leur force.

David Martin

Joël 2.22  Ne craignez point, bêtes des champs, car les pâturages du désert ont poussé leur jet, et même les arbres ont pousse leur fruit ; le figuier et la vigne ont poussé avec vigueur.

Osterwald

Joël 2.22  Ne craignez pas, bêtes des champs ; car les pâturages du désert reverdissent ; les arbres portent leurs fruits ; le figuier et la vigne donnent leurs richesses.

Auguste Crampon

Joël 2.22  Ne craignez point, bêtes des champs, car les pâturages du désert ont reverdi, car l’arbre porte son fruit, le figuier et la vigne donnent leurs richesses.

Lemaistre de Sacy

Joël 2.22  Ne craignez plus, animaux de la campagne ; parce que les prairies vont reprendre leur première beauté, les arbres porteront leur fruit, le figuier et la vigne pousseront avec vigueur.

André Chouraqui

Joël 2.22  Ne frémissez pas, bêtes du champ ! Oui, les oasis du désert gazonnent, oui, l’arbre porte son fruit, la figue, la vigne donnent leur vaillance.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Joël 2.22  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Joël 2.22  אַל־תִּֽירְאוּ֙ בַּהֲמֹ֣ות שָׂדַ֔י כִּ֥י דָשְׁא֖וּ נְאֹ֣ות מִדְבָּ֑ר כִּֽי־עֵץ֙ נָשָׂ֣א פִרְיֹ֔ו תְּאֵנָ֥ה וָגֶ֖פֶן נָתְנ֥וּ חֵילָֽם׃