×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Jérémie 14.6

Jérémie 14.6 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Jérémie 14.6  Les ânes sauvages se tiennent sur les lieux élevés, Aspirant l’air comme des serpents ; Leurs yeux languissent, parce qu’il n’y a point d’herbe.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Jérémie 14.6  Les ânes sauvages se tiennent sur les lieux élevés, Aspirant l’air comme des serpents ; Leurs yeux languissent, parce qu’il n’y a point d’herbe.

Segond 21

Jérémie 14.6  Les ânes sauvages se tiennent sur les hauteurs et flairent le vent comme des chacals. Leurs yeux sont épuisés parce qu’il n’y a pas d’herbe.

Les autres versions

Bible Annotée

Jérémie 14.6  les onagres se tiennent sur les hauteurs, ils aspirent l’air comme des dauphins ; leurs yeux s’éteignent, parce qu’il n’y a pas de verdure.

John Nelson Darby

Jérémie 14.6  et les ânes sauvages se sont tenus sur les hauteurs, ils ont humé l’air comme des chacals ; leurs yeux se sont consumés, parce qu’il n’y a point d’herbe.

David Martin

Jérémie 14.6  Et les ânes sauvages se sont tenus sur les lieux élevés, ils ont attiré l’air comme des dragons ; leurs yeux sont consumés, parce qu’il n’y a point d’herbe.

Ostervald

Jérémie 14.6  Les ânes sauvages se tiennent sur les lieux élevés, humant le vent comme les chacals ; leurs yeux sont éteints, parce qu’il n’y a point de verdure.

Lausanne

Jérémie 14.6  et les onagres s’arrêtent sur les hauteurs dépouillées, humant le vent comme les chacals ; leurs yeux sont éteints, parce qu’il n’y a plus de verdure.

Vigouroux

Jérémie 14.6  Les ânes sauvages se tiennent sur les rochers, ils aspirent l’air comme les dragons, leurs yeux sont languissants (ont défailli), parce qu’il n’y a pas d’herbe.[14.6 Les onagres. Voir Job, 39, 5. ― Les dragons ; les chacals.]

Auguste Crampon

Jérémie 14.6  Les onagres se tiennent sur les hauteurs, aspirant l’air comme des chacals ; leurs yeux s’éteignent, parce qu’il n’y a pas de verdure.

Lemaistre de Sacy

Jérémie 14.6  Les ânes sauvages montent sur les rochers, ils attirent fortement l’air comme les dragons : leurs yeux sont tout languissants, et comme morts, parce qu’il n’y a point d’herbe pour les nourrir .

Zadoc Kahn

Jérémie 14.6  Les onagres s’arrêtent sur les hauteurs dénudées, aspirant l’air comme les monstres marins : leurs yeux se consument, car il n’y a pas d’herbe.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Jérémie 14.6  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Jérémie 14.6  וּפְרָאִים֙ עָמְד֣וּ עַל־שְׁפָיִ֔ם שָׁאֲפ֥וּ ר֖וּחַ כַּתַּנִּ֑ים כָּל֥וּ עֵינֵיהֶ֖ם כִּי־אֵ֥ין עֵֽשֶׂב׃

La Vulgate

Jérémie 14.6  et onagri steterunt in rupibus traxerunt ventum quasi dracones defecerunt oculi eorum quia non erat herba