×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 22.4

Esaïe 22.4 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 22.4  C’est pourquoi je dis : Détournez de moi les regards, Laissez-moi pleurer amèrement ; N’insistez pas pour me consoler Du désastre de la fille de mon peuple.

Segond dite « à la Colombe »

Esaïe 22.4  C’est pourquoi je dis : Détournez de moi les regards,
Laissez-moi pleurer amèrement ;
N’insistez pas pour me consoler
Du désastre de la fille de mon peuple.

Nouvelle Bible Segond

Esaïe 22.4  C’est pourquoi je dis : Détournez de moi les regards, laissez–moi pleurer amèrement ; ne me pressez pas de me consoler du ravage de la belle, de mon peuple.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 22.4  C’est pourquoi je dis : Détournez de moi les regards, Laissez-moi pleurer amèrement ; N’insistez pas pour me consoler Du désastre de la fille de mon peuple.

Segond 21

Esaïe 22.4  Voilà pourquoi je dis : « Détournez le regard de moi, laissez-moi pleurer amèrement, ne vous empressez pas de me consoler de la dévastation qui frappe la fille de mon peuple !

Les autres versions

Bible du Semeur

Esaïe 22.4  C’est pourquoi je vous dis : « Détournez-vous de moi
et laissez-moi pleurer amèrement ;
ne vous empressez pas de venir me réconforter
au sujet de la ruine qui a atteint la communauté de mon peuple. »

Traduction œcuménique de la Bible

Esaïe 22.4  Et maintenant, je dis : détournez-vous de moi,
que je pleure amèrement ;
n’insistez pas pour me consoler
de la dévastation de la fille de mon peuple.

Bible de Jérusalem

Esaïe 22.4  C’est pourquoi j’ai dit : "Détournez-vous de moi, que je pleure amèrement ; n’essayez pas de me consoler de la ruine de la fille de mon peuple."

Bible Annotée

Esaïe 22.4  C’est pourquoi j’ai dit : Détournez de moi vos regards, je veux pleurer amèrement ! Ne vous empressez point à me consoler sur la ruine de la fille de mon peuple !

John Nelson Darby

Esaïe 22.4  C’est pourquoi j’ai dit : Détournez-vous de moi, que je pleure amèrement ! Ne vous pressez pas de me consoler au sujet de la ruine de la fille de mon peuple.

David Martin

Esaïe 22.4  C’est pourquoi j’ai dit ; retirez-vous de moi, je pleurerai amèrement. Ne vous empressez point de me consoler touchant le dégât de la fille de mon peuple.

Osterwald

Esaïe 22.4  C’est pourquoi je dis : Détournez les yeux de moi, que je pleure amèrement ! N’insistez pas pour me consoler du désastre de la fille de mon peuple.

Auguste Crampon

Esaïe 22.4  C’est pourquoi j’ai dit : « Détournez de moi vos regards Que je pleure amèrement ! Ne vous empressez pas à me consoler sur la ruine de la fille de mon peuple. »

Lemaistre de Sacy

Esaïe 22.4  C’est pourquoi j’ai dit : Retirez-vous de moi, je répandrai des larmes amères : ne vous mettez point en peine de me consoler sur la ruine de la fille de mon peuple.

André Chouraqui

Esaïe 22.4  Sur quoi je dis : « Considérez-moi : je m’amertume de pleurs. Ne vous empressez pas de me réconforter de la razzia de la fille de mon peuple. »

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 22.4  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 22.4  עַל־כֵּ֥ן אָמַ֛רְתִּי שְׁע֥וּ מִנִּ֖י אֲמָרֵ֣ר בַּבֶּ֑כִי אַל־תָּאִ֣יצוּ לְנַֽחֲמֵ֔נִי עַל־שֹׁ֖ד בַּת־עַמִּֽי׃

Versions étrangères

New Living Translation

Esaïe 22.4  Leave me alone to weep; do not try to comfort me. Let me cry for my people as I watch them being destroyed.