Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 16.8

Esaïe 16.8 comparé dans 29 versions différentes de la Bible.

Traduction Texte
SAC Car les environs d’Hésébon sont déjà déserts, les princes des nations ont ruiné la vigne de Sabama : ses branches se sont étendues jusqu’à Jazer : elles ont couru dans le désert, et ce qui est resté de ses rejetons a passé au delà de la mer.
MARCar les guérets de Hesbon, et le vignoble de Sibma, languissent ; les Seigneurs des nations ont foulé ses meilleurs plants, [qui] atteignaient jusques à Jahzer, ils couraient çà et là par le désert, et ses provins s’étendaient et passaient au delà de la mer.
OSTCar les champs de Hesbon et le vignoble de Sibma languissent ; les maîtres des nations ont brisé ses meilleurs ceps, qui s’étendaient jusqu’à Jaezer, qui erraient dans le désert, et dont les jets allaient se répandre à travers la mer.
CAHCar les champs de ‘Heschbone sont dans l’abandon ; la vigne de Schibma, les maîtres des nations en détruisent les ceps, qui atteignent Iaezer, qui s’étendaient jusqu’au désert ; leurs sarments se répandaient, traversaient la mer.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRcar les campagnes de Hesbon languissent, elle languit la vigne de Sibma dont les nobles ceps enivraient les maîtres des nations, atteignaient à Jaëser, erraient dans le désert ; dont les pampres s’étendaient, traversaient la mer.
LAUCar les champs fertiles de Hesçbon languissent ; [il languit], le vignoble de Sibma, dont les ceps exquis frappaient d’ivresse les maîtres des nations, atteignaient jusqu’à Jazer, erraient dans le désert, et dont les jets se répandaient, traversaient la mer.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYCar les campagnes de Hesbon languiront, la vigne de Sibma. Les maîtres des nations ont abîmé ses ceps exquis : ils s’étendaient jusqu’à Jahzer, ils erraient dans le désert ; ses provins s’étendaient et dépassaient la mer.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANCar les campagnes de Hesbon sont désolées, les vignes de Sibma, dont les treilles domptaient les maîtres des nations, s’étendaient jusqu’à Jaézer, allaient se perdre dans le désert, poussaient au loin leurs provins, passaient par delà la mer !
ZAKcar elles sont dévastées les campagnes de Hesbon, les vignes de Sibma, dont les ceps, brisés maintenant par les chefs des peuples, atteignaient jusqu’à Yazer, débordaient sur le désert, et dont les pampres, se développant, traversaient la mer.
VIGCar les environs (faubourgs) d’Hésébon sont déserts ; les princes des nations ont coupé la vigne de Sabama ; ses (jeunes) branches se sont étendues jusqu’à Jazer, elles ont couru (se sont répandues çà et là) dans le désert, et (ce qui est resté de) ses rejetons a (ont) passé au-delà de la mer.
FILCar les environs d’Hésébon sont déserts; les princes des nations ont coupé la vigne de Sabama; ses branches se sont étendues jusqu’à Jazer, elles ont couru dans le désert, et ce qui est resté de ses rejetons a passé au delà de la mer.
LSGCar les campagnes de Hesbon languissent ; Les maîtres des nations ont brisé les ceps de la vigne de Sibma, Qui s’étendaient jusqu’à Jaezer, qui erraient dans le désert : Les rameaux se prolongeaient, et allaient au delà de la mer.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRACar les champs de Hésebon sont désolés ; de la vigne de Sabama, les maîtres des nations ont détruit les treilles elles qui s’étendaient jusqu’à Jazer, allaient se perdre dans le désert, poussaient au loin leurs rejetons, passaient par delà la mer.
BPCCar les champs de Hésebon sont désolés, les vignes de Sabama, - dont les raisins de choix domptaient les maîtres des nations, Ils s’étendaient jusqu’à Jazer, erraient jusqu’au désert, - dont les rameaux se propageaient et passaient la mer.
JERCar les vignobles de Heshbôn dépérissent, la vigne de Sibma, dont les raisins vermeils terrassaient les maîtres des nations. Elle atteignait jusqu’à Yazèr et s’infiltrait au désert, ses rejetons se multipliaient, ils franchissaient la mer.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGCar les campagnes de Hesbon languissent; Les maîtres des nations ont brisé les ceps de la vigne de Sibma, Qui s’étendaient jusqu’à Jaezer, qui erraient dans le désert: Les rameaux se prolongeaient, et allaient au-delà de la mer.
CHUOui, les ceps de Hèshbôn sont étiolés ; la vigne de Sibma, les maîtres des Goîm en ont broyé les pampres. Ils atteignaient jusqu’à Ia’zér ; ils vaguaient au désert ; ses sarments, lâchés, passaient la mer. Le brin d’un peu
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPLes vignobles de Heshbon se flétrissent, les rois des nations ont saccagé les beaux raisins des vignes de Sibma. Elles s’étendaient jadis jusqu’à Yazer, elles s’avançaient jusqu’au désert, leurs rejetons s’allongeaient au-delà de la mer.
S21C’est que les campagnes de Hesbon dépérissent. Les maîtres des nations ont brisé les ceps de la vigne de Sibma qui s’étendaient jusqu’à Jaezer et s’égaraient dans le désert, et dont les sarments se prolongeaient pour traverser la mer.
KJFCar les champs de Hesbon languissent ainsi que le vignoble de Sibma; les seigneurs des païens ont brisé ses meilleurs ceps, ils s’étendaient même jusqu’à Jaezer, ils erraient à travers le désert, ses branches s’étendaient ils dépassaient la mer.
LXXτὰ πεδία Εσεβων πενθήσει ἄμπελος Σεβαμα καταπίνοντες τὰ ἔθνη καταπατήσατε τὰς ἀμπέλους αὐτῆς ἕως Ιαζηρ οὐ μὴ συνάψητε πλανήθητε τὴν ἔρημον οἱ ἀπεσταλμένοι ἐγκατελείφθησαν διέβησαν γὰρ τὴν ἔρημον.
VULquoniam suburbana Esebon deserta sunt et vinea Sabama domini gentium exciderunt flagella eius usque ad Iazer pervenerunt erraverunt in deserto propagines eius relictae sunt transierunt mare
BHSכִּ֣י שַׁדְמֹות֩ חֶשְׁבֹּ֨ון אֻמְלָ֜ל גֶּ֣פֶן שִׂבְמָ֗ה בַּעֲלֵ֤י גֹויִם֙ הָלְמ֣וּ שְׂרוּקֶּ֔יהָ עַד־יַעְזֵ֥ר נָגָ֖עוּ תָּ֣עוּ מִדְבָּ֑ר שְׁלֻ֣חֹותֶ֔יהָ נִטְּשׁ֖וּ עָ֥בְרוּ יָֽם׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !