×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Psaumes 69.21

Psaumes 69.21 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Psaumes 69.21  (69.22) Ils mettent du fiel dans ma nourriture, Et, pour apaiser ma soif, ils m’abreuvent de vinaigre.

Segond dite « à la Colombe »

Psaumes 69.21  Le déshonneur me brise le cœur, et je suis malade ;
J’espère un signe de pitié, mais rien !
Des consolateurs, et je n’en trouve pas.

Nouvelle Bible Segond

Psaumes 69.21  (69:22) Ils mettent du poison dans ma nourriture, et, pour apaiser ma soif, ils me font boire du vinaigre.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Psaumes 69.21  L’opprobre me brise le cœur, et je suis malade ; J’attends de la pitié, mais en vain, Des consolateurs, et je n’en trouve aucun.

Segond 21

Psaumes 69.21  L’insulte me brise le cœur, et je suis anéanti ; j’attends de la pitié, mais il n’y en a pas, des consolateurs, et je n’en trouve aucun.

Les autres versions

Bible du Semeur

Psaumes 69.21  Leurs outrages m’atteignent, ils m’ont brisé le cœur, je ne m’en remets pas ;
j’espère un geste de sympathie en ma faveur, mais mon attente est vaine,
quelqu’un qui me console, mais je n’en trouve pas.

Traduction œcuménique de la Bible

Psaumes 69.21  L’insulte m’a brisé le cœur
et j’en suis malade ;
j’ai attendu un geste, mais rien ;
des consolateurs, et je n’en ai pas trouvé.

Bible de Jérusalem

Psaumes 69.21  L’insulte m’a brisé le cœur, jusqu’à défaillir. J’espérais la compassion, mais en vain, des consolateurs, et je n’en ai pas trouvé.

Bible Annotée

Psaumes 69.21  L’opprobre m’a brisé le cœur, et je suis malade. J’attends de la pitié, et il n’y en a point ; Des consolateurs, et il ne s’en trouve point.

John Nelson Darby

Psaumes 69.21  Ils ont mis du fiel dans ma nourriture, et, dans ma soif, ils m’ont abreuvé de vinaigre.

David Martin

Psaumes 69.21  Ils m’ont au contraire donné du fiel pour mon repas ; et dans ma soif ils m’ont abreuvé de vinaigre.

Osterwald

Psaumes 69.21  L’opprobre m’a brisé le cœur, et je suis languissant ; j’ai attendu de la compassion, mais il n’y en a point ; des consolateurs, mais je n’en trouve pas.

Auguste Crampon

Psaumes 69.21  L’opprobre a brisé mon cœur et je suis malade ; j’attends de la pitié, mais en vain ; des consolateurs, et je n’en trouve aucun.

Lemaistre de Sacy

Psaumes 69.21  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

André Chouraqui

Psaumes 69.21  La flétrissure brise mon cœur, et je dépéris. J’espère un hochement, mais rien ! Des réconforts. Je n’en trouve pas !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Psaumes 69.21  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Psaumes 69.21  (69.20) חֶרְפָּ֤ה׀ שָֽׁבְרָ֥ה לִבִּ֗י וָֽאָ֫נ֥וּשָׁה וָאֲקַוֶּ֣ה לָנ֣וּד וָאַ֑יִן וְ֝לַמְנַחֲמִ֗ים וְלֹ֣א מָצָֽאתִי׃

Versions étrangères

New Living Translation

Psaumes 69.21  But instead, they give me poison for food; they offer me sour wine to satisfy my thirst.