×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
1 Rois 3.26

1 Rois 3.26 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Alors la femme dont le fils était vivant, dit au roi (car ses entrailles furent émues de tendresse pour son fils) : Seigneur, donnez-lui, je vous supplie, l’enfant vivant, et ne le tuez point. L’autre disait au contraire : Qu’il ne soit ni à moi, ni à vous ; mais qu’on le divise.
MARAlors la femme dont le fils était vivant, dit au Roi ; car ses entrailles furent émues de compassion envers son fils : Hélas ! mon Seigneur, qu’on donne à celle-ci l’enfant qui vit, et qu’on se garde bien de le faire mourir ! Mais l’autre dit : Il ne sera ni à moi ni à toi ; qu’on le partage.
OSTAlors la femme dont le fils vivait, dit au roi (car ses entrailles furent émues au sujet de son fils) : Ah ! mon seigneur ! donnez-lui l’enfant qui vit, et qu’on se garde bien de le faire mourir ! tandis que l’autre disait : Il ne sera ni à moi ni à toi ; partagez-le !
CAHAlors la femme dont le fils était vivant dit au roi, parce que sa pitié s’était émue pour son fils ; elle dit : De grâce, mon seigneur ! donnez-lui l’enfant vivant, mais qu’on ne le tue pas ; mais l’autre dit : Il ne sera ni à moi ni à toi : Coupez.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRAlors la femme dont l’enfant vivant était le fils, s’adressant au Roi (car ses entrailles bouillaient pour son enfant) dit : Je t’en supplie, mon Seigneur ! Donnez-lui l’enfant qui vit, mais ne le faites pas mourir ! Et l’autre femme dit : Qu’il ne soit ni à moi, ni à toi ! coupez-le !
LAUEt la femme dont le fils était le vivant dit au roi (car ses entrailles étaient brûlantes pour son fils, et elle dit) : Ah ! mon seigneur ! Donnez-lui l’enfant vivant, et qu’on se garde bien de le faire mourir ! tandis que l’autre disait : Il ne sera ni à moi, ni à toi ; Partagez-le !
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYEt la femme à qui était l’enfant vivant parla au roi, car ses entrailles étaient tout émues pour son fils, et elle dit : Ah, mon seigneur ! donnez-lui l’enfant vivant, et ne le tuez point. Et l’autre dit : Qu’il ne soit ni à moi, ni à toi ; coupez-le en deux !
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANEt la femme dont le fils était vivant dit au roi, car son cœur se serrait pour son fils : Je t’en prie, mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui vit et qu’on ne le tue pas ! Et l’autre disait : il ne sera ni à moi, ni à toi ; partagez !
ZAKLa mère de l’enfant vivant, dont les entrailles étaient émues de pitié pour son fils, s’écria, parlant au roi : “ De grâce, seigneur ! Qu’on lui donne l’enfant vivant, qu’on ne le tasse pas mourir !  ” Mais l’autre disait : “ Ni toi ni moi ne l’aurons : coupez !  ”
VIGAlors la femme dont le fils était vivant dit au roi (car ses entrailles furent émues pour son fils) : Seigneur donnez-lui, je vous supplie, l’enfant vivant, et ne le tuez point. L’autre disait au contraire : Qu’il ne soit ni à moi ni à toi ; mais qu’on le divise en deux.
FILAlors la femme dont le fils était vivant dit au roi (car ses entrailles furent émues pour son fils) : Seigneur donnez-lui, je vous supplie, l’enfant vivant, et ne le tuez point. L’autre disait au contraire : Qu’il ne soit ni à moi ni à toi; mais qu’on le divise en deux.
LSGAlors la femme dont le fils était vivant sentit ses entrailles s’émouvoir pour son fils, et elle dit au roi : Ah ! Mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui vit, et ne le faites point mourir. Mais l’autre dit : Il ne sera ni à moi ni à toi ; coupez-le !
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAAlors la femme dont le fils était vivant dit au roi, car elle sentait ses entrailles s’émouvoir pour son fils : « Ah ! mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui vit, et qu’on ne le tue pas ! » Et l’autre disait : « Qu’il ne soit ni à moi ni à toi ; partagez-le. »
BPCMais la femme dont le fils était vivant s’adressa au roi, car ses entrailles étaient émues, et elle s’écria : “De grâce, mon seigneur ! Donnez-lui l’enfant vivant : non ne le tuez pas !. L’autre au contraire dit : “Qu’il ne soit ni à moi ni à toi : partagez-le ! ”
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGAlors la femme dont le fils était vivant sentit ses entrailles s’émouvoir pour son fils, et elle dit au roi : Ah ! mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui vit, et ne le faites point mourir. Mais l’autre dit : Il ne sera ni à moi ni à toi ; coupez-le !
CHULa femme dont le fils est vivant dit au roi - car ses matrices s’échauffaient pour son fils - : « Plaise, mon Adôn ! Donnez-lui l’enfant vivant ! Ne le mettez pas à mort ! » Et celle-là dit : « Il ne sera ni à moi ni à toi, coupez-le ! »
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPAlors la femme dont le fils était vivant dit au roi, car elle était bouleversée dans son cœur de mère: “Non, je t’en prie, mon seigneur, donne-lui plutôt l’enfant qui vit, qu’on ne le tue pas.” Mais l’autre répliquait: “Il ne sera ni à toi, ni à moi, partagez-le.”
S21Alors la femme dont le fils était vivant fut remplie de compassion pour son fils et elle dit au roi : « Ah ! Mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui est en vie, ne le faites pas mourir. » Mais l’autre répliqua : « Il ne sera ni à moi ni à toi. Coupez-le ! »
KJFAlors la femme dont le fils vivait, dit au roi (car ses entrailles furent émues au sujet de son fils): Ah! mon seigneur! donnez-lui l’enfant qui vit, et qu’on se garde bien de le faire mourir! tandis que l’autre disait: Il ne sera ni à moi ni à toi; partagez-le!
LXXκαὶ ἀπεκρίθη ἡ γυνή ἧς ἦν ὁ υἱὸς ὁ ζῶν καὶ εἶπεν πρὸς τὸν βασιλέα ὅτι ἐταράχθη ἡ μήτρα αὐτῆς ἐπὶ τῷ υἱῷ αὐτῆς καὶ εἶπεν ἐν ἐμοί κύριε δότε αὐτῇ τὸ παιδίον καὶ θανάτῳ μὴ θανατώσητε αὐτόν καὶ αὕτη εἶπεν μήτε ἐμοὶ μήτε αὐτῇ ἔστω διέλετε.
VULdixit autem mulier cuius filius erat vivus ad regem commota sunt quippe viscera eius super filio suo obsecro domine date illi infantem vivum et nolite interficere eum contra illa dicebat nec mihi nec tibi sit dividatur
BHSוַתֹּ֣אמֶר הָאִשָּׁה֩ אֲשֶׁר־בְּנָ֨הּ הַחַ֜י אֶל־הַמֶּ֗לֶךְ כִּֽי־נִכְמְר֣וּ רַחֲמֶיהָ֮ עַל־בְּנָהּ֒ וַתֹּ֣אמֶר׀ בִּ֣י אֲדֹנִ֗י תְּנוּ־לָהּ֙ אֶת־הַיָּל֣וּד הַחַ֔י וְהָמֵ֖ת אַל־תְּמִיתֻ֑הוּ וְזֹ֣את אֹמֶ֗רֶת גַּם־לִ֥י גַם־לָ֛ךְ לֹ֥א יִהְיֶ֖ה גְּזֹֽרוּ׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !