×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
1 Rois 3.26

1 Rois 3.26 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

1 Rois 3.26  Alors la femme dont le fils était vivant sentit ses entrailles s’émouvoir pour son fils, et elle dit au roi : Ah ! Mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui vit, et ne le faites point mourir. Mais l’autre dit : Il ne sera ni à moi ni à toi ; coupez-le !

Segond dite « à la Colombe »

1 Rois 3.26  Alors la femme dont le fils était vivant dit au roi, car elle brûlait de compassion pour son fils : Je vous en prie, mon seigneur, donnez-lui l’enfant vivant, et ne le faites surtout pas mourir. Mais l’autre dit : Il ne sera ni à moi ni à toi ; coupez

Nouvelle Bible Segond

1 Rois 3.26  Alors la femme dont le fils était vivant s’émut pour son fils et dit au roi : Pardon, mon seigneur ! Donnez–lui l’enfant vivant, ne le mettez pas à mort ! Tandis que l’autre disait : Il ne sera ni à moi ni à toi ; coupez–le !

Segond Nouvelle Édition de Genève

1 Rois 3.26  Alors la femme dont le fils était vivant sentit ses entrailles s’émouvoir pour son fils, et elle dit au roi : Ah ! mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui vit, et ne le faites point mourir. Mais l’autre dit : Il ne sera ni à moi ni à toi ; coupez-le !

Segond 21

1 Rois 3.26  Alors la femme dont le fils était vivant fut remplie de compassion pour son fils et elle dit au roi : « Ah ! Mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui est en vie, ne le faites pas mourir. » Mais l’autre répliqua : « Il ne sera ni à moi ni à toi. Coupez-le ! »

Les autres versions

Bible du Semeur

1 Rois 3.26  Alors la mère de l’enfant vivant, poussée par son amour pour son fils, s’écria : - De grâce, mon seigneur, qu’on lui donne le bébé vivant, qu’on ne le fasse pas mourir ! Mais l’autre dit : - Non, coupez-le en deux. Ainsi il ne sera ni à moi ni à elle.

Traduction œcuménique de la Bible

1 Rois 3.26  La femme dont le fils était le vivant dit au roi, car ses entrailles étaient émues au sujet de son fils : « Pardon, mon seigneur ! Donnez-lui le bébé vivant, mais ne le tuez pas ! » Tandis que l’autre disait : « Il ne sera ni à moi ni à toi ! Coupez ! »

Bible de Jérusalem

1 Rois 3.26  Alors la femme dont le fils était vivant s’adressa au roi, car sa pitié s’était enflammée pour son fils, et elle dit : "S’il te plaît, Monseigneur ! Qu’on lui donne l’enfant vivant, qu’on ne le tue pas !" mais celle-là disait : "Il ne sera ni à moi ni à toi, partagez !"

Bible Annotée

1 Rois 3.26  Et la femme dont le fils était vivant dit au roi, car son cœur se serrait pour son fils : Je t’en prie, mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui vit et qu’on ne le tue pas ! Et l’autre disait : il ne sera ni à moi, ni à toi ; partagez !

John Nelson Darby

1 Rois 3.26  Et la femme à qui était l’enfant vivant parla au roi, car ses entrailles étaient tout émues pour son fils, et elle dit : Ah, mon seigneur ! donnez-lui l’enfant vivant, et ne le tuez point. Et l’autre dit : Qu’il ne soit ni à moi, ni à toi ; coupez-le en deux !

David Martin

1 Rois 3.26  Alors la femme dont le fils était vivant, dit au Roi ; car ses entrailles furent émues de compassion envers son fils : Hélas ! mon Seigneur, qu’on donne à celle-ci l’enfant qui vit, et qu’on se garde bien de le faire mourir ! Mais l’autre dit : Il ne sera ni à moi ni à toi ; qu’on le partage.

Osterwald

1 Rois 3.26  Alors la femme dont le fils vivait, dit au roi (car ses entrailles furent émues au sujet de son fils) : Ah ! mon seigneur ! donnez-lui l’enfant qui vit, et qu’on se garde bien de le faire mourir ! tandis que l’autre disait : Il ne sera ni à moi ni à toi ; partagez-le !

Auguste Crampon

1 Rois 3.26  Alors la femme dont le fils était vivant dit au roi, car elle sentait ses entrailles s’émouvoir pour son fils : « Ah ! mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui vit, et qu’on ne le tue pas ! » Et l’autre disait : « Qu’il ne soit ni à moi ni à toi ; partagez-le. »

Lemaistre de Sacy

1 Rois 3.26  Alors la femme dont le fils était vivant, dit au roi (car ses entrailles furent émues de tendresse pour son fils) : Seigneur, donnez-lui, je vous supplie, l’enfant vivant, et ne le tuez point. L’autre disait au contraire : Qu’il ne soit ni à moi, ni à vous ; mais qu’on le divise.

André Chouraqui

1 Rois 3.26  La femme dont le fils est vivant dit au roi - car ses matrices s’échauffaient pour son fils - : « Plaise, mon Adôn ! Donnez-lui l’enfant vivant ! Ne le mettez pas à mort ! » Et celle-là dit : « Il ne sera ni à moi ni à toi, coupez-le ! »

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

1 Rois 3.26  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

1 Rois 3.26  וַתֹּ֣אמֶר הָאִשָּׁה֩ אֲשֶׁר־בְּנָ֨הּ הַחַ֜י אֶל־הַמֶּ֗לֶךְ כִּֽי־נִכְמְר֣וּ רַחֲמֶיהָ֮ עַל־בְּנָהּ֒ וַתֹּ֣אמֶר׀ בִּ֣י אֲדֹנִ֗י תְּנוּ־לָהּ֙ אֶת־הַיָּל֣וּד הַחַ֔י וְהָמֵ֖ת אַל־תְּמִיתֻ֑הוּ וְזֹ֣את אֹמֶ֗רֶת גַּם־לִ֥י גַם־לָ֛ךְ לֹ֥א יִהְיֶ֖ה גְּזֹֽרוּ׃

Versions étrangères

New Living Translation

1 Rois 3.26  Then the woman who really was the mother of the living child, and who loved him very much, cried out, "Oh no, my lord! Give her the child— please do not kill him!" But the other woman said, "All right, he will be neither yours nor mine; divide him between us!"