×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Genèse 18.7

Genèse 18.7 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Genèse 18.7  Et Abraham courut à son troupeau, prit un veau tendre et bon, et le donna à un serviteur, qui se hâta de l’apprêter.

Segond dite « à la Colombe »

Genèse 18.7  Abraham courut vers le bétail, prit un veau tendre et bon, et le donna à un jeune serviteur, qui l’apprêta vite.

Nouvelle Bible Segond

Genèse 18.7  Abraham courut vers le bétail, prit un veau tendre et bon et le donna à un serviteur, qui se dépêcha de le préparer.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Genèse 18.7  Et Abraham courut à son troupeau, prit un veau tendre et bon, et le donna à un serviteur, qui se hâta de l’apprêter.

Segond 21

Genèse 18.7  Abraham courut à son troupeau, prit un veau tendre et bon et le donna à un serviteur qui se dépêcha de le préparer.

Les autres versions

Bible du Semeur

Genèse 18.7  Puis il courut au troupeau et choisit un veau gras à la chair bien tendre, il l’amena à un serviteur qui se hâta de l’apprêter.

Traduction œcuménique de la Bible

Genèse 18.7  et il courut au troupeau en prendre un veau bien tendre. Il le donna au garçon qui se hâta de l’apprêter.

Bible de Jérusalem

Genèse 18.7  Puis Abraham courut au troupeau et prit un veau tendre et bon ; il le donna au serviteur qui se hâta de le préparer.

Bible Annotée

Genèse 18.7  Puis Abraham courut au bétail et prit une bête tendre et bonne et la donna au valet, qui se hâta de l’apprêter.

John Nelson Darby

Genèse 18.7  Et Abraham courut au troupeau, et pris un veau tendre et bon, et le donna à un jeune homme qui se hâta de l’apprêter.

David Martin

Genèse 18.7  Puis Abraham courut au troupeau, et prit un veau tendre et bon, lequel il donna à un serviteur, qui se hâta de l’apprêter.

Osterwald

Genèse 18.7  Puis Abraham courut vers le troupeau, prit un veau tendre et bon, et le donna au serviteur, qui se hâta de l’apprêter.

Auguste Crampon

Genèse 18.7  Puis Abraham courut au troupeau et, ayant pris un veau tendre et bon, il le donna au serviteur qui se hâta de l’apprêter.

Lemaistre de Sacy

Genèse 18.7  Il courut en même temps à son troupeau, et il y prit un veau très-tendre et fort excellent qu’il donna à un serviteur, qui se hâta de le faire cuire.

André Chouraqui

Genèse 18.7  Puis Abrahâm court vers les bovins. Il prend un veau, tendre et bien, le donne à l’adolescent : il se hâte de le faire.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Genèse 18.7  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Genèse 18.7  וְאֶל־הַבָּקָ֖ר רָ֣ץ אַבְרָהָ֑ם וַיִּקַּ֨ח בֶּן־בָּקָ֜ר רַ֤ךְ וָטֹוב֙ וַיִּתֵּ֣ן אֶל־הַנַּ֔עַר וַיְמַהֵ֖ר לַעֲשֹׂ֥ות אֹתֹֽו׃

Versions étrangères

New Living Translation

Genèse 18.7  Then Abraham ran out to the herd and chose a fat calf and told a servant to hurry and butcher it.