×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Hébreux 1.14     

Hébreux 1.14
Vigouroux


Supériorité de Christ le Fils

Christ supérieur aux anges

1 Après avoir, à bien des reprises et de bien des manières (dernièrement), parlé autrefois à nos pères par les prophètes, Dieu
2 dans ces derniers temps (en ces jours), nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel aussi il a fait les mondes (siècles) ;
3 et qui, étant la splendeur de sa gloire, et l’empreinte de sa substance, et soutenant toutes choses par la parole de sa puissance, après avoir opéré la purification des péchés, s’est assis à la droite de la Majesté, au plus haut des cieux ;[1.3 Voir Sagesse, 7, 26.]
4 devenu d’autant supérieur aux anges, qu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur.
5 Car auquel des anges a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui ? Et encore : Je serai son Père et il sera mon Fils ?[1.5 Voir Psaumes, 2, 7 ; 2 Samuel, 7, 14.]
6 Et de nouveau, lorsqu’il introduit son Premier-né dans le monde, il dit : Que tous les anges de Dieu l’adorent.[1.6 Voir Psaumes, 96, 7.]
7 A la vérité, quant aux anges, il dit : Celui qui fait de ses anges des vents, et de ses ministres une flamme de feu ;[1.7 L’Ecriture. On a pu remarquer déjà que ce mot est souvent sous-entendu devant les citations empruntées des livres saints. — Celui qui fait, etc., citation de Psaumes, 103, 4 d’après les Septante. Sens : Les anges sont de condition si inférieure, que Dieu les fait servir au fonctionnement du monde physique ; ce sont eux qui mettent en mouvement les forces naturelles (comparer à Jean, 5, 4) ; ils agissent comme le feraient des vents, une flamme, etc.]
8 mais, quant au Fils : Ton trône, ô Dieu, est dans les siècles des siècles ; le sceptre de ton règne (empire) est un sceptre d’équité.[1.8 Voir Psaumes, 44, 7.]
9 Tu as aimé la justice, et tu as haï l’injustice ; c’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile d’allégresse, de préférence à tes compagnons.[1.9 C’est pourquoi Dieu ; ou bien ô Dieu, au vocatif. — Ceux qui ont été oints avec vous ; les saints et les prophètes.]
10 Et encore : C’est vous, Seigneur, qui, au commencement, avez fondé la terre, et les cieux sont l’ouvrage de vos mains.[1.10 Voir Psaumes, 101, 26.]
11 Ils périront, mais vous demeurerez ; et tous ils vieilliront comme un vêtement
12 et vous les changerez comme un manteau, et ils seront changés ; mais vous, vous êtes le même, et vos années ne finiront pas.
13 Auquel des anges a-t-il jamais dit : Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis l’escabeau de tes pieds ?[1.13 Voir Psaumes, 109, 1 ; 1 Corinthiens, 15, 25. — L’escabeau de vos pieds. Voir Matthieu, 22, 44.]
14 Ne sont-ils pas tous des esprits qui servent, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent recevoir l’héritage du salut ?

Cette Bible est dans le domaine public.