×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Habakuk 3.4     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Habakuk 3.4
David Martin


Cantique d’Habakuk

1 La requête d’Habacuc le Prophète pour les ignorances.
2 Éternel, j’ai ouï ce que tu m’as fait ouïr, et j’ai été saisi de crainte, Ô Éternel ! entretiens ton ouvrage en son être parmi le cours des années, fais-[le] connaître parmi le cours des années ; souviens-toi, quand tu es en colère, d’avoir compassion.
3 Dieu vint de Téman, et le Saint [vint] du mont de Paran ; Sélah. Sa Majesté couvrait les cieux, et la terre fut remplie de sa louange.
4 Sa splendeur était comme la lumière même, et des rayons [sortaient] de sa main ; c’est là où réside sa force.
5 La mortalité marchait devant lui, et le charbon vif sortait à ses pieds.
6 Il s’arrêta, et mesura le pays ; il regarda, et fit tressaillir les nations ; les montagnes qui ont été de tout temps, furent brisées, et les coteaux des siècles se baissèrent ; les chemins du monde sont à lui.
7 Je vis les tentes de Cusan [accablées] sous la punition ; les pavillons du pays de Madian furent ébranlés.
8 L’Éternel était-il courroucé contre les fleuves ? ta colère [était]-elle contre les fleuves ? ta fureur [était]-elle contre la mer, lorsque tu montas sur tes chevaux et [sur] tes chariots [pour] délivrer.
9 Ton arc se réveilla, et tira toutes les flèches, [selon] le serment fait aux Tribus, [savoir ta] parole ; Sélah. Tu fendis la terre, et tu en fis sortir des fleuves.
10 Les montagnes te virent, et elles en furent en travail ; l’impétuosité des eaux passa, l’abîme fit retentir sa voix, la profondeur leva ses mains en haut.
11 Le soleil et la lune s’arrêtèrent dans [leur] habitation, ils marchèrent à la lueur de tes flèches, et à la splendeur de l’éclair de ta hallebarde.
12 Tu marchas sur la terre avec indignation, et foulas les nations avec colère.
13 Tu sortis pour la délivrance de ton peuple, [tu sortis] avec ton Oint pour la délivrance ; tu transperças le Chef, afin qu’il n’y en eût plus dans la maison du méchant, découvrant le fondement jusques au fond ; Sélah.
14 Tu perças avec ses bâtons le Chef de ses bourgs, quand ils venaient comme une tempête pour me dissiper ; ils s’égayaient comme pour dévorer l’affligé dans sa retraite.
15 Tu marchas avec tes chevaux par la mer ; les grandes eaux ayant été amoncelées.
16 J’ai entendu [ce que tu m’as déclaré], et mes entrailles en ont été émues ; à ta voix le tremblement a saisi mes lèvres ; la pourriture est entrée en mes os, et j’ai tremblé dans moi-même, car je serai en repos au jour de la détresse, [lorsque] montant vers le peuple, il le mettra en pièces.
17 Car le figuier ne poussera point, et il n’y aura point de fruit dans les vignes ; ce que l’olivier produit mentira, et aucun champ ne produira rien à manger ; les brebis seront retranchées du parc, et il n’[y aura] point de bœufs dans les étables.
18 Mais moi, je me réjouirai en l’Éternel, et je m’égayerai au Dieu de ma délivrance.
19 L’Éternel, le Seigneur [est] ma force, et il rendra mes pieds semblables à ceux des biches, et me fera marcher sur mes lieux élevés. Au maître chantre sur Néguinoth.

Cette Bible est dans le domaine public.