×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Job 34     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Job 34
Segond « Colombe »


La justice souveraine

1 Élihou reprit et dit :
2 Sages, écoutez mes propos !
Vous qui avez de la connaissance, prêtez-moi l’oreille !
3 Car l’oreille discerne les propos,
Comme le palais goûte la nourriture.
4 Choisissons donc le droit pour nous,
Reconnaissons entre nous ce qui est bon.
5 Job dit : Je suis juste,
Et Dieu a écarté mon droit ;
6 Malgré mon droit, je passe pour menteur ;
Ma blessure est incurable sans que j’aie péché.
7 Y a-t-il un homme semblable à Job,
Buvant la raillerie comme l’eau,
8 Marchant dans la société de ceux qui commettent l’injustice,
Cheminant de pair avec les méchants ?
9 Car il a dit : Il est inutile à l’homme
De mettre son plaisir en Dieu.
10 Écoutez-moi donc, hommes de bon sens !
Loin de Dieu la méchanceté,
Loin du Tout-Puissant l’injustice !
11 Il rend à l’être humain selon ses actions,
Il rétribue chacun selon ses voies.
12 Non certes, Dieu ne commet pas de méchanceté ;
Le Tout-Puissant ne fait pas fléchir le droit.
13 Qui l’a chargé de (gouverner) la terre ?
Qui (lui) a confié le monde entier ?
14 S’il ne pensait qu’à lui-même,
S’il ramenait à lui son Esprit et son souffle,
15 Toute chair périrait en même temps,
Et l’homme retournerait dans la poussière.
16 Si tu as de l’intelligence, écoute ceci,
Prête l’oreille au son de mes propos !
17 Est-ce que vraiment celui qui a de la haine pour le droit pourrait gouverner ?
Et condamnerais-tu le juste, le puissant ?
18 Dira-t-on à un roi : Vaurien,
Et à des nobles : Méchant ?
19 (Dieu) n’a pas égard à l’apparence des princes
Et ne distingue pas le riche du pauvre,
Parce que tous sont l’ouvrage de ses mains.
20 En un instant, ils meurent ;
Au milieu de la nuit, un peuple est ébranlé et périt ;
L’on écarte le puissant sans effort.
21 Car (Dieu) porte les yeux sur les voies de l’homme
Et il regarde tous ses pas.
22 Il n’y a ni ténèbres ni ombre de la mort,
Où puissent se cacher ceux qui commettent l’injustice.
23 Il n’est pas besoin de prêter attention longtemps à un homme,
Pour qu’il entre en jugement avec Dieu ;
24 Il brise les puissants sans faire d’enquête
Et il en établit d’autres à leur place ;
25 Car il distingue leurs œuvres.
Il les renverse de nuit, et ils sont écrasés ;
26 Il les frappe comme des méchants,
Dans l’endroit où l’on peut (les) voir.
27 C’est parce qu’ils se sont écartés de lui
Et qu’ils n’ont pas su discerner toutes ses voies.
28 Ils ont fait monter vers lui le cri de l’indigent,
Et il entendra le cri des malheureux.
29 S’il donne le repos, qui prononcera une condamnation ?
S’il cache sa face, qui pourra le regarder ?
(Cela est vrai) aussi bien pour une nation que pour un homme ;
30 C’est pour qu’un homme impie ne règne pas,
Et ne soit plus un piège pour le peuple ;
31 Car a-t-il jamais dit à Dieu :
J’ai supporté (ma peine), je n’agirai plus mal ;
32 Ce que je ne vois pas encore, montre-le moi ;
Si j’ai commis des injustices, je ne recommencerai pas ?
33 Est-ce d’après tes idées que Dieu doit rétribuer ?
Car tu réprouves ; c’est toi qui choisis, mais non pas moi.
Ce que tu connais, dis-le donc !
34 Les hommes de sens me diront,
Ainsi que l’homme sage qui m’écoute :
35 Job parle sans la connaissance,
Et ses paroles manquent de discernement.
36 Que Job continue donc à être éprouvé,
Puisqu’il répond comme font les hommes injustes !
37 Car il ajoute à son péché une faute grave :
Il bat des mains au milieu de nous,
Il multiplie ses discours contre Dieu.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.