Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Habaqouq 1.1

Habaqouq 1.1
André Chouraqui

Télécharger au format .epub

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions. Pour changer de livre ou de chapitre cliquez sur le nom du livre, ci-dessus.

Chapitre 2 1 Charge qu’a contemplée Habaqouq l’inspiré.
2 Jusqu’à quand, IHVH-Adonaï ? J’appelle, mais tu n’entends pas ; je clame vers toi contre la violence, mais tu ne sauves pas.
3 Pourquoi me fais-tu voir la fraude ? Tu regardes le labeur, la razzia, la violence contre moi ; et c’est la querelle, l’hostilité, à porter.
4 Sur quoi la tora est défaillante, le jugement ne sort plus avec persistance. Oui, le criminel coiffe le juste ; sur quoi le jugement sort, tortueux. Sa force est son Elohîms
5 Voyez parmi les nations, regardez ! Étonnez-vous, étonnez-vous ! Oui, l’ouvrier œuvre de vos jours. Si cela vous était conté, vous n’y adhéreriez pas.
6 Oui, me voici, je suscite les Kasdîm, la nation amère, rapide, qui va au large de la terre, pour hériter de résidences non siennes.
7 Elle, l’effroyable, à frémir, son jugement sort d’elle-même avec son faix.
8 Ses chevaux sont plus légers que léopards, plus tranchants que loups du soir ; ses cavaliers se propagent, ses cavaliers venus de loin. Ils volent comme un vautour pressé de manger.
9 Tout entier à la violence, il vient, ses faces absorbées en avant. Il réunit les captifs comme du sable.
10 Il fait dérision des rois ; les potentats sont un jeu pour lui. Il se rit de toutes les forteresses : il accumule de la poussière et les investit.
11 Alors le souffle change, il passe et condamne. Ceci, sa force, est son Elohîms.
12 N’est-ce pas toi, d’antan, IHVH-Adonaï ? Mon Elohîms, ma sacralité, tu ne meurs pas ! IHVH-Adonaï, tu l’as mis en jugement, tu l’as fondé en roc pour admonester.
13 Les yeux trop purs pour voir le mal, tu ne peux pas regarder la souffrance. Pourquoi regardes-tu les traîtres et fais-tu le sourd quand le criminel engloutit plus juste que lui ?
14 Tu fais de l’humain comme des poissons de la mer, comme des reptiles sans gouverneur.
15 Il les fait tous monter à l’hameçon ; il les attire dans ses rets et les réunit dans sa nasse. Après quoi, il se réjouit et s’égaye.
16 Et après quoi, il sacrifie à son filet, il encense sa nasse. Oui, grâce à eux, sa part est replète, sa nourriture plantureuse.
17 Est-ce pour cela qu’il videra son collet en permanence, pour tuer des nations sans compatir ?


Cette Bible est dans le domaine public.