×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  ‘Obadyah 1     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

‘Obadyah 1
André Chouraqui


Le très méprisé

1 Contemplation d’’Obadyah. Adonaï IHVH-Elohîms dit ainsi à Edôm : Nous avons entendu une rumeur de IHVH-Adonaï ; un délégué a été envoyé parmi les nations : « Levez-vous ! Levons-nous contre elle, à la guerre ! »
2 Voici, petit, je te donne parmi les nations, toi, le très méprisé.
3 Le bouillonnement de ton cœur t’a abusé. Il demeurait aux antres du rocher, dans l’altitude de son habitat ; il disait en son cœur : « Qui me fera descendre à terre ?
4 Si tu te haussais comme le vautour, si parmi les étoiles tu mettais ton nid, de là, je te ferai descendre, harangue de IHVH-Adonaï.
5 Si des voleurs venaient à toi, des razzieurs, la nuit, comment ! as-tu été réduite au silence ?, ne voleraient-ils pas ce qui leur suffit ? Si des vendangeurs venaient à toi, ne laisseraient-ils pas des grappilles ?
6 Comment ! ils ont fouillé ’Éssav, exhumé ses trésors !
7 Tous les hommes de ton pacte t’ont envoyé jusqu’à la frontière. Ils t’ont abusé, vaincu, les hommes de ta paix. Les mangeurs de ton pain ont mis un piège sous toi : « Il n’a pas de discernement en lui ! »
8 N’est-ce pas en ce jour, harangue de IHVH-Adonaï, je perds les sages d’Edôm, et le discernement sur la montagne d’’Éssav !
9 Tes héros s’effarent, Téimân, si bien que l’homme de la montagne d’’Éssav est tranché dans la tuerie.
10 En ta violence contre ton frère Ia’acob, le blêmissement t’a couvert. Tu es tranché, en pérennité !
11 Le jour où tu t’es dressé contre, le jour où les étrangers ont capturé son armée, les barbares sont venus à ses portes, contre Ieroushalaîm maniant le sort ; toi aussi, tu étais comme l’un d’eux.
12 Tu n’avais pas à voir, au jour de ton frère, au jour de son aliénation, à te réjouir pour les Benéi Iehouda, au jour de leur perte ; à agrandir ta bouche, au jour de la détresse ;
13 à venir à la porte de mon peuple, au jour de leur calamité ; à voir, toi aussi, son malheur, au jour de sa calamité ; à te lancer contre sa vaillance, au jour de sa calamité,
14 à te dresser au carrefour, pour trancher ses rescapés ; enfermer ses fugitifs, au jour de la détresse. Le règne de IHVH-Adonaï

Le règne de IHVH-Adonaï

15 Oui, le jour de IHVH-Adonaï est proche pour toutes les nations. Il te sera fait comme tu as fait ; ta rétribution retournera contre ta tête.
16 Oui, comme vous l’avez bue sur la montagne de mon sanctuaire, toutes les nations boiront en permanence ; elles boiront et divagueront. Elles seront comme n’étant pas.
17 Mais sur le mont Siôn ce sera le sauvetage : il est sacré. La maison de Ia’acob héritera de ses héritages.
18 La maison de Ia’acob est un feu, la maison de Iosseph une flamme, la maison d’’Éssav, de la paille. Ils l’allument, elle les dévore. Il ne sera pas de vestiges à la maison d’’Éssav. Oui, IHVH-Adonaï a parlé.
19 Ceux du Nèguèb hériteront la montagne d’’Éssav ; et la plaine, les Pelishtîm. Ils hériteront le champ d’Èphraîm, le champ de Shomrôn, et Biniamîn, le Guil’ad.
20 L’exil de cette armée des Benéi Israël, des Kena’anîm jusqu’à Sorphat, l’exil de Ieroushalaîm qui est en Sepharad hériteront les villes du Nèguèb.
21 Les sauveurs monteront au mont Siôn pour juger le mont ’Éssav. Pour IHVH-Adonaï, c’est le règne !

Cette Bible est dans le domaine public.