×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Poème des Poèmes 7     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Poème des Poèmes 7
André Chouraqui


Shoulamit

1 Retourne, retourne, la Shoulamit ! Retourne, retourne, nous te contemplerons ! Que contemplez-vous en Shoulamit ? Comme la ronde des deux camps.
2 Qu’ils sont beaux, tes pas dans les sandales, fille de prince ! Le galbe de tes cuisses, tels des joyaux, est œuvre de main d’artiste.
3 Ton ombilic, cratère lunaire, ne manque pas de brandevin. Ton ventre, une meule de blé enclose de lotus.
4 Tes deux seins, tels deux faons, jumeaux d’une gazelle.
5 Ton cou, telle une tour d’ivoire ; tes yeux, des vasques de Hèshbôn, à la Porte de Bat-Rabîm. Ton nez, comme la tour du Lebanôn, en éclaireur, fait face à Damèssèq.
6 Ta tête sur toi est comme le Karmèl ; les nattes de ta tête, telle une pourpre ; un roi y est captif de boucles.
7 Que tu es belle, que tu es suave, amour, dans les délices !
8 Ceci, ta taille, ressemble au palmier, et les seins à des pampres.
9 J’ai dit : Je montrerai au palmier, j’en saisirai les spathes. Qu’ils soient donc, tes seins, comme des pampres de vigne, et l’odeur de ton nez comme celle des pommes.
10 Ton palais, tel un vin, le bon, va à mon amant aux rectitudes ; il fait balbutier les lèvres des dormeurs.
11 Moi à mon amant, et sur moi sa passion.
12 Va, mon amant, sortons au champ, nuitons dans les villages !
13 Matinaux aux vignobles, nous verrons si la vigne fleurit, s’ouvre le bouton, étincellent les grenadiers. Là, je te donnerai mes étreintes.
14 Les mandragores donnent leur odeur ; en nos ouvertures, toutes succulences, neuves et antiques aussi, mon amant, je les recèle pour toi.

Cette Bible est dans le domaine public.