×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Louanges 79     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Louanges 79
André Chouraqui


Les nations sont venues

1 Chant. D’Assaph. Elohîms, les nations sont venues en ta possession ; elles ont souillé le palais de ton sanctuaire ; elles ont mis Ieroushalaîm en éboulis.
2 Elles ont donné la charogne de tes serviteurs en nourriture au volatile des ciels ; la chair de tes fervents à l’animal de la terre.
3 Elles ont répandu leur sang comme de l’eau aux alentours de Ieroushalaîm ; et pas un fossoyeur !
4 Nous étions la flétrissure de nos voisins, la moquerie, la dérision de notre entourage.
5 Jusqu’à quand, IHVH-Adonaï, fulmineras-tu avec persistance ; brûlera-t-elle comme un feu, ton ardeur ?
6 Répands ta fièvre sur les nations qui ne te connaissent pas, sur les royaumes qui ne crient pas ton nom.
7 Oui, elle a mangé Ia’acob et son oasis, elles l’ont désolé.
8 Ne te souviens pas contre nous des torts des premiers. Vite, qu’elles nous devancent, tes matrices ! Oui, nous sommes épuisés.
9 Aide-nous, Elohîms de notre salut, à la parole de gloire de ton nom ! Secours-nous, absous nos fautes à cause de ton nom !
10 Pourquoi diraient-elles, les nations : « Où est leur Elohîms. » Qu’elle se connaisse parmi les nations, sous nos yeux, la vengeance du sang répandu de tes serviteurs !
11 Que le soupir du prisonnier vienne en face de toi ! Selon la grandeur de ton bras, relâche les condamnés à mort.
12 Retourne à nos voisins, au septuple, en leur sein, leur flétrissure dont ils t’ont flétri, Adonaï !
13 Nous, ton peuple, les ovins de ton pâturage, nous te célébrerons en pérennité ; d’âge en âge nous raconterons ta louange.

Cette Bible est dans le domaine public.