×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Nehèmyah 2     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Nehèmyah 2
André Chouraqui


Vers Ieroushalaîm

1 Et c’est à la lunaison de Nissân, en l’an vingt du roi Artahshasta. Le vin est en face de lui. Je porte le vin, je le donne au roi. J’étais mal en face de lui.
2 Le roi me dit : « Pourquoi tes faces sont-elles mal ? N’es-tu pas malade ? Ce n’est rien qu’un mal de cœur ? Je frémis très fort.
3 Je dis au roi : « Vive le roi en pérennité ! Pourquoi mes faces ne seraient-elles pas mal, quand la ville, la maison des sépulcres de mes pères, est dévastée, ses portes mangées par le feu ?
4 Le roi me dit : « En cela, que demandes-tu ? Je prie l’Elohîms des ciels
5 et je dis au roi : « Si c’est bien pour le roi, et si ton serviteur est bien en face de toi, envoie-moi vers Iehouda, vers la ville des sépulcres de mes pères ; je la bâtirai : »
6 Le roi me dit avec la dame assise auprès de lui : « Quand t’en iras-tu et quand retourneras-tu ? Il est bien, face au roi, de m’envoyer, et je lui donne une date.
7 Je dis au roi : « Si c’est bien pour le roi, des missives me seront données pour le pacha au passage du Fleuve, il me fera passer jusqu’à ce que je vienne en Iehouda ;
8 avec une missive pour Assaph, le gardien du parc du roi, afin qu’il me donne des bois pour charpenter les portes de la capitale, celles de la maison, du rempart de la ville et de la maison où je viendrai. » Et le roi me les donne, selon la bonne main de mon Elohîms sur moi.
9 Et je viens vers les pachas au passage du Fleuve. Je leur donne les missives du roi. Le roi envoie avec moi des chefs de l’armée et des cavaliers.
10 Sanbalat, le Horoni, et Tobyah, le serf ’Amoni, entendent. C’est mal pour eux, grand mal, qu’un humain vienne demander un bienfait pour les Benéi Israël.

La nuit de Ieroushalaîm

11 Je viens à Ieroushalaîm, je suis là trois jours.
12 Puis je me lève la nuit, moi avec peu d’hommes. Je n’avais rapporté à personne ce que mon Elohîms avait donné à mon cœur de faire pour Ieroushalaîm ; pas de bête avec moi, sauf la bête que je monte.
13 Je sors par la porte du Val, la nuit, face à l’Œil des Crocodiles, vers la porte des Détritus. Je suis à considérer les remparts de Ieroushalaîm : ils étaient en brèche, et ses portes mangées par le feu.
14 Je passe la porte de l’Œil et la piscine du roi : pas de place pour la bête, sous moi, pour passer.
15 Je suis à monter le torrent, la nuit, et je suis à contempler le rempart. Je retourne, viens à la porte du Val et retourne.
16 Les seconds ne savaient pas où j’étais allé ni ce que j’avais fait. Les Iehoudîm, les desservants, les dignitaires, les seconds, le reste des faiseurs de l’ouvrage, jusqu’alors je ne leur avais rien rapporté.
17 Je leur dis : « Vous voyez le malheur dans lequel nous sommes : Ieroushalaîm est dévastée, ses portes brûlées au feu. Allez ! Bâtissons le rempart de Ieroushalaîm ; ne soyons plus en outrage ! »
18 Je leur rapporte que la main de mon Elohîms a été bonne pour moi et les paroles mêmes que le roi m’a dites. Ils disent : « Levons-nous et bâtissons : » Ils fortifient leurs mains pour le bien.
19 Sanbalat, le Horoni, Tobyah, le serf ’Amoni, et Guèshèm, l’’Arabi, entendent. Ils se moquent de nous, nous méprisent et disent : « Qu’est cette parole que vous faites ? Est-ce contre le roi que vous vous révoltez ?
20 Je leur retourne la parole et leur dis : « L’Elohîms des ciels nous fera triompher, et nous, ses serviteurs, nous nous lèverons, nous bâtirons ! Pour vous, il n’est part, justification ni mémoire en Ieroushalaîm. »

Cette Bible est dans le domaine public.