×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Ezra 9     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Ezra 9
André Chouraqui


Les femmes étrangères

1 À l’achèvement de cela, les chefs s’avancent vers moi pour dire : « Le peuple d’Israël, les desservants, les Lévi ne se sont pas distingués des peuples des terres, du Kena’ani, du Hiti, du Perizi, du Ieboussi, de l’’Amoni, du Moabi, du Misri, de l’Emori pour leur abominations.
2 Oui, ils ont épousé leurs filles, eux et leurs fils. La semence consacrée s’est mêlée aux peuples de la terre ; la main des chefs et des lieutenants fut, dans cette rébellion, première. »
3 Quand j’entends cette parole, je déchire mon habit et mon manteau, je rase les cheveux de ma tête et ma barbe, je m’assois, désolé.
4 Vers moi se réunissent tous ceux qui tremblent aux paroles de l’Elohîms d’Israël sur la rébellion de l’exil. Moi, je m’assois, désolé, jusqu’à l’offrande du soir.
5 À l’offrande du soir, je me lève de mon carême. Ayant déchiré mon habit et mon manteau, je ploie sur mes genoux ; je tends mes paumes vers IHVH-Adonaï, mon Elohîms,
6 et je dis : « Je blêmis, flétri de lever, Elohaï, mes faces vers toi. Oui, nos torts se sont multipliés au-dessus de la tête ; notre culpabilité a grandi jusqu’aux ciels.
7 Depuis les jours de nos pères, nous, en grande culpabilité jusqu’à ce jour, nous avons été donnés à nos torts, nous, nos rois, nos desservants, en main des rois des terres, par l’épée, par la captivité, par le pillage, par le blêmissement des faces, comme en ce jour.
8 Maintenant, pour un court instant, c’était une amnistie de IHVH-Adonaï, notre Elohîms. Il nous laissait des rescapés et nous donnait un piquet au lieu de son sanctuaire. Pour illuminer nos yeux, notre Elohîms nous donnait un peu de vie dans notre servitude.
9 Oui, nous sommes des serfs, mais dans notre servitude notre Elohîms ne nous a pas abandonnés. Il a tendu sur nous le chérissement, face aux rois de Paras pour nous donner la vie, relever la maison de notre Elohîms, redresser ses ruines, nous donner une clôture en Iehouda et Ieroushalaîm.
10 Maintenant, que dirons-nous, notre Elohîms, après cela ? Oui, nous avons abandonné tes ordres
11 que tu as ordonnés par la main de tes serviteurs les inspirés, pour dire : ‹ La terre où vous venez pour en hériter est une terre de menstrues, dans la menstrue des peuples des terres, avec les abominations dont ils l’ont remplie, de bouche à bouche, dans leur contamination.
12 Maintenant ne donnez pas vos filles à leurs fils, ne mariez pas leurs filles à vos fils. Ne cherchez ni leur paix, ni leur bien, en pérennité, pour que vous vous fortifiiez, mangiez le meilleur de la terre et en fassiez vos fils jusqu’en pérennité. ›
13 Après tout ce qui nous est arrivé pour nos actes mauvais et en notre grande culpabilité, oui, toi, notre Elohîms, tu nous as épargnés au-dessous de nos torts et tu nous as donné une telle échappée.
14 Retournerions-nous pour annuler tes ordres et pour nous marier avec les peuples de ces abominations ? Ne fulminerais-tu pas contre nous jusqu’à l’achèvement, sans reste ni rescapé ?
15 IHVH-Adonaï, Elohïms d’Israël, tu es juste ! Nous restons quelques rescapés comme en ce jour. Nous voici en face de toi dans notre culpabilitè ; nul ne peut tenir en face de toi, en cela. »

Cette Bible est dans le domaine public.