×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Shemouël 2 12     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Shemouël 2 12
André Chouraqui


L’apologue de Natân

1 IHVH-Adonaï envoie Natân à David. Il vient à lui et lui dit : « Deux hommes étaient dans une ville, un riche et un indigent.
2 Au riche étaient des ovins et des bovins, très nombreux.
3 À l’indigent rien du tout ; oui, rien qu’une petite brebis qu’il avait achetée. Il la fait vivre, elle grandit avec lui et avec ses fils, unis. Elle mange de sa miche, boit dans sa coupe, et couche sur son sein. Elle est pour lui comme une fille.
4 Vient celui qui va chez l’homme riche. Il déplore de prendre de ses ovins et de ses bovins, pour les faire à l’hôte qui était venu à lui, mais il prend la brebis de l’homme indigent et la fait venir à l’homme venu à lui. »
5 La narine de David brûle fort contre l’homme. Il dit à Natân : « Vive IHVH-Adonaï ! Oui, l’homme qui fait cela est un fils de la mort.
6 La brebis, il la paiera au quadruple pour avoir fait cette parole et pour ne l’avoir pas déplorée. »
7 Natân dit à David : « L’homme, c’est toi ! Ainsi dit IHVH-Adonaï, l’Elohîms d’Israël : ‹ Moi-même je t’ai messié pour roi d’Israël ; moi-même je t’ai secouru de la main de Shaoul,
8 Je t’ai donné la maison de ton Adôn, les femmes de ton Adôn sur ton sein. Je t’ai donné la maison d’Israël et de Iehouda ; et si c’était peu, je t’en ai ajouté, ça et là.
9 Pourquoi as-tu méprisé la parole de IHVH-Adonaï pour faire le mal à mes yeux ? Ouryah, le Hiti, tu l’as frappé par l’épée. Sa femme, tu l’as prise à toi pour femme. Et lui, tu l’as tué par l’épée des Benéi ’Amôn !
10 Maintenant l’épée ne s’écartera pas de ta maison en pérennité. Oui, tu m’as méprisé : tu as pris la femme d’Ouryah le Hiti, pour qu’elle soit à toi pour femme. ›
11 Ainsi dit IHVH-Adonaï : ‹ Me voici, je lève contre toi le malheur de ta maison. Je prendrai tes femmes sous tes yeux, je les donnerai à ton compagnon, et il couchera avec tes femmes sous les yeux de ce soleil.
12 Oui, toi tu as agi en secret ; mais, moi, je ferai cette parole devant tout Israël et devant le soleil’. »
13 David dit à Natân : « J’ai fauté contre IHVH-Adonaï. » Natân dit à David : « IHVH-Adonaï aussi a dépassé ta faute. Tu ne mourras pas.
14 Rien ! Oui, tu as été répugnant, répugnant, devant les ennemis de IHVH-Adonaï avec cette parole. Aussi, le fils qui sera enfanté pour toi mourra, il mourra. »
15 Natân va dans sa maison. IHVH-Adonaï frappe l’enfant que la femme d’Ouryah avait enfanté pour David, et il dépérit.
16 David implore Elohîms pour le garçon. David jeûne, il jeûne, vient, nuite et se couche à terre.
17 Les anciens de sa maison se lèvent contre lui pour le relever de terre. Il n’y consent pas. Il ne se restaure pas de pain avec eux.
18 Et c’est le septième jour : l’enfant meurt. Les serviteurs de David frémissent de lui rapporter que l’enfant était mort. Oui, ils disaient : « Voici, l’enfant étant vivant, nous lui parlions et il n’entendait pas notre voix. Comment lui dirions-nous : ‹ L’enfant est mort’ ? Il fera un malheur. »
19 David voit que ses serviteurs chuchotent. David discerne que l’enfant est mort. David dit à ses serviteurs : « Mort, l’enfant ? Ils disent :  »Mort. »
20 David se lève de terre. Il se baigne, se frictionne et change de tuniques. Il vient à la maison de IHVH-Adonaï et se prosterne. Puis il vient dans sa maison. Il demande, et ils lui servent le pain. Il mange.
21 Ses serviteurs lui disent : « Quelle est cette parole que tu as faite ? Pour l’enfant vivant, tu jeûnais et pleurais. Et quand l’enfant est mort, tu t’es levé et tu as mangé le pain ! »
22 Il dit : « L’enfant encore vivant, je jeûnais et pleurais, car je disais : ‹ Qui sait ? IHVH-Adonaï me graciera et l’enfant vivra. ›
23 Maintenant, il est mort. Pourquoi jeûnerais-je ? Pourrais-je le faire retourner encore ? Moi, j’irai vers lui. Lui, il ne retournera pas à moi. »

Naissance de Shelomo

24 David réconforte Bat-Shèba’, sa femme. Il vient à elle et il couche avec elle. Elle enfante un fils. Elle crie son nom, Shelomo. IHVH-Adonaï l’aime.
25 Il envoie par le main de Natân, l’inspiré, et il crie son nom : « ’Iedidyah », à cause de IHVH-Adonaï.

La conquête de Raba

26 Ioab guerroie contre Raba des Benéi ’Amôn. Il investit la ville royale.
27 Ioab envoie des messagers à David et dit : « J’ai guerroyé contre Raba. J’ai même investi la ville des eaux.
28 Maintenant, réunis le reste du peuple, campe contre la ville, investis-la, de peur que, moi, je n’investisse la ville et que mon nom soit crié sur elle. »
29 David réunit tout le peuple, va vers Raba, guerroie contre elle et l’investit.
30 Il prend la couronne de leur roi sur sa tête. Son poids : un talent d’or, avec une pierre précieuse. Elle est sur la tête de David. Il fait sortir le butin de la ville, en grande multitude, beaucoup.
31 Il avait fait sortir le peuple qui s’y trouvait et les avait mis à la scie, aux ciseaux de fer, aux haches de fer. Il les avait fait passer à la briqueterie. Il fait ainsi à toutes les villes des Benéi ’Amôn. Puis David retourne avec tout le peuple à Ieroushalaîm.

Cette Bible est dans le domaine public.