×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Juges 16.8     

Juges 16.8
Samuel Cahen


Samson prisonnier des Philistins

1 Schimschone alla à Aza (Gaza); là il vit une femme prostituée, et il vint chez elle.
2 Aux Azathites (il fut) annoncé, Schimschone est venu ici, ils (le) firent entourer et le guettèrent toute la nuit aux portes de la ville, se tinrent tranquilles toute la nuit en disant : lusqu’au crépuscule du matin, et nous le tuerons.
3 Schimschone resta couché jusqu’à minuit, il saisit les battants de la porte de la ville et les deux poteaux et les enlevant avec le verrou, il les plaça sur ses épaules et les monta au sommet de la montagne qui est en face de ’Hebrone.
4 Il arriva après cela qu’il aima une femme dans la vallée de Sorek ; son nom (était) Delila.
5 Les princes des Pelichtime montèrent vers elle et lui dirent : Gagne-le par des paroles, et vois par quoi sa force est grande, et comment nous pouvons le maîtriser, alors nous le lierons pour le dompter et nous te donnerons chacun mille et cent pièces d’argent.
6 Delila dit à Schimschone : Dis-moi donc par quoi ta force est grande, et avec quoi il faudrait qu’on te liât pour te dompter ?
7 Schimschone lui dit : Si l’on me lie avec sept nerfs frais, non (encore) séchés, je deviens faible et je serai comme un (autre) homme.
8 Les princes des Pelichtime lui montèrent sept nerfs frais qui n’avaient pas encore été séchés, et elle le lia avec ces (nerfs).
9 Il y en avait un qui épiait dans une chambre, elle lui dit : Les Pelichtime (fondent) sur toi, Schimschone, et il rompit les cordes, comme se rompt le fil de lin lorsqu’il sent le feu, et l’on ne reconnut pas sa force.
10 Delila dit à Schimschone : Vois, tu t’es joué de moi tu m’as dit des mensonges, dis-moi maintenant avec quoi on peut te lier ?
11 Il lui répondit : Si l’on me lie avec des cordes neuves avec lesquelles on n’a fait aucun travail, je deviens faible, et je serai comme un autre homme.
12 Delila prit des cordes neuves avec lesquelles elle le lia, puis elle lui dit : Les Pelichtime (fondent) sur toi, Schimschone, [celui qui épiait était dans une chambre] et il les arracha de ses bras comme un fil.
13 Delila dit à Schimschone : Jusqu’à présent tu t’es joué de moi, et tu m’as dit des mensonges, dis-moi avec quoi on peut te lier, il lui dit : (C’est) lorsque tu tisseras les sept touffes de ma chevelure avec la chaîne du tissu.
14 Elle (les) fixa par une cheville et lui dit : Les Pelichtime (fondent) sur toi, Schimschone ; il se réveilla de son sommeil et décrocha la cheville du tissage avec le tissu.
15 Elle lui dit : Comment peux-tu dire : Je t’aime, puisque ton cœur n’est pas avec moi ; voilà trois fois que tu t’es joué de moi, et tu ne m’as pas dit par quoi ta force est grande.
16 Et comme elle l’importunait toujours par ses paroles, et qu’elle le tourmentait, il s’impatienta à mourir.
17 Il lui fit connaître tout son secret et lui dit : Le rasoir, n’a pas passé sur ma tête, car je suis un Nazir de Dieu dès le ventre de ma mère, si je suis rasé, ma force m’abandonnera, je deviens faible et je serai comme tout (autre) homme.
18 Delila vit que (cette fois) il lui avait fait connaître tout son secret, elle envoya et fit appeler les princes des Pelichtime et leur fit dire : Montez cette fois, car il m’a dit tout son secret ; alors les princes des Pelichtime montèrent vers elle, portant de l’argent en leur main.
19 Elle l’endormit sur ses genoux, et ayant appelé un homme, elle lui fit raser les sept touffes de sa chevelure, et commença à le dompter, et sa force l’abandonna.
20 Elle dit : Les Pelichtime (fondent) sur toi, Schimschone ; il s’éveilla de son sommeil et pensa : J’en sortirai comme les autres fois et je me secouerai ; mais il ne savait pas que l’Éternel l’avait abandonné.
21 Les Pelichtime le saisirent et lui crevèrent les yeux, le firent descendre à Azah et le lièrent avec des chaînes d’airain et il tournait la meule dans la prison.

Mort de Samson

22 La chevelure de sa tête commença à croître après qu’elle eut été rasée.
23 (Un jour) les princes des Pelichtime s’assemblèrent pour offrir un sacrifice à Dagône, leur Dieu, et (pour se iivrer) à la joie, car ils dirent : Notre Dieu a livré en nos mains Schimschone, notre ennemi.
24 Le peuple, l’ayant vu, loua son Dieu, car ils dirent : L’Éternel a livré en nos mains notre ennemi, et le dévastateur de notre pays, et celui qui a commis tant de meurtres parmi nous.
25 Et comme ils avaient le cœur joyeux, ils dirent : Appelez Schimschone, qu’il nous fasse rire~ ils appelèrent Schimschone, et il jouait devant eux ; ils le placèrent entre les colonnes.
26 Schimschone dit au jeune homme qui le tenait par la main, laisse-moi toucher les colonnes sur lesquelles la maison repose et que je m’appuie contre elles.
27 La maison était pleine d’hommes et de femmes ; la étaient tous les princes des Pelichtime, il y avait sur le toit environ trois mille (personnes), hommes et femmes, qui regardaient le jeu de Schimschone.
28 Schimschone invoqua l’Éternel et dit : Seigneur Dieu, je te prie, souvienstoi de moi, et de grâce fortifie-moi seulement cette fois, et que je me venge d’un de mes deux yeux sur les Pelichtime.
29 Schimschone, embrassant les deux piliers du milieu sur lesquels reposait la maison, s’appuya dessus (il embrasa) l’un avec son (bras) droit et l’autre avec son (bras) gauche.
30 Et Schimschone dit : Que ma personne meure avec les Pelichtime, il se pencha avec force, la maison tomba sur les princes et sur tout le peuple qui y était ; et ceux qu’il tua lors de sa mort, étaient plus nombreux que ceux qu’il avait fait mourir pendant sa vie.
31 Ses frères et toute la maison de son père descendirent, l’emportèrent ; ils remontèrent et l’ensevelirent entre Tsor’ah et Eschtaôl, dans la sépulture de Manôa’h son père ; il avait été schophète d’Israel vingt ans.

Cette Bible est dans le domaine public.