×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Habakuk 1.16     

Habakuk 1.16
Samuel Cahen


Interrogations d’Habakuk

1 Fardeau qu’a vu ’Habakkouk le prophète.
2 Jusqu’à quand, ô Iehovah ? - J’ai supplié, et tu n’entends point, j’ai crié vers toi à la violence, et tu ne secours point.
3 Pourquoi me montres-tu l’iniquité, regardes-tu la peine ? l’oppression et la violence sont devant moi, il y a là querelle, et la dispute s’élève.
4 C’est pourquoi la doctrine est impuissante, le jugement est sans force, car l’impie enlace le juste, c’est pourquoi il en vient un jugement pervers.

Réponse de Dieu : le jugement de Juda

5 Voyez parmi les nations et regardez, et soyez saisis d’étonnement ; car une œuvre s’exécute en vos jours ; vous ne le croiriez pas si on vous le racontait.
6 Car voici, je susciterai les Casdime (Chaldéens), ce peuple exaspéré et impétueux, qui se dirige vers les (vastes) étendues de la terre pour conquérir des demeures qui ne sont point à lui.
7 Il est terrible et formidable ; de lui-même sort son droit et son élévation.
8 Ses coursiers sont plus vifs que les léopards, plus ardents que les loups (qui s’élancent) le soir ; ses cavaliers s’étendent, ses cavaliers qui viennent de loin ; ils accourent comme l’aigle qui a hâte de manger ;
9 Il vient pour tout ravager ; sa face est dirigée vers l’Orient ; il assemble des captifs comme le sable.
10 Il se moque des rois et se rit des princes ; toute forteresse est un sujet de dérision pour lui ; il amoncelle la terre, et il est maître de la forteresse.
11 Son courage alors se rajeunit, il continue d’une manière coupable, (attribuant) cette force à son dieu.

Réponse d’Habakuk

12 N’es-tu pas depuis le commencement, Iehovah, mon Dieu, mon saint ? Nous ne mourrons pas ; Iehovah, tu l’as institué (ce peuple) pour (ta) justice, et, ô rocher ! tu l’as destiné pour châtier.
13 (Tes) yeux sont trop purs pour voir le mal ; tu ne peux regarder l’iniquité. Pourquoi regardes-tu les perfides, te tais-tu quand l’impie dévore celui qui est plus juste que lui ?
14 Tu égales les hommes aux poissons de la mer, au reptile qui vit sans maître.
15 Il les fait tous monter avec le hameçon, les rassemble dans son rets, les réunit dans son filet ; c’est pourquoi il se réjouit et triomphe.
16 C’est pourquoi il sacrifie à son rets, fait des encensements à son filet, car, grâce à eux, son partage est gras et sa nourriture succulente.
17 Pour cela videra-t-il son rets, et ne s’abstiendra-t-il pas d’égorger toujours des nations ?

Cette Bible est dans le domaine public.