×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Lamentations 1     

Lamentations 1
Samuel Cahen


1 Ah ! Comme elle est restée solitaire, la ville remplie de peuple ! Elle est devenue comme une veuve, (elle jadis) maîtresse parmi les nations ; princesse dans les provinces, voilà qu’elle est tributaire.
2 Elle pleure abondamment pendant la nuit ; ses larmes (coulent) sur ses joues ; de tous ses amants il ne lui reste personne qui la console ; tous ses amis lui sont devenus infidèles, sont devenus ses ennemis.
3 Iehouda (Juda) émigre à cause de sa misère et de l’énormité de son fardeau ; il a demeuré parmi les nations et n’a pas trouvé de repos ; ses persécuteurs l’ont atteint aux frontières.
4 Les chemins de Tsion (Sion) sont en deuil, parce que nul ne vient plus aux fêtes ; toutes ses portes sont désolées ; ses cohenime (prêtres) gémissent, les vierges sont attristées, et elle (-même) est dans l’amertume.
5 Ses adversaires sont devenus chefs ; ses ennemis sont en sécurité, car Ieovah l’a affligée à cause de la multitude de ses méfaits ; ses jeunes enfants ont marché dans la captivité devant le tyran.
6 Toute la magnificence de la fille de Tsion s’est éloignée d’elle ; ses princes sont devenus comme des cerfs sans pâturage, et ils ont marché sans force devant le persécuteur.
7 Ierouschalaïme (Jérusalem) s’est souvenue des jours de son affliction et de ses tribulations, de tous les objets précieux qu’elle avait aux jours anciens, lorsque son peuple est tombé au pouvoir du tyran, et qu’elle n’avait pas de défenseur ; les adversaires l’ont vu, et ils ont ri de sa destruction.
8 Ierouschalaïme a commis des péchés, c’est pourquoi elle est devenue abjecte ; ceux qui l’honoraient l’ont méprisée, car ils ont vu sa honte ; elle aussi a gémi et s’est retirée à l’écart.
9 (Quand) la souillure était sur les bords (de ses vêtements), elle n’a pas pensé à sa fin ; elle est descendue de son étonnement, nul ne la console ; vois, ô Ieovah, ma misère, car l’ennemi s’est enorgueilli.
10 Le tyran a étendu sa main vers tous ses trésors, elle a vu entrer dans son sanctuaire les nations dont tu avais défendu l’entrée dans ton assemblée.
11 Tout le peuple gémit, demandant du pain ; ils donnaient ce qu’ils avaient de précieux pour de la nourriture qui ranimât l’âme ; vois, ô Ieovah, et contemple combien je suis abaissée.
12 Vous, tous, les voyageurs, qu’il ne vous arrive pas (ce qui m’est arrivé) ; contemplez et voyez s’il est une douleur comme ma douleur, comme celle dont il m’a affligée et dont il m’a attristée au jour où sa colère s’est enflammée.
13 Du ciel il a lancé dans mes os le feu qui y ravage. Il a tendu un filet à mes pieds ; il m’a fait tomber en arrière, m’a livrée à la désolation ; tout le jour (je suis) souffrante.
14 Le joug de mes iniquités s’est développé dans sa main ; elles se sont entrelacées et m’ont monté sur le cou ; il a ruiné ma force ; le Seigneur m’a livrée aux mains auxquelles je ne puis résister.
15 Le Seigneur a foulé tous mes forts au milieu de moi ; il a proclamé une fête contre moi pour briser mes hommes d’élite ; le Seigneur a foulé le pressoir contre la vierge, fille de Iehouda.
16 C’est sur cela que je pleure ; mes yeux fondent en larmes, car il s’est éloigné de moi, le consolateur qui pourrait ranimer ma vie ; mes fils sont consternés, car l’ennemi a triomphé.
17 Tsion se tord les mains ; elle n’a pas de consolateur ; Ieovah a convoqué contre Iiâcov les adversaires qui l’entourent ; Ierouschalaïme est devenue au milieu d’eux comme une (femme) souillée.
18 Ieovah est juste, car j’ai été rebelle à sa parole ; écoutez donc, tous les peuples, et voyez ma douleur ; mes vierges et mes jeunes hommes sont allés en captivité.
19 Appellerai-je mes amis ? Ce sont eux qui m’ont trompée ; mes cohenime et mes anciens, ils périssent dans la ville, car ils ont demandé la nourriture pour eux, afin de ranimer leur vie.
20 Vois, ô Ieovah, combien je suis dans l’anxiété, mes entrailles sont contractées, mon cœur est bouleversé au dedans de moi, parce que j’ai été bien rebelle ; au dehors, le glaive tue ; au dedans, comme la mort.
21 Ils ont entendu que je suis gémissante ; nul pour me consoler ; tous mes ennemis ont appris mon malheur, ils se sont réjouis, parce que c’est toi qui l’as fait ; tu amèneras le jour que tu as fixé, et ils seront comme moi.
22 Que toute leur malice vienne devant toi, et fais-leur comme tu m’as fait à cause de tous mes crimes ; car mes gémissements sont nombreux et mon cœur est souffrant.

Cette Bible est dans le domaine public.