×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Jérémie 11.16     

Jérémie 11.16
Samuel Cahen


L’alliance violée

1 La parole qui fut adressée à Yirmiahou de la part de Ieovah, savoir :
2 Écoutez les paroles de cette alliance, et parlez aux hommes de Iehouda et sur les habitants de Ierouschalaïme.
3 Et dis-leur : Ainsi dit Ieovah, Dieu d’Israel : Maudit soit l’homme qui n’écoutera pas les paroles de cette alliance,
4 Dont j’ai commandé (l’observation) à vos pères, au jour où je les fis sortir de l’Égypte, de la fournaise de fer, en leur disant : “Écoutez ma voix, et exécutez-les (ces commandements) selon tout ce que je vous ordonnerai. Alors vous serez mon peuple, et moi je serai pour vous un Dieu ;
5 Afin que je confirme le serment que j’ai juré à vos pères, pour leur donner un pays qui abonde en lait et en miel, comme c’est en ce jour. Et je répondis et dis : Amen, Ieovah ! ”
6 Ieovah me dit : Proclame toutes ces paroles dans les villes de Iehouda et dans les rues de Ierouschalaïme, savoir : Écoutez les paroles de cette alliance et pratiquez-les.
7 Car j’ai bien averti vos pères au jour où je les ai fait monter du pays d’Égypte jusqu’à ce jour, avertissant chaque matin en disant : Écoutez ma voix.
8 Mais ils n’écoutèrent pas et ne prêtèrent pas l’oreille, mais ils suivirent chacun le penchant de leur mauvais cœur. J’ai donc fait venir sur eux toutes les paroles de cette alliance, que je leur avais commandé d’exécuter et qu’ils n’ont pas exécutée.
9 Ieovah me dit : Il s’est trouvé une conjuration parmi les hommes de Iehouda et les habitants de Ierouschalaïme.
10 Ils sont retournés aux iniquités de leurs premiers pères, qui ont refusé d’écouter mes paroles, et eux ils ont suivi des dieux étrangers pour les servir. La maison d’Israel et la maison de Iehouda ont violé mon alliance que j’ai contractée avec leurs pères.
11 C’est pourquoi ainsi dit Ieovah : J’amènerai sur eux un malheur d’où ils ne pourront pas sortir. Ils crieront vers moi, et je ne les exaucerai pas.
12 Les villes de Iehouda et les habitants de Ierouschalaïme iront crier vers les dieux auxquels ils ont offert de l’encens, mais qui ne les sauveront certainement pas au temps de leur malheur.
13 Car, Iehouda, le nombre de tes dieux a été celui de tes villes, et selon le nombre des rues de Ierouschalaïme, vous avez dressé des autels à la honte, des autels pour encenser Baal.
14 Mais toi, ne prie pas pour ce peuple, et n’élève pas en leur faveur ni cris ni prières, car je ne les exaucerai pas au temps où ils crieront vers moi au sujet de leur malheur.
15 Que ferait mon bien-aimé dans ma maison ? tandis qu’on y commet des abominations nombreuses, la chair sacrée passe devant toi ; quand tu agis mal tu es dans l’extase !
16 Ieovah t’avait appelé olivier verdoyant, beau par le fruit, beau de forme ; au bruit d’un grand tumulte le feu s’y allume et ses branches périssent.
17 Et Ieovah Tsebaoth qui t’a planté, a prononcé le malheur sur toi, à cause de la méchanceté de la maison d’Israel et de la maison de Iehouda, qu’ils ont exercée pour m’en irriter, en encensant Baal.

Complot contre Jérémie

18 Et Ieovah m’ayant averti, j’ai été instruit, alors tu m’as fait voir leurs menées.
19 Moi (j’étais) comme une brebis apprivoisée menée à la boucherie. J’ignorais que c’était contre moi qu’ils avaient tramé des projets : “Détruisons l’arbre avec son fruit, exterminons-le du pays des vivants, que son nom ne soit plus mentionné. ”
20 Mais (toi) Ieovah Tsebaoth, (tu es un) juge équitable qui sondes les reins et le cœur ; que je voie ta vengeance sur eux ; car c’est à toi que j’ai confié ma cause.
21 C’est pourquoi ainsi dit Ieovah touchant les hommes d’Anathoth qui cherchent (à t’ôter) la vie, en disant : Ne prophétise pas au nom de Ieovah, pour que tu ne meures pas par nos mains.
22 C’est pourquoi ainsi dit Ieovah Tsebaoth : Voici, je vais les punir ; les jeunes gens périront par le glaive, leurs fils et leurs filles mourront de faim.
23 Ils n’auront point de postérité, parce que je ferai venir le malheureux sur les hommes d’Anathoth, dans l’année de leur visitation.

Cette Bible est dans le domaine public.