×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Néhémie 2.9     

Néhémie 2.9
Samuel Cahen


Envoi de Néhémie à Jérusalem

1 Ce fut au mois de nissan, la vingtième année du roi Arta’hschast’ ; il y avait du vin devant lui ; je pris le vin et le donnai au roi, et je n’étais pas affligé devant lui.
2 Le roi me dit : Pourquoi ton visage est-il triste ? Tu n’es pourtant pas malade ; ce n’est rien qu’une méchanceté du cœur ; et j’eus bien peur.
3 Je dis au roi : Vive le roi éternellement ! Pourquoi n’aurais-je pas le visage triste, quand la cité qui est la maison des tombeaux de mes pères est dévastée et ses portes consumées par le feu ?
4 Le roi me dit : Que demandes-tu ? Alors j’adressai une prière au Dieu du ciel,

J’ai alors prié le Dieu du ciel

5 Et je dis au roi : S’il semble bon au roi, et si ton serviteur est agréable devant toi (je prie) que tu m’envoies en Iehouda, à la ville des sépultures de mes pères pour que je la rebâtisse.
6 Le roi me dit (et son épouse était assise près de lui) : Jusqu’à quand durera ton voyage, et quand seras-tu de retour ? Il plut au roi de m’envoyer, et je lui fixai un temps.
7 Je dis au roi : Si le roi le trouve bon, qu’il me soit donné des lettres pour les pachas de l’autre côté du fleuve pour qu’ils me laissent passer jusqu’à ce que j’arrive en Iehouda.
8 Et une lettre pour Assaph, gardien de la forêt du roi, pour qu’il me donne du bois pour couvrir les portes de la forteresse, de la maison, de la muraille, de la ville et de la maison où j’entrerai. Et le roi me donna (ces lettres), parce que la main de mon Dieu était favorable sur moi.
9 Et je vins auprès des pachas de l’autre côté du fleuve, et je leur remis les lettres du roi, et le roi avait envoyé avec moi des chefs de l’armée et des cavaliers.
10 Et Sanballate de ’Horone, et Tobiah le serviteur ammonite, l’ayant appris, furent saisis d’une grande affliction de ce qu’un homme était venu demander la prospérité des enfants d’Israel.
11 Et je vins à Ierouschalaïme et je demeurai là trois jours.
12 Et je me levai durant la nuit, et avec moi un petit nombre d’hommes, et je ne dis à personne ce que Dieu avait inspiré à mon cœur de faire pour Ierouschalaïme, et je n’avais pas de bête avec moi, si ce n’est la bête sur laquelle j’étais monté.
13 Je sortis durant la nuit par la porte de la vallée et devant la fontaine du Dragon et vers la porte du Fumier, et je considérai les murailles de Ierouschalaïme qui étaient abattues et ses portes qui étaient consumées par le feu.
14 Et je passai la porte de la Fontaine, vers l’étang du roi, et il n’y avait pas de chemin par où pût passer la bête que j’avais sous moi.
15 Et je montai durant la nuit par le torrent et je considérai la muraille, et, revenant, j’arrivai à la porte de la Vallée et je retournai.
16 Les magistrats ne savaient pas où j’étais allé et ce que je faisais, et je n’en avais rien appris jusqu’à présent aux Iehoudime, ni aux cohenime, ni aux grands, ni aux magistrats, ni au reste de ceux qui exécutaient l’ouvrage.
17 Je leur dis : Vous voyez l’affliction où nous sommes de ce que Ierouschalaïme est dévastée et ses portes consumées par le feu ; allons, bâtissons la muraille de Ierouschalaïme, et ne soyons plus en opprobre.
18 Je leur appris que la main de mon Dieu était favorable sur moi, ainsi que les paroles que le roi m’avait dites. Ils dirent : Levons-nous et bâtissons ; et leurs mains furent affermies dans le bien.
19 Et lorsque Sanballate de ’Horone, et Tobiah’, le serviteur ammonite, et Guescheme l’Arabe, l’apprirent, ils se raillèrent de nous et nous méprisèrent, et dirent : Quest-ce que vous faites ? vous révoltez-vous contre le roi !
20 Je leur fis une réponse et je leur dis : Car c’est le Dieu du ciel qui nous fera prospérer, et nous, ses serviteurs, nous nous lèverons et nous bâtirons, mais vous, vous n’avez ni part, ni droit, ni souvenir en Ierouschalaïme.

Cette Bible est dans le domaine public.