Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Ephésiens 4.16

Ephésiens 4.16 comparé dans 29 versions différentes de la Bible.

Traduction Texte
SAC de qui tout le corps, dont les parties sont jointes et unies ensemble avec une si juste proportion, reçoit par tous les vaisseaux et toutes les liaisons qui portent l’esprit et la vie, l’accroissement qu’il lui communique par l’efficace de son influence, selon la mesure qui est propre à chacun des membres, afin qu’il se forme ainsi et s’édifie par la charité.
MARDuquel tout le corps bien ajusté et serré ensemble par toutes les jointures du fournissement, prend l’accroissement du corps, selon la vigueur qui est dans la mesure de chaque partie, pour l’édification de soi-même, en charité.
OSTDe qui tout le corps, bien coordonné et étroitement uni, par le concours de toutes les jointures, tire son accroissement, selon la force assignée à chaque membre, afin qu’il soit édifié lui-même dans la charité.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRpar l’assistance duquel le corps entier, bien uni et bien compact, travaille à sa propre croissance, sous l’action multiple de cette assistance, avec une efficace proportionnée à chacune de ses parties, pour s’édifier lui-même dans la charité.
LAUduquel tout le corps bien coordonné et étroitement uni par le moyen de toutes les jointures de communication{Grec de la fourniture, ou de l’alimentation.} opère l’accroissement du corps avec une efficace proportionnée à chaque partie, pour qu’il soit lui-même édifié dans l’amour.
OLTC’est de lui que tout le corps bien ordonné et bien lié par toutes les jointures dont ce corps est pourvu, tire son développement par le jeu harmonique de chacune des parties, et réalise par la charité son édification propre.
DBYduquel tout le corps, bien ajusté et lié ensemble par chaque jointure du fournissement, produit, selon l’opération de chaque partie dans sa mesure, l’accroissement du corps pour l’édification de lui-même en amour.
STAC’est de lui que le corps entier bien proportionné, bien lié, solidement pourvu de nombreuses jointures, tire son développement, chaque membre selon ses forces, pour s’édifier lui-même et croître dans l’amour.
BANduquel tout le corps bien coordonné et bien uni par la liaison de ses parties qui communiquent les unes aux autres, tire son accroissement selon la force qui est dans la mesure de chaque partie, afin qu’il soit édifié dans la charité.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGC’est de lui que le corps entier, bien harmonisé et bien assemblé, par toutes les jointures qui s’assistent mutuellement, suivant une opération bien mesurée pour chaque membre, tire son accroissement et s’édifie (lui-même) dans la charité.
FILC’est de Lui que le corps entier, bien harmonisé et bien assemblé, par toutes les jointures qui s’assistent mutuellement, suivant une opération bien mesurée pour chaque membre, tire son accroissement et s’édifie lui-même dans la charité.
LSGC’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité.
SYNC’est de lui que le corps tout entier, bien coordonné et fortement uni par toutes les jointures qui font communiquer ses parties, tire son développement, selon la force mesurée à chacune d’elles, et s’édifie lui-même dans la charité.
CRAC’est de lui que tout le corps, coordonné et uni par les liens des membres qui se prêtent un mutuel secours et dont chacun opère selon sa mesure d’activité, grandit et se perfectionne dans la charité.
BPCC’est par lui que le corps tout entier, uni et consolidé par tous les liens qui le desservent, selon la mesure d’activité propre à chaque membre, opère sa croissance organique pour s’édifier dans la charité.
JERdont le Corps tout entier reçoit concorde et cohésion par toutes sortes de jointures qui le nourrissent et l’actionnent selon le rôle de chaque partie, opérant ainsi sa croissance et se construisant lui-même, dans la charité.
TRIde qui le corps tout entier, grâce à tous les ligaments dont il est pourvu, tire cohésion et étroite unité, et par l’activité assignée à chaque partie, opère sa propre croissance pour se bâtir lui-même dans l’amour.
NEGC’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans l’amour.
CHUTout son corps est ajusté et affermi par chaque ligament de soutien, selon une opération à la mesure de chaque partie ; et chacune commande la croissance du corps pour sa propre construction dans l’amour.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPDe lui vient la croissance du corps où tout un réseau établit l’harmonie et donne la fermeté, mettant en valeur et tenant compte des capacités de chacun; et le corps se construit dans l’amour.
S21C’est de lui que le corps tout entier, bien coordonné et solidement uni grâce aux articulations dont il est muni, tire sa croissance en fonction de l’activité qui convient à chacune de ses parties et s’édifie lui-même dans l’amour.
KJFDe qui le corps entier, bien assemblé et serré ensemble, par ce que chaque jointure procure, selon la vigueur assignée dans la mesure de chaque partie, produisant l’accroissement du corps pour son édification dans l’amour.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULex quo totum corpus conpactum et conexum per omnem iuncturam subministrationis secundum operationem in mensuram uniuscuiusque membri augmentum corporis facit in aedificationem sui in caritate
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTἐξ οὗ πᾶν τὸ σῶμα συναρμολογούμενον καὶ συμβιβαζόμενον διὰ πάσης ἁφῆς τῆς ἐπιχορηγίας κατ’ ἐνέργειαν ἐν μέτρῳ ἑνὸς ἑκάστου μέρους τὴν αὔξησιν τοῦ σώματος ποιεῖται εἰς οἰκοδομὴν ἑαυτοῦ ἐν ἀγάπῃ.