Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Deutéronome 28
Bible Annotée (interlinéaire)

Verset à verset  Double colonne 

Plan du commentaire biblique de Deutéronome 28

L’avenir du peuple, selon qu’il sera fidèle ou désobéissant

Pour que le peuple se rende bien compte de la portée des bénédictions et des malédictions qu’il doit prononcer sur lui-même, Moïse lui expose en détail les biens et les maux que lui attirera soit sa fidélité, soit son infidélité. Ce discours est le développement d’Exode 23.20-33 et de Lévitique 26. Les menaces sont développées avec beaucoup plus d’ampleur et de force que les promesses, car homme naturel se laisse plus facilement impressionner par la sévérité de Dieu que par sa bonté.

1 Et il arrivera que si tu obéis exactement à la voix de l’Éternel ton Dieu, en ayant soin de mettre en pratique tous les commandements que je te prescris aujourd’hui, l’Éternel ton Dieu t’élèvera par-dessus toutes les nations de la terre.

Versets 1 à 14 — Les bénédictions

T’élèvera par-dessus : voir Deutéronome 26.19.

À la voix de l’Éternel : idée rappelée à quatre reprises, versets 1, 2, 9, 13, 14.

2 Et toutes les bénédictions que voici viendront sur toi et seront ton partage, si tu obéis à la voix de l’Éternel ton Dieu.

Viendront sur toi. Bénédictions et malédictions sont représentées comme des forces actives, prêtes à descendre sur le peuple au commandement de l’Éternel.

3 Tu seras béni dans la ville et tu seras béni dans les champs.

Versets 3 à 6 — Six bénédictions concernant le bien-être de chaque famille israélite

4 Béni sera le fruit de tes entrailles et le fruit de ton sol et le fruit de tes troupeaux, la progéniture de tes taureaux et les portées de ton petit bétail. 5 Bénies seront ta corbeille et ta maie.

Corbeille et maie : fruits et froment. Ta maie : Exode 12.34

6 Tu seras béni à ton entrée et tu seras béni à ta sortie.

Entrée… sortie : soit qu’il s’agisse de la maison de chacun dans le commerce ordinaire de la vie, ou d’un voyage (Psaumes 121.8).

7 L’Éternel fera que les ennemis qui s’élèveront contre toi seront mis en déroute devant toi ; ils sortiront contre toi par un seul chemin, et par sept chemins ils s’enfuiront devant toi.

Versets 7 à 14 — Bénédictions répandues sur le peuple dans son ensemble

8 Par l’ordre de l’Éternel tu auras la bénédiction avec toi dans tes greniers et dans tout ce à quoi tu mettras la main ; il te bénira dans le pays que l’Éternel ton Dieu te donne.

La bénédiction sera comme consignée chez toi. Lévitique 25.21.

9 L’Éternel te maintiendra pour lui comme un peuple saint, ainsi qu’il te l’a juré, si tu gardes les commandements de l’Éternel ton Dieu et si tu marches dans ses voies ;

Te l’a juré. Allusion à Exode 19.5 ; comparez Genèse 22.16.

10 et tous les peuples de la terre verront que le nom de l’Éternel est prononcé sur toi, et ils te craindront.

À la bénédiction sans égale, qui te sera accordée, tous les peuples reconnaîtront que le Dieu dont le nom est invoqué sur toi, est le seul Dieu vivant, l’Éternel.

11 Et l’Éternel te fera déborder de biens par le fruit de tes entrailles, le fruit de tes troupeaux et le fruit de ton sol, sur le sol que l’Éternel a juré à tes pères de te donner.

Le peuple tout entier bénéficiera des bénédictions domestiques promises au verset 4.

12 L’Éternel t’ouvrira son bon trésor, le ciel, pour donner en son temps la pluie à la terre et pour bénir toute l’œuvre de tes mains, et tu prêteras à de nombreuses nations, mais toi tu n’emprunteras pas.

Son bon trésor : Osée 2.21-22.

Tu prêteras : comparez Deutéronome 15.6. Trait particulier d’un état général de bien-être et de richesse.

13 L’Éternel te mettra à la tête et non à la queue, tu ne seras jamais qu’en haut, et tu ne seras jamais en bas, si tu obéis aux commandements de l’Éternel ton Dieu que je te prescris aujourd’hui, les observant et les mettant en pratique,

Te mettra à la tête : retour en terminant à l’idée de supériorité exprimée dès le début (verset 1).

14 et si tu ne te détournes ni à droite ni à gauche de toutes les paroles que je te prescris aujourd’hui, pour suivre d’autres dieux et les servir. 15 Et il arrivera que si tu n’obéis pas à la voix de l’Éternel ton Dieu pour avoir soin de mettre en pratique tous ses commandements et ses statuts que je te prescris aujourd’hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi et t’atteindront.

Versets 15 à 68 — Les malédictions

D’abord, six malédictions sommaires correspondant aux six bénédictions des versets 3 à 6 (15 à 19), puis les diverses calamités particulières dans lesquelles s’incorporeront en quelque sorte ces malédictions, développées dans six tableaux, dans lesquels sont décrits les fléaux divers, les épidémies et maladies de tous genres, la non réussite dans toute espèce d’entreprises, la disette, la guerre, la dévastation, la déportation, comme devant sévir à plusieurs reprises ou même tous à la fois (20 à 68). On peut remarquer dans la répétition des menaces une certaine gradation : les mêmes calamités se feront sentir avec une intensité croissante jusqu’à la ruine complète.

16 Tu seras maudit dans la ville et tu seras maudit dans les champs. 17 Maudites seront ta corbeille et ta maie ; 18 maudits, le fruit de tes entrailles et le fruit de ton sol, la progéniture de tes taureaux et les portées de ton menu bétail. 19 Maudit seras-tu à ton entrée et maudit à ta sortie. 20 L’Éternel enverra contre toi la malédiction, le trouble et la menace sur tout ce que tu entreprendras et que tu feras, jusqu’à ce que tu sois détruit, tellement que tu périsses bientôt à cause de tes mauvaises actions par lesquelles tu m’auras abandonné.

Versets 20 à 26 — Première série de calamités

Verset 20 — La menace dans sa généralité

Menace. L’expression hébraïque a un sens plus énergique, répondant à notre terme d’objurgation. Peut-être désigne-t-elle ici les sévères reproches des prophètes qui accompagneront et justifieront à chaque fois les châtiments divins.

21 L’Éternel fera que la peste s’attache à toi jusqu’à ce qu’elle t’ait consumé de dessus la terre où tu vas entrer pour en prendre possession. 22 L’Éternel te frappera de langueur, de fièvre, d’inflammation, de marasme, de sécheresse, de jaunisse et de charbon, qui te poursuivront jusqu’à ce que tu périsses.

Sept maladies frappant l’homme. Le nombre sept est le sceau de l’intervention divine.

Sécheresse. Le texte hébreu emploie ici le mot chérev, épée ; mais comme la guerre, dont il est longuement parlé ailleurs, serait déplacée dans cette énumération de maladies, il faut sans doute lire chorev, chaleur brûlante, sécheresse. C’est la leçon du texte samaritain et la traduction de la Vulgate.

23 Ton ciel sur ta tête sera d’airain, et la terre sous tes pieds sera de fer.

Comparez Lévitique 26.19.

Sera de fer. C’est ici une image, tandis que l’expression analogue Deutéronome 8.9 était prise au sens propre et renfermait une bénédiction.

24 L’Éternel enverra pour pluie sur ton pays de la poussière et du sable, qui descendront du ciel sur toi jusqu’à ce que tu sois détruit.

De la poussière et du sable : la fine poussière de sable que le vent du désert amène parfois sur la Palestine.

25 L’Éternel fera que tu sois battu en présence de tes ennemis ; tu sortiras contre eux par un seul chemin, et par sept chemins tu fuiras devant eux, et tu seras un objet d’étonnement pour tous les royaumes de la terre.

Comparez verset 7.

Un objet d’étonnement. Le sens du mot est incertain. On a traduit : jouet, risée, épouvantail, etc. Nous avons nous-mêmes traduit ce mot (Jérémie 15.4 ; Jérémie 24.9 ; Jérémie 39.18) par outragés, par tourmentés et par agités.

26 Ton cadavre servira de pâture à tous les oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre, et personne ne les chassera.

Ou bien Israël est ici personnifié et représenté comme frappé du dernier opprobre, ou bien le terme de cadavre est pris à la lettre (Jérémie 7.33) et s’applique aux israélites égorgés.

27 L’Éternel te frappera de l’ulcère d’Égypte, d’hémorroïdes, de gale et de dartres dont tu ne pourras guérir.

Versets 27 à 34 — Seconde série

Quatre maladies éruptives, tandis que celles du verset 22 étaient, plutôt des maladies inflammatoires.

Ulcère d’Égypte. Voir Exode 9.9, note.

28 L’Éternel te frappera de délire, d’aveuglement et d’égarement d’esprit,

Trois maladies atteignant l’esprit et formant avec celles du verset 27 le nombre de sept.

29 et tu iras à tâtons en plein midi, comme tâtonne un aveugle dans l’obscurité, et tu ne réussiras pas dans tes voies : tu ne seras qu’opprimé et dépouillé tous les jours, et personne pour te secourir !

Tu ne réussiras pas. Insuccès complet dans tous les domaines, résultant de l’état mental signalé verset 28.

30 Tu te fianceras à une femme, et un autre homme la possédera ; tu bâtiras une maison, et tu n’y habiteras pas ; tu planteras une vigne, et tu n’en jouiras pas.

Femme… maison…vigne… Comparez Deutéronome 20.5 à 7

31 Ton bœuf sera égorgé sous tes yeux, et tu n’en mangeras pas ; ton âne te sera enlevé en ta présence, et il ne te reviendra pas ; ton petit bétail sera livré à tes ennemis, et personne ne viendra à ton secours. 32 Tes fils et tes filles seront livrés à un peuple étranger ; tes yeux le verront et languiront après eux tout le jour, et ta main sera impuissante.

Ta main sera impuissante, littéralement : ne te sera pas un Dieu.

33 Et un peuple que tu ne connaissais pas mangera le fruit de ton sol et tout le produit de ton labeur, et tu ne seras qu’opprimé et écrasé tous les jours.

L’aveuglement du verset 28 provenait d’une action directe de Dieu sur l’esprit du peuple. Ici la folie est le résultat naturel de l’excès de la douleur.

34 Et tu deviendras fou à la vue de tout ce qu’il te faudra voir de tes yeux. 35 L’Éternel te frappera aux genoux et aux cuisses d’un ulcère malin dont tu ne pourras guérir et qui te couvrira de la plante des pieds jusqu’au sommet de la tête.

Versets 35 à 37 — Troisième série

Comme les deux précédentes, celle-ci commence par la mention d’une maladie, pour finir par la ruine politique de la nation.

Ulcère malin. C’est ici l’horrible maladie de l’éléphantiasis ou lèpre égyptienne, qui se manifeste par un gonflement extraordinaire des parties inférieures du corps. Seulement cette maladie, qui n’est pas toujours incurable, le sera dans ce cas et s’étendra au corps entier.

36 L’Éternel te fera marcher, toi et ton roi que tu auras établi sur toi, vers une nation que tu n’auras pas connue, ni toi, ni tes pères, et là tu serviras d’autres dieux, du bois et de la pierre.

Déportation

Ton roi : comparez Deutéronome 17.14.

Pas connue : venant par conséquent de loin.

D’autres dieux. Le dernier terme de la catastrophe sera la déchéance religieuse persistant jusque dans l’état de châtiment où il sera réduit (Ézéchiel 14 ; Ézéchiel 20.31) ; ce qui n’empêche point que le terme de cet état ne puisse être la conversion finale du peuple, annoncée (Lévitique 26.40 ; Lévitique 26.41-45 ; Deutéronome 4.30) comme devant avoir lieu dans la terre d’exil.

Du bois. Expression de mépris, plus méprisante encore que s’il y avait dieux de bois ; comparez Deutéronome 4.28.

37 Et tu deviendras un sujet d’étonnement, de fable et de sarcasme parmi tous les peuples chez lesquels te conduira l’Éternel. 38 Tu porteras beaucoup de semence aux champs, et tu recueilleras peu, car la sauterelle la dévorera.

Versets 38 à 46 — Quatrième série

Court tableau réunissant tous les châtiments déjà énoncés.

39 Tu planteras et tu cultiveras des vignes, et tu ne boiras et tu ne récolteras pas de vin, car le ver les dévorera. 40 Tu auras des oliviers sur tout ton territoire, et tu ne t’oindras pas d’huile, car tes olives tomberont.

Tu ne t’oindras pas : comme on le faisait fréquemment en Orient et particulièrement dans les banquets de fête (Psaumes 23.5).

Toujours plus haut : car l’étranger n’est pas lui, sous la malédiction. Phénomène inverse de celui qui s’était produit en Gossen pendant les plaies d’Égypte.

Lui qui te prêtera : le contraire des versets 12 et 13. Trait particulier dépeignant l’état de dépendance et d’infériorité.

41 Tu engendreras des fils et des filles, et ils ne seront pas à toi, car ils iront en captivité. 42 Le hanneton s’emparera de tous tes arbres et des fruits de ton sol. 43 L’étranger qui sera chez toi montera toujours plus haut au-dessus de toi, et toi, tu descendras toujours plus bas ; c’est lui qui te prêtera, et toi tu ne lui prêteras pas ; c’est lui qui sera en tête et toi à la queue. 44 c’est lui qui te prêtera, et toi tu ne lui prêteras pas ; c’est lui qui sera en tête et toi à la queue. 45 Toutes ces malédictions viendront sur toi ; elles te poursuivront et t’atteindront, jusqu’à ce que tu sois exterminé, parce que tu n’auras pas obéi à la voix de l’Éternel ton Dieu, pour observer ses commandements et ses statuts qu’il t’a prescrits. 46 Elles seront pour toi et pour ta postérité un signe et un prodige à jamais.

Un signe et un prodige. Il y aura dans ce jugement quelque chose de surnaturel où se révélera clairement l’intervention de Dieu.

47 Parce que tu n’auras pas servi l’Éternel ton Dieu avec joie et de bon cœur à cause de l’abondance de toutes choses,

Versets 47 à 57 — Cinquième série

Tous les châtiments dépeints jusqu’à présent sont surpassés par le dernier ici décrit, l’invasion ennemie avec ses horreurs.

48 tu serviras tes ennemis, que l’Éternel enverra contre toi, dans la faim, dans la soif, dans la nudité et dans la disette de toutes choses, et il mettra un joug de fer sur ton cou jusqu’à ce qu’il t’ait exterminé.

Joug de fer. Jérémie 28.13-14.

49 L’Éternel fera lever contre toi une nation lointaine venant des extrémités de la terre, rapide comme l’aigle en son vol, nation dont tu n’entendras point la langue,

Dont tu n’entendras point la langue : dont tu ne pourras pas même implorer la pitié.

50 nation inexorable, qui n’aura point d’égards pour le vieillard et point de pitié pour l’enfant.

Inexorable, littéralement : dure de visage.

51 Elle mangera le fruit de tes troupeaux et le fruit de ton sol, jusqu’à ce que tu sois exterminé ; car elle ne te laissera ni blé, ni moût, ni huile, ni la progéniture de tes vaches et les portées de ton menu bétail, jusqu’à ce qu’elle t’ait fait périr. 52 Elle t’assiégera dans toutes tes villes jusqu’à ce que tombent dans tout ton pays ces murailles hautes et fortes dans lesquelles tu auras mis ta confiance ; elle t’assiégera dans toutes tes villes, dans tout le pays que l’Éternel ton Dieu t’aura donné. 53 Et dans la détresse et dans les étreintes dont t’étreindra ton ennemi, tu mangeras le fruit de tes entrailles, la chair de tes fils et de tes filles que t’aura donnés l’Éternel ton Dieu.

Versets 53 à 57 — Famine résultant du siège

Le langage, toujours plus menaçant, s’élève jusqu’au parallélisme et aux refrains poétiques.

Le fruit de tes entrailles : développement de Lévitique 26.29. Cette sinistre prophétie s’est accomplie dans plusieurs sièges (2 Rois 6.28-29 ; Lamentations 2.20  ; Josèphe, B, J, VI, 3, 3).

54 L’homme le plus délicat et le plus voluptueux d’entre vous regardera d’un œil méchant son frère, la femme qui repose sur son sein, ce qui lui restera encore d’enfants,

Œil méchant, jaloux.

55 ne voulant donner à aucun d’eux de la chair de ses enfants dont il se nourrira, parce qu’il ne lui restera rien du tout dans la détresse et les étreintes dont t’étreindra ton ennemi dans toutes tes villes. 56 La femme la plus délicate et la plus voluptueuse parmi vous, trop délicate et trop voluptueuse pour essayer de poser à terre la plante de son pied, regardera d’un œil méchant le mari qui repose sur son sein, ainsi que son fils et sa fille,

Poser à terre la plante… Elle a passé sa vie étendue sur des divans, ou portée par des bêtes de somme.

57 pour ne rien leur donner de l’arrière-faix sorti d’entre ses pieds, ni des enfants qu’elle a mis au monde, car elle les mangera en secret dans sa disette de toute chose, dans la disette et les étreintes dont t’étreindra ton ennemi dans tes villes.

Aucune calamité, semble-t-il, ne peut dépasser celle-là et cependant la menace va recommencer tout à nouveau.

58 Si tu n’as pas soin de mettre en pratique toutes les paroles de cette loi, écrites dans ce livre, de craindre ce nom glorieux et redoutable, l’Éternel ton Dieu,

Versets 58 à 68 — Sixième série

La colère de Dieu poursuivra jusque dans l’exil la nation coupable, pour l’accabler de toute espèce de maux.

Dans ce livre : dans les discours rapportés depuis le chapitre 5 et destinés à être mis par écrit.

59 l’Éternel rendra extraordinaires les plaies dont il te frappera et dont il frappera ta postérité, plaies grandes et tenaces, maladies graves et tenaces. 60 Il fera revenir sur toi toutes les maladies d’Égypte devant lesquelles tu tremblais, et elles s’attacheront à toi.

Il fera revenir. Israël a échappé à ces plaies en sortant d’Égypte, mais elles reviendront sur lui (Deutéronome 7.15 ; Deutéronome 28.27).

61 De plus, toutes sortes de maladies et toutes sortes de plaies, qui ne sont pas nommées dans le livre de cette loi, viendront sur toi, envoyées par l’Éternel, jusqu’à ce que tu sois exterminé. 62 Et vous serez réduits à un petit nombre, après avoir égalé en multitude les étoiles du ciel, parce que tu n’auras pas obéi à la voix de l’Éternel ton Dieu.

Transformation inverse par rapport à celle qui est rappelée Deutéronome 10.22.

63 Et il arrivera que, de même que l’Éternel prenait plaisir à vous faire du bien et à vous multiplier, ainsi l’Éternel prendra plaisir à vous faire périr et à vous exterminer, et vous serez arrachés de dessus le sol où tu vas entrer pour le posséder.

Prendra plaisir à vous faire périr. Il sera inutile de compter sur la miséricorde divine ; car la punition du mal est réclamée par l’essence de l’Être divin. Les rabbins ont adouci cette expression hardie en donnant au verbe le sens actif : réjouira (tes ennemis) ; sens grammaticalement impossible.

64 Et l’Éternel te dispersera parmi tous les peuples, d’une extrémité de la terre à l’autre extrémité, et tu serviras là des dieux étrangers que ni toi, ni tes pères, n’aurez connus, du bois et de la pierre.

Menace pleinement accomplie depuis la seconde ruine de Jérusalem.

65 Et parmi ces nations mêmes tu ne trouveras pas de repos, et il n’y aura pas de repos pour la plante de tes pieds ; l’Éternel te donnera là un cœur tremblant et des yeux éteints et une âme sans force,

Comparez Lévitique 26.36.

66 et ta vie sera comme en suspens devant toi ; tu trembleras nuit et jour, et tu ne seras pas sûr de ta vie.

En suspens : comme un objet suspendu à un fil qui peut se rompre à chaque instant.

Nuit et jour. Bien ne dépeint mieux que cette description le sentiment d’insécurité que laisse la privation de la bénédiction divine.

67 Le matin tu diras : Que ne suis-je au soir !
Et le soir tu diras : Que ne suis-je au matin ! À cause de la crainte dont tremblera ton cœur et des choses que tu verras de tes yeux. 68 Et l’Éternel te fera retourner en Égypte sur des navires, te faisant reprendre ce chemin dont je t’ai dit : Tu ne le verras plus…et là vous serez offerts en vente à vos ennemis comme esclaves et comme servantes, et il n’y aura personne qui vous achète.

Retourner en Égypte. Dernier terme de l’agonie du peuple. Le jour de sa sortie d’Égypte avait été en quelque sorte son jour de naissance. Son retour en Égypte, c’est-à-dire dans l’état de servitude, consommera sa mort (Osée 8.13 ; Osée 9.3).

Sur des navires. Par ce moyen l’évasion sera impossible.

Le mot chemin est ici synonyme de direction. Pour être renvoyé en Égypte, il faut qu’Israël ait perdu, pour un temps du moins, son caractère de peuple de Dieu. Dans cet état-là les promesses divines ne le concernent plus. Comme accomplissement littéral de cette prophétie, on peut citer d’après Josèphe le fait que Titus envoya en Égypte 17000 Juifs adultes pour les employer à des travaux pénibles. Il fit vendre aux enchères les jeunes gens au-dessous de dix-sept ans. Jérôme raconte que des enchères semblables eurent encore lieu sous Adrien. Mais cette prophétie a eu un accomplissement plus général par le fait que l’empire romain, puis, au moyen-âge, la terre entière, sont devenus pour Israël une terre de servitude.

Personne qui vous achète : dernier degré de mépris.