×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Agur Dictionnaire Biblique Bôst Westphal

Fils de Jaké, auteur du chapitre 30 des Proverbes, du reste inconnu. Quelques-uns pensent que c’est Salomon lui-même qui aurait voulu se cacher sous ce pseudonyme ; opinion qui ne se peut guère soutenir. En effet, pour quelle raison aurait-il changé de nom ? Pourquoi se serait-il caché ; pourquoi d’ailleurs Salomon qui s’appelle encore fils de David alors même qu’il change de nom (Ecclésiaste 1.1), se serait-il appelé ici fils de Jaké sans aucun motif plausible ? Le style de ce chapitre n’est point non plus celui de Salomon dans le reste des Proverbes ; ce n’est pas l’homme qui a reçu de Dieu une sagesse extraordinaire qui peut venir dire : « Certainement je suis le plus hébété de tous les hommes, et il n’y a point en moi de prudence humaine » (v. 2) ; ce n’est pas non plus l’homme et le roi le plus riche du monde qui peut dire à Dieu : « Ne me donne ni pauvreté ni richesse » (v. 8), et la lecture de ce chapitre tout entier trahit évidemment une personnalité différente.

Agur parle à ses deux amis ou disciples, Ithiel et Ucal, de sa grande ignorance dans les mystères des profondeurs divines ; il exprime sa vénération pour la parole de Dieu, et semble répondre à des questions qui lui auraient été adressées. – Composé peut-être par un des sages dont il est parlé (24.23), ce fragment aura sans doute été recueilli par les gens d’Ézéchias, de même que les cinq chapitres qui précèdent (cf. 25.4).