×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Froment
Dictionnaire Biblique Bost

(hébreu bar ou shébèr)

Expression générale qui comprend toutes les graines connues des Israélites, le blé, l’épeautre et l’orge, peut-être encore le riz (Ésaïe 28.25) ; mais il n’est parlé d’avoine ou de seigle nulle part. De toutes ces espèces de froment, le blé était la plus importante en Palestine (Ésaïe 28.25 ; Ézéchiel 4.9). On le cultivait, comme l’orge, dans toutes les parties du pays (Deutéronome 8.8 ; Juges 6.11 ; 1 Samuel 6.13 ; 2 Samuel 4.6 ; 17.28), et la terre en produisait plus qu’il n’était nécessaire à la consommation des habitants. Salomon en envoyait chaque année en présent à Hiram, roi de Tyr (1 Rois 5.11), et plus tard les Israélites en expédiaient aux Tyriens des convois considérables, comme objet de commerce (Ézéchiel 27.17). Quelques médailles représentent même la Palestine sous le symbole d’épis. Les semailles se faisaient au mois de marchesvan (octobre) ; la moisson commençait vers la fin de nisan, et finissait à Pentecôte (Exode 34.22 ; Juges 15.1). Maintenant encore on moissonne en avril dans quelques contrées du pays, en mai dans la Galilée. Au cinquantième jour depuis Pâques, les Israélites offraient en offrande tournoyée deux pains de fine farine, pétris avec du levain, comme prémices de la moisson (Lévitique 23.17). On ne réduisait pas toujours le blé en farine pour le pétrir et en faire du pain, mais quelquefois on grillait au feu les épis avant qu’ils fussent mûrs, et on les mangeait sans autre accommodement (Josué 5.11 ; Ruth 2.14 ; 1 Samuel 17.17 ; 2 Samuel 17.28), ainsi que cela se pratique maintenant encore en Palestine. On les broyait aussi d’une manière plus grossière, comme le gruau (Lévitique 2.14 ; 23.14 ; 2 Rois 4.42). En général le blé a toujours été cultivé en abondance dans les contrées de l’Asie Mineure et dans le nord de l’Afrique, notamment en Égypte.

Le grain pilé dont il est parlé (2 Samuel 17.19 ; Proverbes 27.22 ; hébreu riphoth), et que plusieurs interprètes ont diversement compris, est probablement du gruau : il est de même question de grain rôti et moulu (2 Samuel 17.28). Voir encore les articles particuliers, Orge, etc.