×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Agrippa
Dictionnaire Biblique Bôst Westphal

1°. Hérode Agrippa (Actes 12.1-23 ; voir Hérode).

2°. Agrippa, fils de celui-ci, était à Rome auprès de l’empereur Claude lorsque son père mourut, l’an 44 de Jésus-Christ. L’empereur penchait à lui transférer toute l’autorité dont son père avait joui, mais ses courtisans l’en détournèrent, en considération de la jeunesse du prince, à peine âgé de 17 ans. L’année suivante, le gouverneur de la Syrie voulut un instant contraindre les Juifs à lui remettre les ornements de leur souverain sacrificateur pour les placer dans la tour Antonia, sous la garde des Romains ; mais Agrippa obtint la révocation de cet ordre.

Hérode, oncle d’Agrippa, roi de Chalcide, étant mort, l’an 49, sa succession fut donnée à son neveu, mais lui fut de nouveau retirée au bout de quatre ans : l’empereur l’en dédommagea, du reste, en lui conférant le gouvernement de cinq provinces, notamment de l’Abilène et de la Trachonite, auxquelles Néron ajouta bientôt Julia dans la Pérée, et une partie de la Galilée, à l’occident de la mer de Tibériade. Il s’occupa avec zèle d’embellir les villes de son ressort, et surtout Jérusalem ; mais malgré cela il ne fut jamais aimé des Juifs, à cause de l’arbitraire avec lequel il déposait des souverains sacrificateurs et en établissait de nouveaux. Lorsque Festus fut nommé gouverneur de la Judée, l’an 60.Agrippa et sa sœur Bérénice se rendirent à Césarée pour le complimenter. L’apôtre Paul y était alors détenu et venait d’en appeler à César. Festus ayant entretenu Agrippa de cette affaire, celui-ci désira vivement d’entendre le prisonnier ; il fut tellement charmé du sens droit et de la majesté qui régnait dans le discours de Paul, qu’il se sentit à moitié convaincu de la vérité de l’Évangile. « Tu me persuades à peu près d’être chrétien ! » s’écria-t-il un moment, comme s’il oubliait son caractère de juge et de roi ; mais ce ne fut, hélas ! qu’une émotion passagère : homme juste, doux, et bon Juif du reste. Agrippa ne voulait de la religion que ce qui ne gênait pas sa morale particulière, et il ne considéra les paroles de Paul qu’en juge chargé d’en examiner la culpabilité, sans penser qu’elles pussent le concerner lui-même. Après la ruine de Jérusalem, il se retira à Rome avec sa sœur, et mourut âgé de 70 ans (90 après Jésus-Christ, v. Actes 25 et 26.3).

Agur