×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Éthiopie
Dictionnaire Biblique Bost Westphal

(Actes 8.27)

Contrée africaine qui dans les temps les plus anciens portait le nom de Cush, et qui comprend ce que nous appelons maintenant l’Abyssinie, avec une partie assez considérable de la Nubie. Elle était bornée à l’est par l’Arabie et la mer des Indes, au sud par les contrées intérieures et presque inconnues de l’Afrique, à l’ouest par les déserts et la Libye, au nord par les hauteurs de l’Égypte, depuis Syène environ. Pour la géographie de ce pays, on peut consulter le journal du missionnaire Gobât pendant son séjour en Abyssinie, source récente et sûre, pleine d’intérêt à tous égards. D’arides chaînes de montagnes, et des côtes sablonneuses, sont coupées par des contrées plus fertiles et arrosées de fleuves nombreux (Ésaïe 18.1 ; Sophonie 3.10). Le Nil y prend sa source, ainsi que l’Astaboras (maintenant Tacazza) qui s’y jette, et forme avant sa jonction une île considérable, qui était déjà peuplée fort anciennement par des hommes ayant un gouvernement à part. Voir Sheba 4°.

L’Éthiopie était, quant à sa population, le centre de peuples de mœurs et d’usages très divers, parmi lesquels se trouvaient plusieurs colonies égyptiennes ; les côtes étaient habitées comme les montagnes par des chasseurs et des bergers ; le Nil avait la pêche et le commerce, et Méroé expédiait en Égypte et en Arabie les produits du sol éthiopien, l’ébène, l’ivoire, l’encens, l’or et grand nombre de pierres précieuses qui faisaient de ce pays un symbole personnifié de la richesse (Ésaïe 43.3 ; 45.14). Le commerce unit bientôt étroitement l’Égypte et l’Éthiopie, et les descendants de Cush, s’avançant vers le nord, peuplèrent une partie de la Haute Égypte, la cultivèrent en hommes libres, et finirent par changer de patrie en devenant tributaires et presque indigènes du pays où ils avaient émigré. C’est ainsi qu’on les voit (2 Chroniques 12.2-3), marcher sous les ordres de Shishak, roi d’Égypte, sans doute le fameux Sésonchis de la vingt-deuxième dynastie. Ailleurs, c’est l’Égypte qui obéit à l’Éthiopie, sous les rois Sabacon, So et Tirhaca, pendant une quarantaine d’années, jusqu’à l’avènement de Psamméticus. C’est pendant cette période qu’eut lieu la conquête de Thèbes (Nahum 3.8 ; voir No). Puis une partie de la caste des guerriers, mécontente, émigra d’Égypte en Éthiopie, s’y établit, et finit par devenir dominante. – Pour 2 Chroniques 14.6, voir Zérakh.