×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Casse
Dictionnaire Biblique Bost Westphal

La casse mentionnée (Exode 30.24 ; Psaumes 45.8 ; Ézéchiel 27.19), porte en hébreu différents noms. C’est l’écorce d’une plante aromatique que Moïse fait entrer dans la composition de l’huile sainte, et qui devait servir à la consécration des vases du tabernacle. On en compte trois espèces, qui croissent toutes en Orient sans culture, et qui ont quelques rapports avec la cannelle, quoique plus foncées, moins odorantes, et d’un goût moins agréable. Longtemps les naturalistes ont cru qu’il fallait chercher la vraie casse dans le Laurus cassia de Linnée, qui croît aux Indes et au Malabar, mais des travaux plus modernes ont démontré que cette espèce de Laurus cassia n’était autre que l’espèce ou primitive, ou dégénérée, du Cinnamomurn zeylanicum ; d’où il résulterait que la casse ne serait autre chose en effet qu’une espèce de cannelle. Les anciens en faisaient grand usage ; Pline, Hérodote, Théophraste, Virgile, Perse, Diodore de Sicile, et d’autres auteurs en parlent comme d’un parfum des Indes très estimé des Romains et des Grecs.