×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Absinthe Dictionnaire Biblique Bôst Westphal

Cette plante, bien connue chez nous, contient un jus amer. Les Hébreux, qui regardaient les plantes amères comme nuisibles, et comme vénéneuses (voir Apocalypse 8.10-11), se servent souvent du nom de cette plante pour désigner ce qui est généralement désagréable, nuisible et pernicieux ; et le paraphraste caldéen appelle cette plante « absinthe de mort ». Les versions orientales et les rabbins traduisent l’hébreu Lahenah par absinthe, tandis que les versions grecques d’Alexandrie lui substituent le nom des choses représentées. Ainsi elles traduisent absinthe par amertume (Deutéronome 29.18) ; par nécessite (Jr. 9.15), par douleur (23.15). Les idolâtres sont représentés (Deutéronome 29.18), sous l’image même d’une racine qui produit de l’absinthe (cf. Hébreux 12.15). La Bible lui compare aussi les attraits d’une femme de mauvaise vie (Proverbes 5.4) ; les juges iniques (Amos 5.7 ; 6.12 ; Jr. 9.15 ; 23.15) ; les souffrances et les tribulations (Lamentations 3.15-19). Quelques savants pensent, mais sans raison, que la plante mentionnée dans la Bible n’est pas l’absinthe ordinaire, mais l’absinthium santonicum, ou chiha des Arabes, qui croît librement et sans culture dans les plaines de la Palestine.