×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Ammon ou Ben-Ammi
Dictionnaire Biblique Bost

Père des Ammonites (Genèse 19.38), fils de Lot par la plus jeune de ses filles. C’était une population sœur des Moabites, et apparentée avec les Israélites, puisque Lot était fils d’un frère d’Abraham ; aussi Dieu défendit à Moïse et à son peuple de les traiter en ennemis (Deutéronome 2.9-19 ; Nombres 31 ; cf. chap. 22-23). Vainqueurs des Zamzummims, les Ammonites demeurèrent primitivement entre l’Arnon, le Jourdain et le Jabbok ; les Amoréens leur enlevèrent une partie de leur territoire ; puis, quand les Israélites ayant vaincu Sihon, roi des Amoréens, vinrent s’établir en Galaad (Nombres 21.21), les Ammonites voulurent faire valoir de nouveau leurs prétentions sur ce pays qu’ils avaient anciennement possédé ; mais ils furent repoussés par les Israélites, sous la conduite de Jephthé (Juges 11). De temps à autre, la guerre éclatait entre ces deux peuples, qui auraient dû vivre en paix. Saül remporta une victoire sur eux (1 Samuel 14.47), David assiégea et prit leur capitale Rabba des fils de Ammon (2 Samuel 10.1-14 ; 11.1ss). Plus tard, s’étant unis aux Moabites et aux Iduméens, ils vinrent attaquer Josaphat ; mais la discorde se mit dans leurs rangs, et les alliés se détruisirent les uns les autres (2 Chroniques 20). Ils furent encore vaincus par Jotham (2 Chroniques 27.5). Après que les tribus transjourdaines eurent été les premières emmenées en captivité par les Assyriens, les Ammonites s’emparèrent de leur pays, ce qui leur est reproché (Jérémie 49.1-6). Après la bataille de Carkémis, où Nébucadnetsar défit les Égyptiens, il paraît qu’ils devinrent tributaires de ce prince, et ils joignirent leurs troupes à celles des Caldéens, qui firent la guerre au roi Jéhoïakim (2 Rois 24.2) ; mais dans la suite leurs ambassadeurs se réunirent à Jérusalem, avec ceux des autres peuples qui voulaient secouer le joug de Babylone.

Les prophètes leur reprochent leur haine invétérée et leurs constantes hostilités contre Israël (Amos 1.13 ; Sophonie 2.8 ; Ézéchiel 25.3), et ils leur annoncent la dévastation de leur pays (Jérémie 49.4ss), prophétie dont les voyageurs modernes ont démontré Ie parfait accomplissement (Seetzen, Buckingham, Burkhardt), bien qu’ils aient été momentanément rétablis, selon l’oracle de Jérémie, et qu’on les retrouve opposant à Israël des troupes nombreuses (1 Maccabées 5.6). Justin martyr dit aussi que de son temps encore ils formaient une peuplade considérable. Mais dès lors ils ont été confondus sous le nom d’Arabes, et la prophétie a été accomplie qui dit : « On ne se souviendra plus des enfants d’Ammon parmi les nations » (Ézéchiel 25.10). Il n’en reste plus maintenant aucune trace ; le sol qu’ils occupèrent est foulé par d’autres peuplades, qui viennent tour à tour passer quelques saisons sur les nombreuses ruines de cette contrée, qui est un monceau de désolation (Jérémie 49.2-3).

C’est chez les Ammonites qu’on trouvait l’affreuse idole de Moloch.