×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Lièvre
Dictionnaire Biblique Bost Westphal

(hébreu arnébeth, de arahnib, tondre les produits du sol, d’après Bochart)

Cet animal était rangé par la loi mosaïque au nombre des viandes impures (Lévitique 11.6 ; Deutéronome 14.7). Les Turcs et les Arméniens détestent le lièvre, que les Arabes au contraire, ainsi que les Grecs et les Romains, regardaient comme un manger très délicat. C’est peut-être à cause de ses habitudes de lasciveté bien connues que Moïse l’a déclaré souillé ; quant à sa chair, elle avait parmi les anciens médecins la réputation d’épaissir le sang et de rendre mélancolique. Le lièvre a quatre doigts de pieds derrière, et cinq devant, avec des ongles, et le dessous des pieds garni de poils ; s’il ne rumine pas, puisqu’il n’a qu’un seul estomac et assez vaste, cependant il paraît ruminer, et plusieurs auteurs sont même dans le doute à cet égard. Quelques-uns pensent que le lièvre dont parle Moïse est celui que les Arabes nomment encore de nos jours arneb, erneb ou eraneb. Fort abondant en Syrie, il l’est cependant moins que dans nos contrées.

Lod