×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Juges 8.26

Juges 8.26 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Juges 8.26  Le poids des anneaux d’or que demanda Gédéon fut de mille sept cents sicles d’or, sans les croissants, les pendants d’oreilles, et les vêtements de pourpre que portaient les rois de Madian, et sans les colliers qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Juges 8.26  Le poids des anneaux d’or que demanda Gédéon fut de mille sept cents sicles d’or, sans les croissants, les pendants d’oreilles, et les vêtements de pourpre que portaient les rois de Madian, et sans les colliers qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Segond 21

Juges 8.26  Le poids des anneaux d’or que demanda Gédéon fut de près de 20 kilos, et ce sans compter les ornements en forme de croissant, les boucles d’oreilles et les vêtements de pourpre que portaient les rois de Madian, ni les colliers qui étaient au cou de leurs chameaux.

Les autres versions

Bible Annotée

Juges 8.26  Et le poids des, anneaux d’or qu’il demanda fut de mille sept cents sicles d’or, sans les croissants et les boucles d’oreilles et les manteaux de pourpre que portaient les rois de Madian, et sans les colliers qui étaient au cou de leurs chameaux.

John Nelson Darby

Juges 8.26  Et le poids des anneaux d’or qu’il avait demandés fut de sept cents sicles d’or, sans les petites lunes, et les pendants d’oreille, et les vêtements de pourpre dont étaient couverts les rois de Madian, et sans les colliers qui étaient aux cous de leurs chameaux.

David Martin

Juges 8.26  Et le poids des bagues d’or qu’il avait demandées, fut de mille sept cents [sicles] d’or, sans les colliers, les bœttes de senteur, et les vêtements d’écarlate qui étaient sur les Rois de Madian, et sans les chaînes qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Ostervald

Juges 8.26  Et le poids des bagues d’or qu’il avait demandées, fut de mille et sept cents sicles d’or, sans les croissants, les boucles d’oreilles et les vêtements d’écarlate qui étaient sur les rois de Madian, et sans les croissants qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Lausanne

Juges 8.26  Et le poids des boucles d’or qu’il demanda, fut de mille sept cents [sicles] d’or, sans les croissants, et les pendants d’oreilles, et les vêtements d’écarlate qui étaient sur les rois de Madian, et sans les colliers qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Vigouroux

Juges 8.26  Ces pendants d’oreilles que Gédéon avait demandés pesaient mille sept cents sicles d’or, sans compter les ornements, les colliers précieux et les vêtements d’écarlate (de pourpre) que les rois de Madian avaient coutume de porter, et sans compter les colliers (carcans) d’or des chameaux.[8.26 Mille sept cents sicles d’or. Le sicle, du moins après la captivité, avait comme poids la valeur de 14 grammes 20 ; 1700 sicles équivalaient donc à 24 kilogrammes 140 grammes. Avec ce poids, Gédéon fit sans doute fabriquer non seulement un éphod mais plusieurs autres objets sacrés.]

Auguste Crampon

Juges 8.26  Le poids des anneaux d’or qu’avait demandés Gédéon fut de mille sept cents sicles d’or, sans les croissants, les pendants d’oreilles et les vêtements de pourpre que portaient les rois de Madian, et sans les colliers qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Lemaistre de Sacy

Juges 8.26  Ces pendants d’oreilles que Gédéon avait demandés, se trouvèrent peser mille sept cents sicles d’or, sans les ornements, les colliers précieux, et les vêtements d’écarlate dont les rois de Madian avaient accoutumé d’user, et sans les carcans d’or des chameaux.

Zadoc Kahn

Juges 8.26  Le poids de ces boucles d’or qu’il avait demandées fut de dix-sept cents sicles d’or, indépendamment des croissants, des pendants d’oreilles, des vêtements de pourpre que portaient les rois de Madian, et des colliers qui étaient au cou de leurs chameaux.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Juges 8.26  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Juges 8.26  וַיְהִ֗י מִשְׁקַ֞ל נִזְמֵ֤י הַזָּהָב֙ אֲשֶׁ֣ר שָׁאָ֔ל אֶ֥לֶף וּשְׁבַע־מֵאֹ֖ות זָהָ֑ב לְ֠בַד מִן־הַשַּׂהֲרֹנִ֨ים וְהַנְּטִפֹ֜ות וּבִגְדֵ֣י הָאַרְגָּמָ֗ן שֶׁעַל֙ מַלְכֵ֣י מִדְיָ֔ן וּלְבַד֙ מִן־הָ֣עֲנָקֹ֔ות אֲשֶׁ֖ר בְּצַוְּארֵ֥י גְמַלֵּיהֶֽם׃

La Vulgate

Juges 8.26  et fuit pondus postulatarum inaurium mille septingenti auri sicli absque ornamentis et monilibus et veste purpurea quibus Madian reges uti soliti erant et praeter torques aureos camelorum