Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
2 Pierre 2.15

2 Pierre 2.15 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Ils ont quitté le droit chemin, et se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima la récompense de son iniquité ;
MARQui ayant laissé le droit chemin, se sont égarés, et ont suivi le train de Balaam, [fils] de Bosor, qui aima le salaire d’iniquité ; mais il fut repris de son injustice,
OSTQui, ayant quitté le droit chemin, se sont égarés, en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité, mais qui fut repris de son injustice ;
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRAprès avoir abandonné le droit chemin, ils se sont égarés ; ayant suivi le chemin de Balaam, fils de Béor, ils ont préféré la rétribution due à l’injustice ;
LAUAprès avoir abandonné le droit chemin, ils se sont égarés en suivant le chemin de Balaam, [fils] de Bosor, qui aima le salaire de l’injustice ;
OLTAprès avoir abandonné le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor. Cet homme amoureux du salaire de l’iniquité,
DBYAyant laissé le droit chemin, ils se sont égarés, ayant suivi le chemin de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire d’iniquité ;
STAils ont abandonné le droit chemin ; ils se sont égarés ; ils ont suivi la voie de Balaam, fils de Bosor, qui s’éprit d’un inique salaire
BANAbandonnant le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire d’iniquité. Mais il reçut une leçon pour sa transgression :
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGAprès avoir quitté le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité,[2.15 Voir Jude, 1, 11. — Balaam, fils de Bosor ou Béor. (Gagné par les présents du roi de Moab, Balaam s’avançait pour maudire Israël, lorsque l’ânesse qu’il montait lui adressa la parole et l’arrêta.)]
FILAprès avoir quitté le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité,
LSGAprès avoir quitté le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité,
SYNIls ont quitté le droit chemin ; ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité.
CRAIls ont quitté le droit chemin, et se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité,
BPCIls ont quitté le droit chemin et se sont égarés, suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité
JERAprès avoir quitté la voie droite, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui chérit un salaire d’injustice
TRILaissant le droit chemin, ils se sont égarés en suivant le chemin de Balaam de Béor, qui aima un salaire d’injustice.
NEGAprès avoir quitté le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Beor, qui aima le salaire de l’iniquité,
CHUAbandonnant la route droite, ils se sont égarés en suivant la route de Bil âm bèn Be or, qui aime le salaire de l’injustice,
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPIls ont abandonné le droit chemin pour se mettre à l’école de Balaam, fils de Béor, qui aimait gagner de l’argent en faisant le mal.
S21Ils ont quitté le droit chemin et se sont égarés en suivant la voie de Balaam, le fils de Béor, qui a aimé recevoir un salaire pour son injustice.
KJFQui ont abandonné le droit chemin, et se sont égarés, en suivant le chemin de Balaam, le fils de Bosor, qui aima le salaire de l’injustice;
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULderelinquentes rectam viam erraverunt secuti viam Balaam ex Bosor qui mercedem iniquitatis amavit
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNT⸀καταλιπόντες εὐθεῖαν ὁδὸν ἐπλανήθησαν, ἐξακολουθήσαντες τῇ ὁδῷ τοῦ Βαλαὰμ τοῦ ⸀Βοσὸρ ὃς μισθὸν ἀδικίας ἠγάπησεν