×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Jacques 1.13

Jacques 1.13 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Jacques 1.13  Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise : C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Jacques 1.13  Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise : C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.

Segond 21

Jacques 1.13  Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise : « C’est Dieu qui me tente », car Dieu ne peut pas être tenté par le mal et il ne tente lui-même personne.

Les autres versions

King James en Français

Jacques 1.13  Ne laissez personne dire, lorsqu’il est tenté: Je suis tenté de Dieu; car Dieu ne peut être tenté par le mal, et lui-même ne tente personne.

Bible Annotée

Jacques 1.13  Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise : C’est par Dieu que je suis tenté ! Car Dieu ne peut être tenté par le mal, aussi ne tente-t-il lui-même personne.

John Nelson Darby

Jacques 1.13  Que nul, quand il est tenté, ne dise : Je suis tenté par Dieu ; -car Dieu ne peut être tenté par le mal, et lui ne tente personne.

David Martin

Jacques 1.13  Quand quelqu’un est tenté, qu’il ne dise point : je suis tenté de Dieu ; car Dieu ne peut être tenté par le mal, et aussi ne tente-t-il personne.

Ostervald

Jacques 1.13  Que personne ne dise, lorsqu’il est tenté : C’est Dieu qui me tente ; car Dieu ne peut être tenté par le mal, et lui-même ne tente personne.

Lausanne

Jacques 1.13  Que nul, quand il est tenté, ne dise : C’est de Dieu que je suis tenté ; car Dieu ne peut être tenté par aucun mal, et il ne tente personne ;

Vigouroux

Jacques 1.13  Que nul, lorsqu’il est tenté, ne dise que c’est Dieu qui le tente ; car Dieu ne tente pas pour le mal, et il ne tente lui-même personne.[1.13 Quoique Dieu ait tenté autrefois Abraham, quoique Moïse ait dit aux anciens Hébreux : Le Seigneur votre Dieu vous tente (voir Deutéronome, 13, 3), l’apôtre saint Jacques a pu dire avec vérité que Dieu ne tente personne, parce que le mot tenter a deux sens bien différents : dans l’un, il signifie séduire pour porter au mal ; et dans l’autre, éprouver, pour porter au bien, pour affermir dans la vertu et pour procurer des occasions de mériter. Or c’est dans le premier sens que Dieu ne tente personne, et c’est dans le second qu’il a pu tenter Abraham et les anciens Hébreux, et qu’il peut tenter tous les hommes.]

Auguste Crampon

Jacques 1.13  Que nul, lorsqu’il est tenté, ne dise : « C’est Dieu qui me tente » ; car Dieu ne saurait être tenté de mal, et lui-même ne tente personne.

Lemaistre de Sacy

Jacques 1.13  Que nul ne dise, lorsqu’il est tenté, que c’est Dieu qui le tente : car Dieu est incapable de tenter, et de pousser personne au mal.

Zadoc Kahn

Jacques 1.13  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Jacques 1.13  μηδεὶς πειραζόμενος λεγέτω ὅτι Ἀπὸ θεοῦ πειράζομαι· ὁ γὰρ θεὸς ἀπείραστός ἐστιν κακῶν, πειράζει δὲ αὐτὸς οὐδένα.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Jacques 1.13  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

La Vulgate

Jacques 1.13  nemo cum temptatur dicat quoniam a Deo temptor Deus enim intemptator malorum est ipse autem neminem temptat

La Septante

Jacques 1.13  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !