×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Hébreux 2.11

Hébreux 2.11 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Aussi celui qui sanctifie, et ceux qui sont sanctifiés, viennent tous d’un même principe. C’est pourquoi il ne rougit point de les appeler ses frères,
MARCar et celui qui sanctifie, et ceux qui sont sanctifiés descendent tous d’un même [père] ; c’est pourquoi il ne prend point à honte de les appeler ses frères.
OSTCar tous, et celui qui sanctifie, et ceux qui sont sanctifiés, relèvent d’un seul ; c’est pourquoi il n’a point honte de les appeler frères,
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGREn effet celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés relèvent tous d’un Seul, c’est pourquoi il ne rougit pas de les appeler frères,
LAUCar et celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés viennent tous d’un ; c’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères,
OLTcar celui qui sanctifie, aussi bien que ceux qui sont sanctifiés, sont tous issus d’un même Père. C’est pour ce motif que Jésus n’a point honte de les appeler «frères,»
DBYCar, et celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous d’un ; c’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères,
STATous, et celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés, ont un même Père ; voilà pourquoi Jésus ne dédaigne pas d’appeler ceux-ci ses « frères »
BANCar et Celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés, sont tous issus d’un seul ; c’est pourquoi il n’a point honte de les appeler ses frères,
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGCar celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d’un seul (une seule nature). C’est pourquoi il ne rougit pas de les appeler frères, disant :[2.11 D’une seule nature ; selon d’autres, d’un seul principe ; c’est-à-dire Dieu ; ou bien d’un seul homme, Adam, mais la première interprétation paraît plus conforme au but de l’Apôtre.]
FILCar Celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d’Un seul. C’est pourquoi Il ne rougit pas de les appeler frères, disant:
LSGCar celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d’un seul. C’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères,
SYNCar celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés, sont tous issus du même Père. C’est pourquoi, il ne dédaigne pas de donner à ceux-ci le nom de frères,
CRACar celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés, tous sont d’un seul. C’est pourquoi Jésus-Christ ne rougit point de les appeler frères, lorsqu’il dit :
BPCCar, sanctificateur et sanctifiés, ils ont tous un même (Père). Aussi Jésus ne rougit-il pas de leur donner le nom de frères, quand il dit :
JERCar le sanctificateur et les sanctifiés ont tous même origine. C’est pourquoi il ne rougit pas de les nommer frères,
TRICar le sanctificateur et les sanctifiés sont issus d’un Seul. C’est pour ce motif qu’il n’a pas honte de les appeler frères,
NEGCar celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d’un seul. C’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères,
CHUOui, le consécrateur et les consacrés ensemble sont d’un seul. Aussi, il ne rougit pas de les appeler frères,
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPCelui qui sanctifie ne fait plus qu’un avec ceux qui deviennent saints, et c’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler ses frères.
S21De fait, celui qui procure la sainteté et ceux qui en bénéficient ont tous une seule et même origine, c’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler ses frères
KJFCar, et celui qui sanctifie, et ceux qui sont sanctifiés sont tous d’un; c’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères,
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULqui enim sanctificat et qui sanctificantur ex uno omnes propter quam causam non confunditur fratres eos vocare dicens
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTὅ τε γὰρ ἁγιάζων καὶ οἱ ἁγιαζόμενοι ἐξ ἑνὸς πάντες· δι’ ἣν αἰτίαν οὐκ ἐπαισχύνεται ἀδελφοὺς αὐτοὺς καλεῖν,