×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Deutéronome 21.15

Deutéronome 21.15 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Si un homme a deux femmes, dont il aime l’une et n’aime pas l’autre, et que ces deux femmes ayant eu des enfants de lui, le fils de celle qu’il n’aime pas soit l’aîné,
MARQuand un homme aura deux femmes, l’une aimée, et l’autre haïe, et qu’elles lui auront enfanté des enfants, tant celle qui est aimée, que celle qui est haïe, et que le fils aîné soit de celle qui est haïe ;
OSTQuand un homme aura deux femmes, l’une aimée et l’autre haïe, et qu’elles lui auront enfanté des enfants, tant celle qui est aimée que celle qui est haïe, et que le fils aîné sera de celle qui est haïe ;
CAHLorsqu’un homme aura deux femmes, l’une aimée et l’autre haïe, elles lui auront enfanté des enfants, la femme aimée et celle qui est haïe ; et il arrive que l’aîné soit de celle qui est haïe ;
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRUn homme ayant deux femmes, l’une aimée, l’autre haïe, et l’une et l’autre, celle qui est aimée et celle qui est haïe, lui ayant donné des fils, et le fils premier-né étant de l’épouse haïe,
LAUQuand un homme aura deux femmes, l’une aimée et l’autre haïe, et qu’elles lui auront enfanté des fils, tant celle qui est aimée que celle qui est haïe, et que le fils premier-né sera à celle qui est haïe ;
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYSi un homme a deux femmes, l’une aimée et l’autre haïe, et qu’elles lui aient enfanté des fils, tant celle qui est aimée que celle qui est haïe, et que le fils premier-né soit de celle qui est haïe,
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANQuand un homme aura deux femmes, l’une aimée et l’autre haïe, et qu’elles lui auront enfanté des fils, tant celle qui est aimée que celle qui est haïe, si le fils premier-né est le fils de celle qui est haïe,
ZAKSi un homme possède deux femmes, l’une qu’il aime, l’autre qu’il dédaigne ; si l’une et l’autre lui donnent des enfants, et que le fils premier-né se trouve appartenir à la femme dédaignée,
VIGSi un homme a deux femmes, dont il aime l’une et n’aime pas l’autre, et que ces deux femmes ayant eu des enfants de lui, le fils de celle qu’il n’aime pas (femme odieuse) soit l’aîné,
FILSi un homme a deux femmes, dont il aime l’une et n’aime pas l’autre, et que ces deux femmes ayant eu des enfants de lui, le fils de celle qu’il n’aime pas soit l’aîné,
LSGSi un homme, qui a deux femmes, aime l’une et n’aime pas l’autre, et s’il en a des fils dont le premier-né soit de la femme qu’il n’aime pas,
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRASi un homme a deux femmes, l’une aimée et l’autre haïe, et qu’elles lui aient enfanté des fils, aussi bien celle qui est aimée que celle qui est haïe, si le fils premier-né est le fils de celle qui est haïe,
BPCSi un homme a deux femmes, une qu’il aime et une autre qu’il n’aime pas, et qu’elles lui aient enfanté des fils, aussi bien celle qu’il aime que celle qu’il n’aime pas, et que le fils premier-né soit de celle qui n’est pas aimée,
JERSi un homme a deux femmes, l’une qu’il aime et l’autre qu’il n’aime pas, et que la femme aimée et l’autre lui donnent des fils, s’il arrive que l’aîné soit de la femme qu’il n’aime pas,
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGSi un homme, qui a deux femmes, aime l’une et n’aime pas l’autre, et s’il en a des fils dont le premier-né soit de la femme qu’il n’aime pas,
CHUQuand deux femmes seront à un homme, l’une aimée, l’autre haïe, et que l’aimée et la haïe enfanteront pour lui des fils, le fils aïné étant de la haïe,
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPVoici un autre cas. Un homme a deux femmes, l’une est bien-aimée et l’autre mal aimée. Toutes les deux lui ont donné des fils, et l’aîné est le fils de la mal-aimée.
S21« Supposons qu’un homme, qui a deux femmes, aime l’une mais pas l’autre et qu’il ait des fils dont l’aîné soit de la femme qu’il n’aime pas.
KJFSi un homme a deux femmes, l’une aimée et l’autre haïe, et que les deux lui aient enfanté des enfants, aussi bien la femme aimée que la femme haïe, et si le fils aîné soit de celle qui est haïe;
LXXἐὰν δὲ γένωνται ἀνθρώπῳ δύο γυναῖκες μία αὐτῶν ἠγαπημένη καὶ μία αὐτῶν μισουμένη καὶ τέκωσιν αὐτῷ ἡ ἠγαπημένη καὶ ἡ μισουμένη καὶ γένηται υἱὸς πρωτότοκος τῆς μισουμένης.
VULsi habuerit homo uxores duas unam dilectam et alteram odiosam genuerintque ex eo liberos et fuerit filius odiosae primogenitus
BHSכִּֽי־תִהְיֶ֨יןָ לְאִ֜ישׁ שְׁתֵּ֣י נָשִׁ֗ים הָאַחַ֤ת אֲהוּבָה֙ וְהָאַחַ֣ת שְׂנוּאָ֔ה וְיָֽלְדוּ־לֹ֣ו בָנִ֔ים הָאֲהוּבָ֖ה וְהַשְּׂנוּאָ֑ה וְהָיָ֛ה הַבֵּ֥ן הַבְּכֹ֖ור לַשְּׂנִיאָֽה׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !