×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Galates 4.15

Galates 4.15 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Où est donc le temps où vous vous estimiez si heureux ? Car je puis vous rendre ce témoignage, que vous étiez prêts alors, s’il eût été possible, à vous arracher les yeux mêmes pour me les donner.
MARQuelle était donc la déclaration [que vous faisiez] de votre bonheur ? car je vous rends témoignage que, s’il eût été possible, vous eussiez arraché vos yeux, et vous me les eussiez donnés.
OSTQu’est-ce donc qui faisait alors votre bonheur ? Car je vous rends témoignage, que s’il eût été possible, vous vous fussiez arraché les yeux pour me les donner.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRQu’est-ce donc qui faisait votre béatitude ? Car je vous atteste que, si cela eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
LAUQuelle n’était donc pas l’expression de votre bonheur ? car je vous rends témoignage que s’il eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux et me les auriez donnés.
OLTQu’est-ce donc qui vous rendait si heureux? car je vous rends témoignage que, si c’eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
DBYétait donc votre bonheur ? Car je vous rends témoignage que, si cela eût été possible, arrachant vos propres yeux, vous me les eussiez donnés.
STAQu’est devenue votre joie d’alors ? Je vous rends témoignage que, Si vous l’aviez pu, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
BANQu’est-ce donc qui faisait votre bonheur ? Car je vous rends témoignage que, s’il eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGOù est donc votre bonheur d’alors ? Car je puis vous rendre témoignage que, s’il eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux, pour me les donner.
FILOù est donc votre bonheur d’alors? Car je puis vous rendre témoignage que, s’il eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux, pour me les donner.
LSGOù donc est l’expression de votre bonheur ? Car je vous atteste que, si cela eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
SYNQu’est donc devenu votre bonheur ? Car je vous rends ce témoignage que, s’il eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
CRAQue sont devenus ces heureux sentiments ? Car je vous rends ce témoignage que, s’il eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
BPCQue sont devenus ces sentiments de bonheur ? Je puis vous rendre ce témoignage que, si vous l’aviez pu, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner !
JERQue sont donc devenues les félicitations que vous vous adressiez ? Car je vous rends ce témoignage : s’il avait été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
TRIOù sont-elles donc ces protestations de bonheur ? Car je vous en rends témoignage : s’il eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
NEGOù donc est l’expression de votre bonheur ? Car je vous atteste que, si cela avait été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
CHUOù est donc votre entrain ? Oui, je l’atteste pour vous : si vous l’aviez pu, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPMais qu’est devenu ce bonheur parfait? Car, je ne mens pas, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
S21Où donc est l’expression de votre bonheur ? En effet, je vous rends ce témoignage : si cela avait été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
KJFOù donc est la bénédiction dont vous parliez? Car je vous rends témoignage que, si cela avait été possible, vous auriez arrachés vos propres yeux, et vous me les auriez donnés.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULubi est ergo beatitudo vestra testimonium enim perhibeo vobis quia si fieri posset oculos vestros eruissetis et dedissetis mihi
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNT⸀ποῦ ⸀οὖν ὁ μακαρισμὸς ὑμῶν; μαρτυρῶ γὰρ ὑμῖν ὅτι εἰ δυνατὸν τοὺς ὀφθαλμοὺς ὑμῶν ⸀ἐξορύξαντες ἐδώκατέ μοι.