×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
2 Corinthiens 3.5

2 Corinthiens 3.5 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC non que nous soyons capables de former de nous-mêmes aucune bonne pensée comme de nous-mêmes ; mais c’est Dieu qui nous en rend capables.
MARNon que nous soyons capables de nous-mêmes de penser quelque chose, comme de nous-mêmes, mais notre capacité vient de Dieu ;
OSTNon que nous soyons capables par nous-mêmes de penser quelque chose, comme de nous-mêmes ; mais notre capacité vient de Dieu,
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRnon pas que par nous-mêmes nous soyons capables de penser comme de nous-mêmes, mais notre capacité vient de Dieu,
LAUNon que nous soyons capables par nous-mêmes de penser quelque chose comme venant de nous-mêmes ;
OLTnon que nous soyons capables de rien concevoir par nous-même, comme si nous le tirions de notre propre fonds, mais c’est de Dieu que nous vient notre capacité.
DBYnon que nous soyons capables par nous-mêmes de penser quelque chose comme de nous-mêmes, mais notre capacité vient de Dieu,
STApar nous-mêmes nous sommes incapables de rien concevoir, de rien tirer de notre propre fonds,
BANnon que nous soyons capables par nous-mêmes de penser quelque chose, comme de nous-mêmes ; mais notre capacité vient de Dieu,
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGnon que nous soyons capables par nous-mêmes de penser quelque chose, comme de nous-mêmes ; mais notre capacité (suffisance) vient de Dieu
FILnon que nous soyons capables par nous-memes de penser quelque chose, comme de nous-mêmes; mais notre capacité vient de Dieu,
LSGCe n’est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu.
SYNNon pas que, par nous-mêmes, nous soyons capables de penser quelque chose qui nous viendrait de notre propre fonds ; mais toute notre capacité vient de Dieu.
CRACe n’est pas que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes ; mais notre aptitude vient de Dieu.
BPCCe n’est pas que par nous-mêmes, nous soyons aptes à concevoir quoi que ce soit, comme si cela venait de nous, mais notre aptitude vient de Dieu ;
JERCe n’est pas que de nous-mêmes nous soyons capables de revendiquer quoi que ce soit comme venant de nous ; non, notre capacité vient de Dieu,
TRICe n’est pas que de nous- mêmes nous soyons capables de revendiquer quelque chose comme venant de nous ; non, notre capacité vient de Dieu,
NEGCe n’est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu.
CHUNon que nous soyons capables de rien estimer comme venant de nous, toute notre capacité ne venant que d’Elohîms,
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPDe nous-mêmes, nous serions incapables de nous attribuer quelque chose, mais notre capacité vient de Dieu.
S21Je ne dis pas que nous soyons capables, par nous-mêmes, de concevoir quelque chose comme si cela venait de nous. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu.
KJFNon que nous soyons capables de nous-mêmes de penser quelque chose, comme de nous-mêmes; mais notre capacité est de Dieu,
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULnon quod sufficientes simus cogitare aliquid a nobis quasi ex nobis sed sufficientia nostra ex Deo est
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTοὐχ ὅτι ⸂ἀφ’ ἑαυτῶν ἱκανοί ἐσμεν⸃ λογίσασθαί τι ὡς ἐξ ⸀αὑτῶν, ἀλλ’ ἡ ἱκανότης ἡμῶν ἐκ τοῦ θεοῦ,