×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Actes 16.14

Actes 16.14 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Il y en avait une, nommée Lydie, de la ville de Thyatire, marchande de pourpre, qui servait Dieu. Elle nous écouta ; et le Seigneur lui ouvrit le cœur, pour entendre avec soumission ce que Paul disait.
MAREt une femme, nommée Lydie, marchande de pourpre, qui était de la ville de Thyatire, et qui servait Dieu [nous] ouit, et le Seigneur lui ouvrit le cœur, afin qu’elle se rendît attentive aux choses que Paul disait.
OSTEt une certaine femme, nommée Lydie, de la ville de Thyatire, marchande de pourpre, qui craignait Dieu, écoutait ; et le Seigneur lui ouvrit le cœur, pour faire attention aux choses que Paul disait.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGREt une femme, nommée Lydie, marchande de pourpre de la ville de Thyatire, révérant Dieu, nous écoutait, et le Seigneur ouvrit son cœur pour qu’elle prêtât attention à ce que disait Paul.
LAUEt une femme du nom de Lydie, marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, qui rendait culte à Dieu, écoutait ; et le Seigneur lui ouvrit le cœur pour qu’elle s’attachât aux choses dont parlait Paul.
OLTL’une d’elles écouta: c’était une marchande de pourpre, nommée Lydie, de la ville de Thyatire, femme craignant Dieu. Le Seigneur lui ouvrit le coeur pour qu’elle fût attentive aux choses que Paul disait.
DBYEt une femme nommée Lydie, marchande de pourpre de la ville de Thyatire, qui servait Dieu, écoutait ; et le Seigneur lui ouvrit le cœur pour qu’elle fût attentive aux choses que Paul disait.
STAIl y en avait une appelée Lydie, marchande d’étoffes de pourpre de Thyatire, une prosélyte, qui nous écouta. Le Seigneur lui toucha le coeur, de sorte qu’elle fit attention à ce que disait Paul.
BANEt une certaine femme, nommée Lydie, de la ville de Thyatire, marchande de pourpre, qui craignait Dieu, écoutait ; et le Seigneur lui ouvrit le cœur pour qu’elle fût attentive aux choses que Paul disait.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGL’une d’elles, nommée Lydie, marchande de pourpre de la ville de Thyatire, qui craignait Dieu, nous écouta ; le Seigneur lui ouvrit le cœur, pour qu’elle fût attentive à ce que Paul disait.[16.14 Lydie, était probablement une personne riche et ne résidait que temporairement à Philippes. — Thyatire, sa patrie, célèbre par ses étoffes de pourpre, était une ville de Lydie, en Asie Mineure, colonisée par les Macédoniens, entre Sardes et Pergame, sur la rivière du Lycus.]
FILL’une d’elles, nommée Lydie, marchande de pourpre de la ville de Thyatire, qui craignait Dieu, nous écouta; le Seigneur lui ouvrit le coeur, pour qu’elle fût attentive à ce que Paul disait.
LSGL’une d’elles, nommée Lydie, marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, était une femme craignant Dieu, et elle écoutait. Le Seigneur lui ouvrit le cœur, pour qu’elle fût attentive à ce que disait Paul.
SYNL’une d’elles, nommée Lydie, de la ville de Thyatire, marchande de pourpre, qui craignait Dieu, nous écouta ; et le Seigneur lui ouvrit le coeur pour qu’elle fût attentive à ce que Paul disait.
CRAOr dans l’auditoire était une femme nommée Lydie : c’était une marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, craignant Dieu, et le Seigneur lui ouvrit le cœur pour qu’elle fût attentive à ce que disait Paul.
BPCUne femme honorant Dieu du nom de Lydie, négociante en pourpre de la ville de Thyatire, était dans l’auditoire ; le Seigneur lui ouvrit le cœur afin de la rendre attentive à ce que disait Paul.
TRIEt une femme du nom de Lydie, négociante en pourpre de la ville de Thyatire et qui adorait Dieu, écoutait. Le Seigneur lui ouvrit le coeur, pour qu’elle s’attachât à ce que disait Paul.
NEGL’une d’elles, nommée Lydie, marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, était une femme craignant Dieu, et elle écoutait. Le Seigneur lui ouvrit le cœur, pour qu’elle soit attentive à ce que disait Paul.
CHUUne femme fervente d’Elohîms, nommée Lydia, une marchande de pourpre de la ville de Thyatire, écoute, et l’Adôn lui ouvre le cœur pour qu’elle prête attention à ce que disait Paulos.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPL’une d’elles est une adoratrice de Dieu du nom de Lydia, une marchande de pourpre de la ville de Thyatire. Tandis qu’elle nous écoute, le Seigneur lui ouvre le cœur et la fait s’attacher aux paroles de Paul.
S21L’une d’elles s’appelait Lydie. C’était une marchande de pourpre originaire de la ville de Thyatire, qui craignait Dieu. Elle nous écoutait et le Seigneur a ouvert son cœur pour qu’elle soit attentive à ce que disait Paul.
KJFEt une certaine femme, nommée Lydie, marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, qui adorait Dieu, nous écoutait; et le SEIGNEUR lui ouvrit le cœur, pour qu’elle soit attentive aux choses dont Paul parlait.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULet quaedam mulier nomine Lydia purpuraria civitatis Thyatirenorum colens Deum audivit cuius Dominus aperuit cor intendere his quae dicebantur a Paulo
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTκαί τις γυνὴ ὀνόματι Λυδία, πορφυρόπωλις πόλεως Θυατείρων σεβομένη τὸν θεόν, ἤκουεν, ἧς ὁ κύριος διήνοιξεν τὴν καρδίαν προσέχειν τοῖς λαλουμένοις ὑπὸ ⸀τοῦ Παύλου.