×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Jean 5.18

Jean 5.18 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Mais les Juifs cherchaient encore avec plus d’ardeur à le faire mourir ; parce que non-seulement il ne gardait pas le sabbat, mais qu’il disait même que Dieu était son Père, se faisant ainsi égal à Dieu. Jésus ajouta donc, et leur dit :
MAREt à cause de cela les Juifs tâchaient encore plus de le faire mourir, parce que non seulement il avait violé le Sabbat, mais aussi parce qu’il disait que Dieu était son propre Père, se faisant égal à Dieu.
OSTÀ cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais encore parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMSur quoi les Juifs cherchoient encore plus à le faire mourir ; parce que, non-seulement il violoit le sabbat, mais qu’il disoit que Dieu étoit son Père, se faisant l’égal de Dieu. Jésus donc répondant, leur dit :
PGRA cause de cela les Juifs cherchaient donc encore plus à le faire mourir, parce que non seulement il anéantissait le sabbat, mais encore parce qu’il appelait Dieu son propre père, se faisant lui-même égal à Dieu.
LAUÀ cause de cela donc, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, parce que non seulement il ébranlait le sabbat, mais aussi qu’il disait Dieu son propre Père, se faisant égal à Dieu.
OLTC’est pourquoi les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non-seulement parce qu’il violait le sabbat, mais encore parce qu’il disait que Dieu était son propre Père, se faisant égal à Dieu.
DBYÀ cause de cela donc les Juifs cherchaient d’autant plus à le faire mourir, parce que non-seulement il violait le sabbat, mais aussi parce qu’il disait que Dieu était son propre Père, se faisant égal à Dieu.
STALà-dessus, les Juifs cherchaient d’autant plus à le faire mourir ; non seulement parce qu’il annulait le sabbat, mais parce qu’en outre il disait que Dieu était son propre Père, se faisant l’égal de Dieu.
BANÀ cause de cela donc les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais encore parce qu’il disait que Dieu était son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGA cause de cela, les Juifs cherchaient encore davantage à le faire mourir, parce que non seulement il violait le sabbat, mais parce qu’en outre il disait que Dieu était son Père, se faisant égal à Dieu. Jésus reprit donc la parole, et leur dit :
FILA cause de cela, les Juifs cherchaient encore davantage à Le faire mourir, parce que non seulement Il violait le sabbat, mais parce qu’en outre Il disait que Dieu était Son Père, Se faisant égal à Dieu. Jésus reprit donc la parole, et leur dit:
LSGÀ cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu.
SYNÀ cause de cela, les Juifs cherchaient encore davantage à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais encore parce qu’il disait que Dieu était son propre Père, se faisant égal à Dieu.
CRASur quoi, les Juifs cherchaient encore avec plus d’ardeur à le faire mourir, parce que, non content de violer le sabbat, il disait encore que Dieu était son père, se faisant égal à Dieu.

Jésus reprit donc la parole et leur dit :
BPCSur quoi, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais encore parce qu’il appelait Dieu son Père, se faisant l’égal de Dieu.
JERAussi les Juifs n’en cherchaient que davantage à le tuer, puisque, non content de violer le sabbat, il appelait encore Dieu son propre Père, se faisant égal à Dieu.
TRIVoilà donc pourquoi les Juifs n’en cherchaient que plus à le tuer : parce que non seulement il violait le sabbat, mais il appelait encore Dieu son propre Père, se faisant l’égal de Dieu.
NEGÀ cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu.
CHUC’est pourquoi des Iehoudîm cherchent d’autant plus à le tuer, non seulement parce qu’il refuse le shabat, mais dit encore qu’Elohîms est son propre père, s’égalant lui-même à Elohîms.
JDCAussi les Juifs cherchaient d’autant plus à le tuer : non seulement il avait enfreint le sabbat, mais encore il disait Dieu son propre père, se faisant lui-même égal à Dieu.
TREet c’est la raison pour laquelle encore davantage ils cherchaient les judéens à le mettre à mort parce que non seulement il déliait [l’obligation] du schabbat mais parce que de plus il l’appelait son propre père dieu et ainsi il se faisait lui même égal à dieu
BDPAinsi Jésus ne se contentait pas de violer la loi du sabbat, mais encore il appelait Dieu son propre Père, se faisant ainsi l’égal de Dieu. Avec cela les Juifs avaient bien plus envie de le tuer.
S21Voilà pourquoi les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir : parce que non seulement il violait le sabbat, mais il appelait aussi Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu.
KJFC’est pourquoi les Juifs cherchaient encore plus à le tuer, parce que non seulement il avait violé le sabbat, mais disait aussi que Dieu était son Père, se faisant lui-même égal à Dieu.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULpropterea ergo magis quaerebant eum Iudaei interficere quia non solum solvebat sabbatum sed et Patrem suum dicebat Deum aequalem se faciens Deo respondit itaque Iesus et dixit eis
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTδιὰ τοῦτο οὖν μᾶλλον ἐζήτουν αὐτὸν οἱ Ἰουδαῖοι ἀποκτεῖναι ὅτι οὐ μόνον ἔλυε τὸ σάββατον, ἀλλὰ καὶ πατέρα ἴδιον ἔλεγε τὸν θεόν, ἴσον ἑαυτὸν ποιῶν τῷ θεῷ.