Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Luc 8.24

Luc 8.24 comparé dans 29 versions différentes de la Bible.

Traduction Texte
SAC Ils s’approchèrent donc de lui, et l’éveillèrent, en lui disant ; Maître ! nous périssons. Jésus s’étant levé, parla avec menaces aux vents et aux flots agités, et ils s’apaisèrent ; et il se fit un grand calme.
MARAlors ils vinrent à lui, et l’éveillèrent, disant : Maître ! Maître ! nous périssons. Mais lui s’étant levé, parla en Maître au vent et aux flots, et ils s’apaisèrent ; et le calme revint.
OSTAlors ils vinrent vers lui, et le réveillèrent, en disant : Maître, Maître, nous périssons. Mais lui, étant réveillé, parla avec autorité au vent et à la tempête, qui s’apaisèrent, et le calme se rétablit.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMS’approchant donc, ils le réveillèrent, disant : Maître, nous périssons. Alors, se levant, il menaça le vent et les flots, et ils s’apaiserent, et il se fit un grand calme.
PGRMais s’étant approchés ils l’éveillèrent en disant : « Maître, Maître, nous périssons. » Et lui s’étant réveillé, gourmanda le vent et l’agitation de l’eau ; et ils cessèrent, et il survint du calme.
LAUEt s’approchant, ils le réveillèrent, en disant : Maître, maître, nous périssons ! Et lui, s’étant réveillé, réprimanda le vent et les flots, et ils s’apaisèrent, et il y eut calme.
OLTLes disciples s’approchèrent de Jésus et le réveillèrent en disant: «Maître, maître, nous périssons.» Jésus se leva, tança lèvent et les flots: ils s’apaisèrent, et le calme se fit.
DBYEt ils vinrent et le réveillèrent, disant : Maître, maître, nous périssons ! Et lui, s’étant levé, reprit le vent et les flots ; et ils s’apaisèrent, et il se fit un calme.
STALes disciples allèrent à lui, le réveillèrent, lui disant : « Maître, maître, nous périssons ! » Il se leva, se mit à menacer le vent et les flots soulevés. Ils s’arrêtèrent ; il se fit un calme.
BANEt s’approchant, ils le réveillèrent, disant : Maître, Maître, nous périssons ! Mais lui, s’étant réveillé, réprimanda le vent et les flots ; et ils s’apaisèrent, et il se fit un grand calme.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGS’approchant donc, ils l’éveillèrent, en disant : Maître, nous périssons. Mais lui, s’étant levé, menaça le vent et les flots agités ; et ils s’apaisèrent, et le calme se fit.
FILS’approchant donc, ils L’éveillèrent, en disant: Maître, nous périssons. Mais Lui, S’étant levé, menaça le vent et les flots agités; et ils s’apaisèrent, et le calme se fit.
LSGIls s’approchèrent et le réveillèrent, en disant : Maître, maître, nous périssons ! S’étant réveillé, il menaça le vent et les flots, qui s’apaisèrent, et le calme revint.
SYNAlors ils vinrent à lui, et le réveillèrent en lui disant : Maître, Maître, nous périssons ! Mais lui, s’étant réveillé, imposa silence au vent et aux flots, qui s’apaisèrent, et il se fit un grand calme.
CRAS’approchant donc, ils le réveillèrent en disant : «?Maître ! Maître ! nous périssons !?» S’étant levé, il réprimanda le vent et les flots agités, et ils s’apaisèrent, et le calme se fit.
BPCIls s’approchèrent donc et le réveillèrent, disant : “Maître, Maître, nous périssons !” Il s’éveilla, commanda au vent et aux vagues qui s’apaisèrent, et le calme se fit.
JERS’étant donc approchés, ils le réveillèrent en disant : "Maître, maître, nous périssons !" Et lui, s’étant réveillé, menaça le vent et le tumulte des flots. Ils s’apaisèrent et le calme se fit.
TRIS’étant avancés, ils le réveillèrent, en disant : “Chef, chef, nous périssons !” Lui, s’étant réveillé, menaça le vent et le tumulte des flots. Et ils s’apaisèrent, et le calme se fit.
NEGIls s’approchèrent et le réveillèrent, en disant: Maître, maître, nous périssons! S’étant réveillé, il menaça le vent et les flots, qui s’apaisèrent, et le calme revint.
CHUIls s’approchent et le réveillent. Ils lui disent : « Enseigneur ! Enseigneur ! Nous périssons ! » Il se réveille. Il rabroue le vent et le fracas de l’eau. Ils cessent, et c’est le calme.
JDCIls s’approchent, l’éveillent et disent : « Maître ! Maître ! Nous sommes perdus ! » Une fois éveillé, il rabroue le vent et le fracas de l’eau : ils cessent, et survient un calme.
TREet alors ils se sont approchés de lui et ils l’ont réveillé et ils lui ont dit rabbi rabbi nous sommes en train de périr et alors lui il s’est réveillé et il a crié au vent et à la vague des eaux et alors ils se sont arrêtés et ce fut le calme
BDPIls s’approchent, le réveillent et lui disent: "Maître! Maître! Nous sommes perdus!” Lui, à peine réveillé, rappelle à l’ordre le vent et les eaux déchaînées: ils s’apaisent et le calme revient.
S21Ils s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Maître, maître, nous allons mourir. » Il se réveilla et menaça le vent et les flots. Ceux-ci s’apaisèrent et il y eut un calme plat.
KJFEt ils vinrent vers lui, et le réveillèrent, disant: Maître, maître, nous périssons. Alors il se leva, reprit le vent et l’eau déchaînée, et ils s’apaisèrent, et le calme revint.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULaccedentes autem suscitaverunt eum dicentes praeceptor perimus at ille surgens increpavit ventum et tempestatem aquae et cessavit et facta est tranquillitas
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTπροσελθόντες δὲ διήγειραν αὐτὸν λέγοντες· Ἐπιστάτα ἐπιστάτα, ἀπολλύμεθα· ὁ δὲ ⸀διεγερθεὶς ἐπετίμησεν τῷ ἀνέμῳ καὶ τῷ κλύδωνι τοῦ ὕδατος, καὶ ἐπαύσαντο, καὶ ἐγένετο γαλήνη.