Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Luc 16.6

Luc 16.6 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Il lui répondit : Cent barils d’huile. L’économe lui dit : Reprenez votre obligation, asseyez-vous là, et faites-en vitement une autre de cinquante.
MARIl dit : cent mesures d’huile. Et il lui dit : prends ton obligation, et t’assieds sur-le-champ, et n’en écris que cinquante.
OSTIl répondit : Cent mesures d’huile. Et l’économe lui dit : Reprends ton billet ; assieds-toi, et écris-en promptement un autre de cinquante.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMIl répondit : Cent barils d’huile. Et il lui dit : Prenez votre billet ; et asseyez-vous vite, et écrivez cinquante.
PGRMais il lui dit : « Tiens ton obligation, assieds-toi, et écris immédiatement cinquante. »
LAUIl dit : Cent baths d’huiles —” Et il lui dit : Reçois ton obligation ; assieds-toi promptement, et écris cinquante.
OLTCelui-ci répondit: «Cent barils d’huile.» — «Prends ton billet, lui dit-il, assieds-toi, et dépêchetoi d’en faire un de cinquante.»
DBYEt il dit : cent baths d’huile. Et il lui dit : Prends ton écrit, et assieds-toi promptement et écris cinquante.
STA« Cent mesures d’huile », — « Voici ton billet, reprit l’économe, assieds-toi vite et écris : « cinquante ».
BANEt il dit : Cent mesures d’huile. Mais il lui dit : Reprends ton billet, assieds-toi, et écris promptement cinquante.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGIl répondit : Cent mesures d’huile. Et l’économe lui dit : Prends ton obligation, assieds-toi vite, et écris cinquante.[16.6 Cent barils d’huile. Dans le texte original : cent baths, c’est-à-dire environ 3800 litres.]
FILIl répondit: Cent mesures d’huile. Et l’économe lui dit: Prends ton obligation, assieds-toi vite, et écris cinquante.
LSGCent mesures d’huile, répondit-il. Et il lui dit : Prends ton billet, assieds-toi vite, et écris cinquante.
SYNLe débiteur répondit : Cent mesures d’huile. L’économe lui dit : Prends ton billet ; assieds-toi là, et écris vite : Cinquante.
CRAIl répondit : Cent barils d’huile. L’économe lui dit : Prends ton billet : assieds-toi vite, et écris cinquante.
BPCIl répondit : Cent barils d’huile. Il lui dit : Prends ton billet. Assieds-toi et écris vite cinquante.
JERCent barils d’huile, lui dit-il. Il lui dit : Prends ton billet, assieds-toi et écris vite cinquante.
TRICelui-ci dit : Cent baths d’huile. Il lui dit : Prends ton billet, assieds-toi et écris vite : cinquante.
NEGCent mesures d’huile, répondit-il. Et il lui dit : Prends ton billet, assieds-toi vite, et écris cinquante.
CHUIl dit : ‹ Cent bats d’huile. › Il lui dit : ‹ Prends ton acte, assieds-toi, et écris cinquante. ›
JDCIl dit : "Cent barriques d’huile." Il lui dit : "Prends ta lettre : assois-toi, vite, écris cinquante !"
TREet lui il a dit cent mesures d’huile et lui il lui a dit prends ton document écrit [ta reconnaissance de dette] assieds-toi et dépêche-toi d’écrire cinquante
BDPCelui-ci répond: ‘100 barils d’huile.’ L’intendant lui dit: ‘Prends ton reçu, assieds-toi et écris vite: 50.’
S21‹ Je dois 100 tonneaux d’huile d’olive ›, répondit-il. Il lui dit : ‹ Voici ton reçu, assieds-toi vite et écris 50. ›
KJFEt il dit: Cent mesures d’huile. Et il lui dit: Prends ton relevé, et assieds-toi promptement, et écris cinquante.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULat ille dixit centum cados olei dixitque illi accipe cautionem tuam et sede cito scribe quinquaginta
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTὁ δὲ εἶπεν· Ἑκατὸν βάτους ἐλαίου· ⸂ὁ δὲ⸃ εἶπεν αὐτῷ· Δέξαι σου ⸂τὰ γράμματα⸃ καὶ καθίσας ταχέως γράψον πεντήκοντα.