×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Luc 13.11

Luc 13.11 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Luc 13.11  Et voici, il y avait là une femme possédée d’un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était courbée, et ne pouvait pas du tout se redresser.

Segond dite « à la Colombe »

Luc 13.11  Or, il y avait là une femme rendue infirme par un esprit depuis dix-huit ans ; elle était courbée et ne pouvait absolument pas se redresser.

Nouvelle Bible Segond

Luc 13.11  Or il y avait là une femme rendue infirme par un esprit depuis dix–huit ans ; elle était courbée et ne pouvait absolument pas se redresser.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Luc 13.11  Et voici, il y avait là une femme possédée d’un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était courbée, et ne pouvait pas du tout se redresser.

Segond 21

Luc 13.11  Or il y avait là une femme habitée par un esprit qui la rendait infirme depuis 18 ans ; elle était courbée et ne pouvait pas du tout se redresser.

Les autres versions

Bible du Semeur

Luc 13.11  Il s’y trouvait une femme qui, depuis dix-huit ans, était sous l’emprise d’un esprit qui la rendait infirme : elle était voûtée et n’arrivait absolument pas à se redresser.

Traduction œcuménique de la Bible

Luc 13.11  Il y avait là une femme possédée d’un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était toute courbée et ne pouvait pas se redresser complètement.

Bible de Jérusalem

Luc 13.11  Et voici qu’il y avait là une femme ayant depuis dix-huit ans un esprit qui la rendait infirme ; elle était toute courbée et ne pouvait absolument pas se redresser.

Bible Annotée

Luc 13.11  et voici une femme qui avait un esprit d’infirmité depuis dix-huit ans, et qui était courbée et ne pouvait absolument pas se redresser.

John Nelson Darby

Luc 13.11  Et voici, il y avait là une femme ayant un esprit d’infirmité depuis dix-huit ans, et elle était courbée et ne pouvait nullement se redresser.

David Martin

Luc 13.11  Voici, il y avait là une femme qui était possédée d’un démon qui la rendait malade depuis dix-huit ans, et elle était courbée, et ne pouvait nullement se redresser.

Osterwald

Luc 13.11  Il se trouva là une femme possédée d’un esprit qui la rendait malade depuis dix-huit ans, et qui était courbée, en sorte qu’elle ne pouvait point du tout se redresser.

Auguste Crampon

Luc 13.11  Or, il y avait là une femme possédée depuis dix-huit ans d’un esprit qui la rendait infirme : elle était courbée, et ne pouvait absolument pas se redresser.

Lemaistre de Sacy

Luc 13.11  Et un jour il y vint une femme possédée d’un esprit qui la rendait malade depuis dix-huit ans ; et elle était si courbée qu’elle ne pouvait du tout regarder en haut.

André Chouraqui

Luc 13.11  Et voici une femme qu’un souffle rendait infirme depuis dix-huit ans. Elle est toute courbée et ne peut se redresser entièrement.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Luc 13.11  καὶ ἰδοὺ ⸀γυνὴ πνεῦμα ἔχουσα ἀσθενείας ἔτη ⸀δεκαοκτώ, καὶ ἦν συγκύπτουσα καὶ μὴ δυναμένη ἀνακύψαι εἰς τὸ παντελές.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Luc 13.11  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Versions étrangères

New Living Translation

Luc 13.11  he saw a woman who had been crippled by an evil spirit. She had been bent double for eighteen years and was unable to stand up straight.