×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Marc 12.6

Marc 12.6 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Marc 12.6  Il avait encore un fils bien-aimé ; il l’envoya vers eux le dernier, en disant : Ils auront du respect pour mon fils.

Segond dite « à la Colombe »

Marc 12.6  Seul son fils bien-aimé lui restait ; il l’envoya vers eux le dernier en disant : Ils respecteront mon fils.

Nouvelle Bible Segond

Marc 12.6  Seul son fils bien–aimé lui restait ; il le leur envoya le dernier, en disant : « Ils respecteront mon fils ! »

Segond Nouvelle Édition de Genève

Marc 12.6  Il avait encore un fils bien-aimé ; il l’envoya vers eux le dernier, en disant : Ils auront du respect pour mon fils.

Segond 21

Marc 12.6  Il avait encore un fils bien-aimé ; il l’envoya vers eux en dernier, disant : ‹ Ils auront du respect pour mon fils. ›

Les autres versions

Bible du Semeur

Marc 12.6  Il ne lui restait plus, désormais, qu’une seule personne à envoyer : son fils bien-aimé. Il le leur envoya en dernier. Il se disait : « Pour mon fils au moins, ils auront du respect. »

Traduction œcuménique de la Bible

Marc 12.6  Il ne lui restait plus que son fils bien-aimé. Il l’a envoyé en dernier vers eux en disant : “Ils respecteront mon fils.”

Bible de Jérusalem

Marc 12.6  Il lui restait encore quelqu’un, un fils bien-aimé ; il le leur envoya le dernier, en se disant : Ils respecteront mon fils.

Bible Annotée

Marc 12.6  Il avait encore un unique fils bien-aimé ; il l’envoya vers eux le dernier, disant : Ils respecteront mon fils.

John Nelson Darby

Marc 12.6  Ayant donc encore un unique fils bien-aimé, il le leur envoya, lui aussi, le dernier, disant : Ils auront du respect pour mon fils.

David Martin

Marc 12.6  Mais ayant encore un Fils, son bien-aimé, il le leur envoya aussi pour le dernier, disant : ils respecteront mon Fils.

Osterwald

Marc 12.6  Enfin, ayant un fils qu’il chérissait, il le leur envoya le dernier, en disant : Ils auront du respect pour mon fils.

Auguste Crampon

Marc 12.6  Il restait au maître un fils unique qui lui était très cher ; il l’envoya aussi vers eux le dernier, se disant : Ils respecteront mon fils.

Lemaistre de Sacy

Marc 12.6  Enfin, ayant un fils unique qu’il aimait tendrement, il le leur envoya encore après tous les autres, en disant ; Ils auront quelque respect pour mon fils.

André Chouraqui

Marc 12.6  Il en a encore un : son fils aimé. Il le leur envoie en dernier. Il se dit : ‹ Ils respecteront mon fils. ›

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Marc 12.6  ἔτι ⸂ἕνα εἶχεν, υἱὸν ἀγαπητόν· ἀπέστειλεν⸃ αὐτὸν ⸂ἔσχατον πρὸς αὐτοὺς⸃ λέγων ὅτι Ἐντραπήσονται τὸν υἱόν μου.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Marc 12.6  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Versions étrangères

New Living Translation

Marc 12.6  until there was only one left— his son whom he loved dearly. The owner finally sent him, thinking, 'Surely they will respect my son.'